Escroquerie : deux (2) filles usurpent l’identité d’une dame pour soutirer des sommes d’argent à ses connaissances


Escroquerie : deux (2) filles usurpent l’identité d’une dame pour soutirer des sommes d’argent à ses connaissances
À chacun sa manière de se faire de l’argent, mais pour ces deux jeunes filles âgées d’une vingtaine d’années, Ramatoulaye Ka et Awa Guèye, l’usurpation de l’identité numérique semble être un très bon moyen pour se faire du gain.

Elles ont comparu ce vendredi 19 août, à la barre des flagrants délits de Dakar pour des faits de collecte illicite de données, d’usurpation d’identité numérique et d’escroquerie au préjudice de la dame Khady Ndiaye.

Cette dernière avertie par une de ses amies a eu la confirmation que les prévenues se faisaient passer pour elle afin de soutirer des sommes d’argent à des garçons. Des propos que les deux commanditaires n’ont pas rejetés.

En effet, en se faisant passer pour Khady Ndiaye, Awa Seck gagnait de l’argent qu’elle partageait avec cette dernière considérée comme sa complice.

« 20.000F cfa, 15.000F cfa, 10.000F cfa c’est ce que je gagnais », a-t-elle déclaré au juge. Elle a aussi renseigné sur le mode utilisé pour soutirer de l’argent aux hommes.

« Lorsque je me faisais passer pour Khady, on m’invitait et là, je disais souvent que je n'avais pas le transport, c’est comme ça qu’on m’envoyait l’argent », a-t-elle poursuivi. Pour, le parquet, les deux jeunes filles méritent bien une correction carcérale, car elles n'ont pas hésité à salir la réputation de la nommée Khady Ndiaye, c’est pourquoi il demandera aux juges de les condamner à deux ans d’emprisonnement.

Pour sa part, la défense a contesté le réquisitoire du procureur jugé excessif contre ses clientes.

« Madame le juge, mes clientes ne sont pas des professionnelles délinquantes, elles faisaient juste ça par négligence, accordez leur votre bienveillance et donnez leur une chance de se racheter », a plaidé l’avocat.

Ainsi le juge après en avoir délibéré, a déclaré les prévenues coupables et les a condamnés à deux (2) ans d’emprisonnement assorti de sursis.


Samedi 20 Août 2022 - 10:08










Google+

Partager ce site