Terrorisme : Aïda Sagna ou le procès de la filière jihadiste du Lac Rose.


Terrorisme : Aïda Sagna ou le procès de la filière jihadiste du Lac Rose.

C'est une quinquagénaire qui s'est retrouvée ce mardi 6 avril devant la chambre criminelle spéciale siégeant en formation spéciale au tribunal de grande instance hors classe de Dakar pour quatre chefs d'accusation. Rapatriée de la Libye en février 2018, Aïda Sagna est poursuivie pour actes de terrorisme, association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, financement du terrorisme, apologie du terrorisme et recrutement de personnes en vue de participer à un acte terroriste. En réalité, ce qui est reproché à l'ancienne surveillante dans une école franco-arabe de la banlieue dakaroise, c'est de s'être rendue en Libye pour grossir les rangs de l'État Islamique. 

 

Selon l'accusation, Aïda Sagna a quitté le Sénégal pour prêter main forte à l'organisation terroriste qui contrôlait entre 2014 et 2016 des villes en Libye. Ce que l'accusée a vivement contesté. Aïda Sagna a argué s'être rendue en Libye pour se soigner et que sa première destination était la Tunisie. Comment donc elle s'est retrouvée à Sabratha que l'État Islamique a infiltré et a tenté de récupérer dans ses velléités d'expansion en Libye après la prise de Syrte et d'autres villes. L'accusée campe sur sa position en précisant qu'elle était avec des tunisiens. 

 

À l'époque, il avait été rapporté qu'une sénégalaise aurait déclenché sa ceinture d'explosifs à Sabratha car elle ne voulait pas se faire capturer par les forces libyennes. Cet acte terroriste aurait même été salué par l'un des chefs de la colonie sénégalaise à Syrte dans un enregistrement audio. Dans cet élément sonore versé dans le dossier, Mohamed Lamine Diop magnifie l'acte d'une certaine Sokhna Aïda et présente ses condoléances au Sénégal mais surtout à « Grand Ndiaye ». Ce dernier qui est censé être Lamine Ndiaye, était l'époux de l'accusée. 

 

Mais au prétoire, Aïda Sagna a nié avoir trempé dans une quelconque activité terroriste en terre libyenne. Dans son argumentaire, l'ancienne enseignante prétend qu'elle habitait loin des zones de combat. « J'ai entendu un bombardement et c'était la première fois que je me sentais vraiment en danger dans cette ville », a affirmé l'accusée qui a pourtant fait deux ans de détention en Libye pour son appartenance supposée à l'Etat Islamique.

 

Un mari radicaliste, ça change une femme ?

 

Mais si Aïda Sagna a passé presque six ans de sa vie en prison (2 en Libye et 4 au Sénégal), elle le doit à un homme : Lamine Ndiaye. Très introduit dans le milieu salafiste et imam au quartier Ibadou du village de Keur Marième Mbengue au Lac Rose, Lamine Ndiaye a été l'absent le plus présent au procès de son épouse. Djihadiste sénégalais et membre de la filiere de Lac Rose qui a alimenté en hommes la branche de l'État Islamique en Libye et dont le plus connu reste sans aucun doute Mouhamadou Lamine Diop dit Abou Hatem, il aurait radicalisé Aïda Sagna. C'est en tout cas ce que soupçonne l'accusation qui s'appuie sur le changement radical de l'accusée après son mariage avec Lamine Ndiaye, déjà marié à une autre femme. Ce dernier l'aurait convaincue de faire le voyage de Libye pour rejoindre l'État Islamique. Elle a dégagé en touche en assurant devant la barre avoir fait le voyage toute seule. 

 

Devant les enquêteurs de la Dic, son propos serait tout autre. Elle aurait soutenu avoir été accompagnée par deux individus dont une dame. Mais si on se fie au témoignage du fils de l'accusé, sa mère et son mari ont fait le voyage ensemble.

 

Le fils au secours de sa mère  

 

Pape Ousmane Badiane, né de l'union précédente de l'accusée avec un autre homme, a accusé son beau-père de tous les noms d'oiseaux. À l'en croire, c'est Lamine Ndiaye qui est à l'origine de tous les déboires dans lesquels se trouve sa mère. Il reconnaît que cette dernière à qui il rendait visite à Zac Mbao, était gravement malade au point de ne pouvoir bouger ses membres supérieurs. Pape Ousmane Badiane ajoute qu'il était encore élève et n'avait pas les moyens de venir en aide à sa mère. C'est son professeur de comptabilité qui lui donnait de temps en temps de quoi acheter les médicaments de l'accusée. En revanche,  dans ses déclarations, il a affirmé que sa mère lui avait dit qu'elle devait se rendre en Tunisie pour se soigner. Il renchérit même avoir remarqué que sa mère avait un numéro tunisien avant de communiquer avec lui à partir d'un numéro libyen. 

 

Même s'il reconnaît que sa mère était devenue à cheval sur les principes de l'Islam, Pape Ousmane Badiane ne veut pas croire que cette dernière avait des liens avec des groupes terroristes. « J'ai appris qu'elle a été citée dans un acte terroriste, mais je ne la croyais pas capable d'un tel extrême. Je savais par pressentiment que ce n'est pas de ma mère qu'il s'agissait », dit le fils qui en veut à une seule personne, Lamine Ndiaye. « Je l'ai même dit devant les enquêteurs, je lui réglerai son compte », s'emporte Pape O. Badiane rappelé à l'ordre par le juge. Est-on pour autant devant un enfant qui veut sauver la mère de la condamnation ?

 

En tout cas, s'il ne tenait qu'au substitut du procureur, la version de l'histoire servie par Aïda Sagna au tribunal n'a rien à voir avec la vérité.

 

Dans un réquisitoire qui remonte dans le temps en installant le tribunal dans le conflit libyen post-Kadhafi, la représentante du parquet a rappelé que c'est dans ce contexte que des sénégalais se sont rendus en Libye pour rejoindre les rangs de l'État Islamique. Le parquet met l'accusée dans la même catégorie et croit savoir que les actes qu'elle a même posés avant son départ ne plaident pas en faveur de son innocence. Le ministere public est d'avis que c'est au contact de Lamine Ndiaye que Aïda Sagna s'est métamorphosée et est tombée dans l'Islam radical. 

 

Pour étayer son propos, elle invoque les témoignages de l'entourage de l'accusée devant les enquêteurs. Ces derniers auraient soutenu avoir affaire à une nouvelle Aïda Sagna après son mariage avec Lamine Ndiaye. Le substitut du procureur ne croit pas que le voyage de l'accusée en Libye était motivé par des raisons sanitaires car dans cette période, ce pays ne remplissait pas les critères recherchés.

 

Sur l'acte terroriste qui était prêté à Aïda Sagna à Sabratha, le ministère public est d'avis que la confusion n'est pas fortuite d'autant plus qu'elle était en Libye pour le jihad. Fort de ces convictions, le substitut du procureur a requis 15 ans de réclusion criminelle contre l'accusée.

 

Conditions de détention inhumaines selon la défense 

 

La défense assurée par Me Théophile Kayossi et Assane Dioma Ndiaye n'y sont pas allés du dos de la cuillère pour rejeter toutes les accusations contre leur cliente. À les croire, Aïda Sagna n'a rien d'une terroriste et ignorait tout du contexte libyen de l'époque raconté par le parquet. Selon Me Kayossi, Aïda Sagna ne doit pas être jugée selon le niveau d'information de l'accusation, mais selon le sien. 

 

L'avocat évoque ensuite les conditions dans lesquelles sa cliente a fait certains aveux à la Division des investigations criminelles. Et pour faire le lien entre la contrainte et ces aveux, la robe noire n'est pas allée loin. En effet, dans son réquisitoire, le représentant du ministère public a déclaré que l'accusée entendue plusieurs fois par les enquêteurs, a finalement « craqué » et a reconnu avoir été en Libye pour faire le jihad. 

 

La défense a aussi fustigé les conditions de garde de vue de l'accusée. Me Kayossi a rapporté au tribunal que sa cliente était enfermée dans une pièce et couchait à même le sol dans un froid de canard. « c'est un traitement inhumain infligé à cette dame qui revenait d'une intervention chirurgicale », a déploré l'avocat qui a plaidé les circonstances atténuantes. 

 

Pour sa part, Me Assane Dioma Ndiaye a demandé à ce que Aïda Sagna soit acquittée. Le tribunal rend sa décision le 29 avril.



Mercredi 7 Avril 2021 - 09:51





Actualité en Afrique : environnement, énergies renouvelables, climat


Setal People - 11/04/2021 - 0 Commentaire

Décès de DMX : La star du rap a battu plusieurs records, avec sa verve et son mordant

Jennifer Lopez livre les secrets de sa silhouette de rêve

09/04/2021 - 0 Commentaire

PHOTOS/ Victime d’Avc: Un montant de 1 130 000 FCfa remis à Abibou Diop dit Baye Eli

05/04/2021 - 0 Commentaire

" J’aime son cœur, pas son apparence", victime de moqueries, un jeune homme défend sa dulcinée

27/03/2021 - 0 Commentaire

Angelina Jolie accuse Brad Pitt de violences conjugales

24/03/2021 - 0 Commentaire








Google+


Partager ce site




11/04/2017 08:33

Après la présidence de la Commission de l’UEMOA jusqu’en 2021 par le Niger : Le Sénégal à la tête de la Commission définitivement

Après la présidence de la Commission de l’UEMOA jusqu’en 2021 par le Niger : Le Sénégal à la tête de la Commission définitivement
Abdallah Boureima est le nouveau président de la commission de l'UEMOA. Le Nigérien a été désigné, ce matin, en Côte d'Ivoire, par les Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA, réunis en session extraordinaire.
 
Mais selon une note de la Présidence, c’est le Président de la République Macky Sall qui « dans un esprit de solidarité et de fraternité et dans le souci de permettre la poursuite du bon fonctionnement de l’Union » qui a répondu favorablement à la sollicitation de ses pairs pour l’attribution jusqu’en 2021, de la Présidence de la Commission de l’UEMOA au Niger, soit pour un mandat unique.
 
La Conférence a décidé aussi, selon la même source, qu’à la fin du mandat du Niger, en 2021, le Sénégal reprendra de manière définitive la Présidence de la Commission de l’UEMOA.
 
D’autre part, lit-on sur la note, dans le sens de rééquilibrer la répartition des postes, la Conférence a attribué, avec effet immédiat, « le poste de la présidence du Conseil Régional de l’Epargne publique et des Marchés Financiers au Sénégal. En plus, en octobre 2018, le Sénégal occupera le poste de Vice-Gouverneur de la BCEAO pour un mandat unique ».
 
Pour finir, poursuit la source, la Conférence a enfin salué l’esprit d’ouverture du Président Macky SALL et son leadership dans la sous-région.
02/09/2014 08:06

Produits chimiques : les agents de la douane formés sur les polluants organiques persistants

Produits chimiques : les agents de la douane formés sur les polluants organiques persistants
Quelques membres de la douane Sénégalaise ont été formés la semaine dernière, sur la convention relative aux polluants organiques persistants (Pop) et autre textes sur les produits chimiques. L’intérêt selon Aïta Sarr Seck, chef de la Division prévention et contrôle des pollutions et nuisances à la Direction de l’environnement et des établissements classés, et de restreindre puis éliminer totalement la production, l’utilisation, l’écoulement et le stockage des Pop. 
«Le Sénégal a ratifié la convention de Stockholm depuis 2003, mais il y a d’autres polluants organiques inscrits sur l’ancienne liste et c'est pour cela qu’il est nécessaire de former les agents des douanes sur ces polluants qui sont néfastes pour l’environnement et les êtres humains ». 
Habib Ampa Dieng, chef du bureau du recrutement à la division de la formation, a expliqué qu’il s’agissait lors de cette formation, de sensibiliser sur la convention relative aux polluants, de présenter la convention, ses aspects juridiques les engagements des Etats et plus particulièrement les agents des douanes. Ceci dans le souci que « les agents des douanes sachent reconnaître les polluants lorsqu’ils se présentent à nos frontières et qu’ils aient les bonnes attitudes pour le respect des engagements du Sénégal à l’égard de cette convention internationale » dira t-il. 
Aïta Sarr Seck a signalé que les POP « sont particulièrement préoccupants, en raison de leur persistance et leur grande capacité à se déplacer sur de longues distances...
22/08/2013 23:39

Une Grande Société de la Place recrute : Le Directeur Projets, Formulation, Qualite, Hygiene et Securite Alimentaire

 
                                MISSIONS ET PRINCIPALES RESPONSABILITES
 
Missions :
Construire un projet d’avenir pour le pôle alimentaire. Donner la direction et la maintenir dans les rubriques suivantes :
Conception de nouveau produit
Formulation et biochimie
Qualité
Sécurité alimentaire
Production de produits alimentaires

 
  • Elaborer les stratégies liées à la formulation, création, développement, analyses et caractérisation de produits, ainsi que sur les procédés de production et de conservation des aliments. 
  • Effectuer différentes analyses microbiologiques et biochimiques des composants des produits afin de t’assurer de leur qualité. 
  • Contrôler et de superviser la qualité des aliments transformés ou fabriqués afin qu’ils répondent aux normes gouvernementales et aux politiques de l’entreprise en matière de qualité.
  • Faire appliquer les règlements et les politiques en matière d’hygiène et de salubrité au sein de l’usine et d’en implanter de nouvelles afin de maximiser le processus de qualité des produits.
  • Mettre les processus en conformité à la législation, la réglementation, la toxicité, l'innocuité, et propose des orientations pour utiliser ces avantages pour la stratégie marketing. 
 
Responsabilités :
 
Le Directeur Projets, Formulation, Qualité, Hygiène et Sécurité alimentaire est responsable des points listés ci-après :
 
  • Construire des recettes en fonction des besoins des clients
  • Etude de nouveaux produits, la définition des gammes et de leur évolution, notamment lors des changements importants de composition des formules
  • Contrôle microbiologique des matières premières et produits fabriqués
  • Contrôle qualité sur toute la chaîne de production
  • Construire le plan de nettoyage et désinfection
  • Construire le plan de traçabilité des lots de production
  • Mettre en place un protocole de rappel des produits et de gestion de crise
  • Mettre en place un plan pour la gestion des allergies potentielles
  • Mettre en place un plan de prévention des risques phytosanitaires
  • Mettre en place la démarche HACCP
  • Assurer une veille législative
  • Participer au processus de gestion des réclamations clients
  • Mettre en place protocole de détermination des DLC et DLUO
  • Mettre en place dispositifs et protocoles pour garder les échantillons de produits
  • Mettre en place méthodologie d’analyse sensorielle et tests organoleptiques
  • Mettre en place les procédures de contrôle qualité et s’assurer de leur application
  • S’assurer de la calibration des instruments de mesure-
  • Plan en place un plan d’audit interne processus
  • Participer aux Comités de Pilotage du pôle alimentaire
  • Entretenir des relations régulières avec les partenaires du pôle alimenatire et organismes de recherches extérieures
  • Travailler en étroite collaboration avec la direction commerciale et développement ainsi que le(s) chef(s) produits
  • Travailler en étroite collaboration avec le responsable de la fabrication afin de prendre en compte, dans sa formulation, les contraintes technologiques propre à l’usine.
  • Communiquer en continu avec le responsable des achats
 
Compétences Requises :
Technologie alimentaire, biologie appliquée a la nutrition et alimentation
Technologie des emballages et emballeuses
Gestion des usines alimentaires et performance industrielle
Gestion des processus
Hygiène
Gestion des assets
Innovation et propriété intellectuelle
Gestion des coûts de production
 
Niveau formation
- Ingénieur Bac+4/5 Food processing – Quality - biochimie
- Expérience Professionnelle : 10 ans
 
Langues
- Français : Courant
- Anglais : Courant
 
Veuillez envoyer par E-mail votre dossier de candidature : CV + lettre de motivation en mentionnant le titre du poste à l’objet du courriel à recruteonesn@gmail.com
 
Bamba Toure
28/07/2013 00:40

Une Grande Société de la Place recrute : TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

Une Grande Société de la Place recrute : TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

Une Grande Société de la Place recrute
TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

 

Bamba Toure
13/06/2013 09:14

Une Grande Société de la Place recrute

Une Grande Société de la Place recrute
Bamba Toure
18/05/2013 01:13

COMMUNIQUE DE PRESSE ARTP

L’ARTP ACCOMPAGNE LE PELERINAGE DE POPENGUINE POUR ASSURER UNE BONNE QUALITE DE SERVICE DE TELECOMMUNICATIONS
 
L’ARTP met à la disposition du public :
 
1. Un Numéro Vert : le 800 200 200 
 
Ce numéro vert est destiné aux utilisateurs des services de la téléphonie mobile et Internet  présents à Popenguine durant le Pèlerinage  2013, pour leur permettre de saisir l’ARTP, en cas de dysfonctionnements ou de perturbations sur les réseaux des opérateurs Orange, Tigo ou Expresso.

Vous pourrez appeler gratuitement au 800 200 200 si vous êtes confrontés aux problèmes suivants :
  • difficultés à émettre ou recevoir des appels ;
  • difficultés à envoyer ou recevoir des SMS ;; 
  • difficultés d’accès à Internet à partir de votre téléphone portable ou clé Internet ;
  • coupures de communications ;
  • ou tout autre dysfonctionnement ou perturbation constaté sur les réseaux de téléphonie mobile.
Pour toute autre réclamation (aspects commerciaux, carte de recharge, facturation, restriction d’appel, etc.), veuillez contacter le service client de votre opérateur.  
 
Le numéro 800 200 200 sera opérationnel  du  samedi 18 mai 2013 à partir de 00h au lundi 20 mai 2013 2013 à 23h59mns.
 
2. Une équipe technique de l’ARTP sera également présente en permanence à Popenguine:

Pour s’assurer de la qualité des services offerts par Orange, Tigo et Expresso, l’équipe de l’ARTP effectuera régulièrement des tests qualitatifs à Popenguine et ses environs et sera en contact permanent avec les opérateurs pour veiller à ce qu’ils apportent des solutions adaptées si des perturbations sont constatées. 
 
L’ARTP souhaite un bon pèlerinage marial à la communauté catholique.
 
Abou Lo, Directeur général 
 
Bamba Toure
10/04/2013 22:32

VIP NEWS N°4

VIP NEWS N°4
VIP NEWS N°4
Bamba Toure
25/03/2013 22:48

Communiqué Rewmi

Communiqué Rewmi
Bamba Toure
14/03/2013 23:00

Office National de Formation Professionnelle

Office National de Formation Professionnelle
Bamba Toure
11/03/2013 12:04

RECRUTEMENT ASSISTANT IMMOBILIER

FICHE DE POSTE
 
MISSION

Il aura pour mission d’assister les cadres dirigeants et les consultants du groupe en charge du développement ou de la gestion de projets immobiliers.
Son rôle sera, entre autre de :
  • Organiser, à la demande des chefs de projets, les réunions de travail et de décisions nécessaires à l’avancement des projets, tant en interne au groupe qu’avec des participants extérieurs,
  • Contrôler la bonne exécution des plannings et assurer les relances nécessaires,
  • Veiller à la bonne circulation de l’information,
  • Représenter le groupe à toute réunion organisée par un prestataire extérieur ou sa présence serait souhaitée. Rendre compte de ces réunions,
  • Procéder, à la demande des chefs de projets, à la recherche d’information de toute nature.
 
Il aura également en charge d’entreprendre et de faire aboutir  l’ensemble des démarches administratives et juridiques nécessaires à l’avancement des projets : baux, dossiers d’autorisation de construire, constitution de SCI, relations avec les services fiscaux…
 
Il assurera  enfin la liaison entre le groupe et les notaires et avocats susceptibles d’intervenir sur les projets. 
 
FORMATION/EXPERIENCE
 
De formation juridico /économique, il aura 4 à 5 ans d’expérience professionnelle.
Cette expérience lui aura permis d’acquérir une bonne connaissance du secteur immobilier sénégalais : promoteurs, architectes et bureaux d’études, commercialisateurs,  entreprises de bâtiment, administrations …
 
Le poste est basé à Dakar mais demande une grande disponibilité.
 
Après une période d’activité probante, une évolution de carrière vers des responsabilités accrues pourra être envisagée.
 
Envoyez votre CV : recruteonesn@gmail.com
 
 
Bamba Toure