Prochain Président de l’Union africaine : Les grands défis de Macky Sall.

En février 2022, le Sénégal sera à l’honneur au sommet de l’Union africaine. Le président de la République sera porté à la tête de l’instance suprême de l’organisation continentale pour une période d’un an. Macky Sall succèdera à son homologue congolais, Félix Tshisekedi. Le chef de l’État sénégalais a été choisi en février 2021 par ses pairs de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour assurer la présidence de l’Union africaine réservée à l’organisation sous régionale pour la période 2022-2023.


Prochain Président de l’Union africaine : Les grands défis de Macky Sall.
La conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine est l’organe suprême de prise de décision et de définition de la politique de l’UA. Elle est composée de chefs d’État et de gouvernement de tous les États membres qui sont au nombre de 55. Il revient à cet organe d’élire le président et le vice-président de la Commission de l’Union africaine, nomme les commissaires de la commission, accepte l’adhésion de nouveaux membres. 

En outre, la conférence des chefs d’État et de gouvernement a le pouvoir de créer tout comité, groupe de travail ou commission qu’elle juge nécessaire. Il est évident que la tâche s’annonce difficile pour le président Sall d’autant qu’il devra aussi s’occuper de la gestion du Sénégal. Nombre de ses collaborateurs qui ont pris la parole après l’annonce du retour du poste de Premier ministre, supprimé en 2019, le relient en partie à cet « agenda international surbooké ». C’est le cas de le dire. D’énormes chantiers attendent le président sénégalais. 

Née sur les cendres de l’Organisation de l’Unité africaine (OUA) en 2002 à Durban, l’Union africaine (UA) « s' inscrit dans la vision d’une Afrique intégrée, prospère et pacifique, dirigée par ses propres citoyens et représentant une force dynamique sur la scène internationale ». 

Selon l’acte constitutif de l’organisation, ses objectifs consistent à réaliser une plus grande unité et solidarité entre les pays et entre les peuples d’Afrique. Elle doit aussi défendre la souveraineté, l’intégrité territoriale et l’indépendance de ses États membres. L’une des raisons d’être de l’Union africaine est également d’accélérer l’intégration politique et socioéconomique du continent. Dans cette dynamique, un cadre a été mis au point en 2013 pour « s’assurer de la réalisation de la vision panafricaine d’une Afrique intégrée, prospère et pacifique ».
 
Une Afrique pacifique et pacifiée ? 


L’un des succès de l’Union africaine comme l’affirme l’European Center for development Policy Management (ECDPM) le développement de l’Architecture africaine de paix et de sécurité (APSA). Le Think Thank ajoute que « l’APSA a pu être mobilisée de manière efficace pour réagir à des transferts non-constitutionnels de pouvoir politique, pour prévenir des conflits et déployer ou se joindre à des opérations de la paix », soulignant que « depuis 2000, plus de 50 opérations de maintien de la paix ont été mises en œuvre dans 18 pays africains ».  

Mais la dernière téléconférence du Bureau de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement tenue le 24 juin, sous la houlette du président en exercice de l’UA, Félix Tshisekedi, a « fait remarquer que la paix et la sécurité ont été fragilisées davantage en Afrique au cours du premier semestre de l’année 2021 ». 

L'insécurité au Sahel et en Afrique centrale

Par ce constat, le Bureau de la Conférence veut attirer l’attention de ses membres sur les récents évènements au Tchad, avec la mort du président Déby au front mais aussi sur le coup d’État au Mali, le deuxième en moins d’une année. Ces crises socio-politiques viennent s’ajouter à une ribambelle d’insurrections en Afrique, précisément au Sahel et en Afrique centrale. 

Dans les pays du Sahel central, des groupes djihadistes liés à Al Qaïda et à l’État Islamique poursuivent leurs attaques contre les armées et les populations civiles. En Afrique australe, c’est la branche locale de l’État Islamique qui sème la terreur.

Les membres du bureau ont noté que « la région du Sahel a besoin d’une attention particulière compte tenu des activités terroristes… » Cependant, que fait réellement l’UA pour aider les pays de cette région à faire face à ce « fléau » ?

Selon Mouhamadou Lamine Bara Lô, chercheur en science politique, « la posture de l’UA face aux menaces sécuritaires est de plus en plus questionnée par les opinions publiques africaines. » 

« Face aux différents conflits et crises, l’institution semble s’inscrire dans une posture peu proactive et se contente de seconds rôles alors que l’une des ruptures majeures du passage de l’OUA à l’UA devait porter sur la prise en charge des questions de sécurité et défense », regrette M. Lô pour qui, « la question du terrorisme au Sahel et les groupes insurrectionnels et terroristes des grands lacs nécessitent une plus grande implication de l’organisation continentale. »

Au moment où la France réorganise sa présence au Sahel, l’UA devrait s’affirmer davantage en faveur d’une solution africaine.

« Il en est de même des tensions politiques à risques comme le cas Maroc-Algérie, avec l’UMA (Union du Maghreb arabe) qui est pratiquement inactive, ou les transitions au Soudan, au Tchad, en Guinée et au Mali », poursuit le chercheur. Le guerre du Tigré en passe d’embraser toute l’Ethiopie est aussi source d’inquiétude. 

Sur le cas tchadien, l’Union africaine a été accusée par l’opinion continentale de « bénir un changement anti-constitutionnel ». À la mort de son père au front contre les rebelles du Front pour l’Alternance et la Concorde au Tchad (FACT), Mahamat Idriss Déby a été porté à la tête d’un conseil militaire de transition et désigné chef de l’État en violation flagrante des dispositions de la Constitution selon lesquelles, le président de l’Assemblée nationale assure l’intérim en cas de vacance du pouvoir. 

La passivité de l’institution panafricaine et de la communauté internationale, en général sur le cas tchadien semble avoir encouragé des officiers ouest-africains à passer outre les urnes pour s’accaparer du pouvoir au Mali et en Guinée. Dans ces deux pays, « un principe de subsidiarité donne la priorité » à la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest mais une décision forte vis-à-vis du Tchad aurait servi de message à tous les apprentis putschistes. 

C’est en effet une institution fragilisée par ses prises de position à géométrie variable dont le président sénégalais, prend la présidence à partir de février 2022. 

Faire face à la discrimination vaccinale 

Il est important de rappeler que c’est dans un contexte de crise sanitaire mondiale que le chef de l’Etat sénégalais est appelé à diriger l’institution panafricaine. 
Moins touchée en terme de contaminations et de décès que les autres parties du globe, l’Afrique subit cependant une « discrimination » dans la vaccination contre la Covid-19. Lors de sa réunion de juin 2021, le bureau de la Conférence a « souligné la nécessité pour l’Union africaine d’intensifier ses efforts pour l’acquisition de vaccins contre la Covid-19 afin d’atteindre l’objectif continental de vaccins au moins 60% de la population d’ici 2022 ». 

Durant sa présidence, Macky Sall qui affiche sa volonté de doter son pays d’un laboratoire de production de vaccins anti covid-19 dès 2022 ne devrait pas manquer d’arguments pour plaider la cause africaine dans un monde de plus en plus égoïste. C’est une nécessité pour non seulement préserver les populations africaines d’une nouvelle vague dévastatrice qui pointe à l’horizon avec l’apparition d’un nouveau variant en Afrique du Sud, mais ce serait un moyen de booster à nouveau l’économie africaine durement éprouvée par cette pandémie. Justement, pour Mouhamadou Lamine Bara Lô, « la relance économique post-Covid reste un défi dans un contexte de mise en place de la ZLECAF (Zone de libre-échange continentale africaine) »

«  La relance post-covid doit se faire avec des réformes structurelles nationales mais, également, au niveau continental. Le renforcement des capacités industrielles et les échanges intracontinentaux sont des enjeux structurants pour l’UA », fait-il observer.


La controversée adhésion israélienne à l'UA

Le président du Sénégal est très attendu sur le dossier de l’adhésion d’Israël à l’UA comme observateur. Le comité exécutif n’avait pas pu vider cette question qui fait l’objet d’un litige au sein de l’institution après que le président de la Commission Moussa Faki Mahamat a pris la décision unilatérale d’admettre l'État hébreu comme observateur.

Les ministres des Affaires étrangères avaient au mois d’octobre dernier décidé de refiler l’affaire aux présidents après une journée d’échanges sans consensus. En tournée dans plusieurs pays africains, des membres du Fatah palestinien qui ont terminé ce périple au Sénégal, ont appelé le Sénégal à assumer son rôle de défenseur des droits inaliénables du peuple palestinien. 

Partisan de l’annulation de la dette africaine, le président du Sénégal aura fort à faire dans ce registre au même titre que celui de la défense des énergies fossiles.

Au sommet du Climat, Macky Sall a déploré la volonté des grandes puissances de ne plus financer les énergies fossiles. Cette position, sa ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur l’a réitérée devant le secrétaire d’État américain Antony Blinken, en visite au Sénégal les 19 et 20 novembre. Au 6eForum panafricain sur les migrations, Aïssata Tall Sall a déclaré être « sûre que le président remettra la question migratoire au cœur du projet continental ». 


Légitime, mais...

La réussite de ces missions dépend de la manière dont le Sénégal est vu de l’extérieur. De l’avis de  Mouhamadou Lamine Bara Lô, « malgré les tensions politiques intérieures ponctuelles, le Sénégal apparaît encore aux yeux de beaucoup d’acteurs internationaux comme un modèle de démocratie et de stabilité ». Le chef de la diplomatie américaine a qualifié le Sénégal de démocratie forte lors de sa dernière visite. Du 23 au 25 novembre, deux ministres britanniques ont séjourné au Sénégal pour « promouvoir la sécurité et les intérêts économiques communs entre les deux pays ».

« Le Royaume-Uni s’est engagé à construire un réseau de liberté dans le monde entier. Nous travaillons en étroite collaboration avec des partenaires partageant les mêmes idées pour renforcer nos liens en matière de sécurité…», a soutenu Vicky Ford, ministre de sa Majesté pour l’Afrique. « C’est une source de légitimité pour l’action future du Président Macky Sall à la tête de l’UA », admet le chercheur. 


Pour autant, ces acquis démocratiques doivent être consolidés et les élections locales de janvier 2022 sont une autre épreuve pour le « modèle sénégalais de stabilité » dans un « océan d’instabilité ». C’est dire que le Sénégal tient à travers cette présidence de l'UA une occasion de briller sur la scène internationale. « Il y a une forme de triumvirat à la tête de la conférence qui déteint sur les autres organes de l’UA (Conseil exécutif, comité des représentants permanents…) Cela constitue une occasion de saillance de la diplomatie Sénégalaise sur les grandes questions africaines. Le renom de médiateur africain du Sénégal, concurrencé par divers États depuis plus d’une décennie, peut être retrouvé lors de ce mandat », espère le chercheur en science politique.


Lundi 29 Novembre 2021 - 07:37





Actualité en Afrique : environnement, énergies renouvelables, climat










Google+


Partager ce site




11/04/2017 08:33

Après la présidence de la Commission de l’UEMOA jusqu’en 2021 par le Niger : Le Sénégal à la tête de la Commission définitivement

Après la présidence de la Commission de l’UEMOA jusqu’en 2021 par le Niger : Le Sénégal à la tête de la Commission définitivement
Abdallah Boureima est le nouveau président de la commission de l'UEMOA. Le Nigérien a été désigné, ce matin, en Côte d'Ivoire, par les Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA, réunis en session extraordinaire.
 
Mais selon une note de la Présidence, c’est le Président de la République Macky Sall qui « dans un esprit de solidarité et de fraternité et dans le souci de permettre la poursuite du bon fonctionnement de l’Union » qui a répondu favorablement à la sollicitation de ses pairs pour l’attribution jusqu’en 2021, de la Présidence de la Commission de l’UEMOA au Niger, soit pour un mandat unique.
 
La Conférence a décidé aussi, selon la même source, qu’à la fin du mandat du Niger, en 2021, le Sénégal reprendra de manière définitive la Présidence de la Commission de l’UEMOA.
 
D’autre part, lit-on sur la note, dans le sens de rééquilibrer la répartition des postes, la Conférence a attribué, avec effet immédiat, « le poste de la présidence du Conseil Régional de l’Epargne publique et des Marchés Financiers au Sénégal. En plus, en octobre 2018, le Sénégal occupera le poste de Vice-Gouverneur de la BCEAO pour un mandat unique ».
 
Pour finir, poursuit la source, la Conférence a enfin salué l’esprit d’ouverture du Président Macky SALL et son leadership dans la sous-région.
02/09/2014 08:06

Produits chimiques : les agents de la douane formés sur les polluants organiques persistants

Produits chimiques : les agents de la douane formés sur les polluants organiques persistants
Quelques membres de la douane Sénégalaise ont été formés la semaine dernière, sur la convention relative aux polluants organiques persistants (Pop) et autre textes sur les produits chimiques. L’intérêt selon Aïta Sarr Seck, chef de la Division prévention et contrôle des pollutions et nuisances à la Direction de l’environnement et des établissements classés, et de restreindre puis éliminer totalement la production, l’utilisation, l’écoulement et le stockage des Pop. 
«Le Sénégal a ratifié la convention de Stockholm depuis 2003, mais il y a d’autres polluants organiques inscrits sur l’ancienne liste et c'est pour cela qu’il est nécessaire de former les agents des douanes sur ces polluants qui sont néfastes pour l’environnement et les êtres humains ». 
Habib Ampa Dieng, chef du bureau du recrutement à la division de la formation, a expliqué qu’il s’agissait lors de cette formation, de sensibiliser sur la convention relative aux polluants, de présenter la convention, ses aspects juridiques les engagements des Etats et plus particulièrement les agents des douanes. Ceci dans le souci que « les agents des douanes sachent reconnaître les polluants lorsqu’ils se présentent à nos frontières et qu’ils aient les bonnes attitudes pour le respect des engagements du Sénégal à l’égard de cette convention internationale » dira t-il. 
Aïta Sarr Seck a signalé que les POP « sont particulièrement préoccupants, en raison de leur persistance et leur grande capacité à se déplacer sur de longues distances...
22/08/2013 23:39

Une Grande Société de la Place recrute : Le Directeur Projets, Formulation, Qualite, Hygiene et Securite Alimentaire

 
                                MISSIONS ET PRINCIPALES RESPONSABILITES
 
Missions :
Construire un projet d’avenir pour le pôle alimentaire. Donner la direction et la maintenir dans les rubriques suivantes :
Conception de nouveau produit
Formulation et biochimie
Qualité
Sécurité alimentaire
Production de produits alimentaires

 
  • Elaborer les stratégies liées à la formulation, création, développement, analyses et caractérisation de produits, ainsi que sur les procédés de production et de conservation des aliments. 
  • Effectuer différentes analyses microbiologiques et biochimiques des composants des produits afin de t’assurer de leur qualité. 
  • Contrôler et de superviser la qualité des aliments transformés ou fabriqués afin qu’ils répondent aux normes gouvernementales et aux politiques de l’entreprise en matière de qualité.
  • Faire appliquer les règlements et les politiques en matière d’hygiène et de salubrité au sein de l’usine et d’en implanter de nouvelles afin de maximiser le processus de qualité des produits.
  • Mettre les processus en conformité à la législation, la réglementation, la toxicité, l'innocuité, et propose des orientations pour utiliser ces avantages pour la stratégie marketing. 
 
Responsabilités :
 
Le Directeur Projets, Formulation, Qualité, Hygiène et Sécurité alimentaire est responsable des points listés ci-après :
 
  • Construire des recettes en fonction des besoins des clients
  • Etude de nouveaux produits, la définition des gammes et de leur évolution, notamment lors des changements importants de composition des formules
  • Contrôle microbiologique des matières premières et produits fabriqués
  • Contrôle qualité sur toute la chaîne de production
  • Construire le plan de nettoyage et désinfection
  • Construire le plan de traçabilité des lots de production
  • Mettre en place un protocole de rappel des produits et de gestion de crise
  • Mettre en place un plan pour la gestion des allergies potentielles
  • Mettre en place un plan de prévention des risques phytosanitaires
  • Mettre en place la démarche HACCP
  • Assurer une veille législative
  • Participer au processus de gestion des réclamations clients
  • Mettre en place protocole de détermination des DLC et DLUO
  • Mettre en place dispositifs et protocoles pour garder les échantillons de produits
  • Mettre en place méthodologie d’analyse sensorielle et tests organoleptiques
  • Mettre en place les procédures de contrôle qualité et s’assurer de leur application
  • S’assurer de la calibration des instruments de mesure-
  • Plan en place un plan d’audit interne processus
  • Participer aux Comités de Pilotage du pôle alimentaire
  • Entretenir des relations régulières avec les partenaires du pôle alimenatire et organismes de recherches extérieures
  • Travailler en étroite collaboration avec la direction commerciale et développement ainsi que le(s) chef(s) produits
  • Travailler en étroite collaboration avec le responsable de la fabrication afin de prendre en compte, dans sa formulation, les contraintes technologiques propre à l’usine.
  • Communiquer en continu avec le responsable des achats
 
Compétences Requises :
Technologie alimentaire, biologie appliquée a la nutrition et alimentation
Technologie des emballages et emballeuses
Gestion des usines alimentaires et performance industrielle
Gestion des processus
Hygiène
Gestion des assets
Innovation et propriété intellectuelle
Gestion des coûts de production
 
Niveau formation
- Ingénieur Bac+4/5 Food processing – Quality - biochimie
- Expérience Professionnelle : 10 ans
 
Langues
- Français : Courant
- Anglais : Courant
 
Veuillez envoyer par E-mail votre dossier de candidature : CV + lettre de motivation en mentionnant le titre du poste à l’objet du courriel à recruteonesn@gmail.com
 
Bamba Toure
28/07/2013 00:40

Une Grande Société de la Place recrute : TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

Une Grande Société de la Place recrute : TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

Une Grande Société de la Place recrute
TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

 

Bamba Toure
13/06/2013 09:14

Une Grande Société de la Place recrute

Une Grande Société de la Place recrute
Bamba Toure
18/05/2013 01:13

COMMUNIQUE DE PRESSE ARTP

L’ARTP ACCOMPAGNE LE PELERINAGE DE POPENGUINE POUR ASSURER UNE BONNE QUALITE DE SERVICE DE TELECOMMUNICATIONS
 
L’ARTP met à la disposition du public :
 
1. Un Numéro Vert : le 800 200 200 
 
Ce numéro vert est destiné aux utilisateurs des services de la téléphonie mobile et Internet  présents à Popenguine durant le Pèlerinage  2013, pour leur permettre de saisir l’ARTP, en cas de dysfonctionnements ou de perturbations sur les réseaux des opérateurs Orange, Tigo ou Expresso.

Vous pourrez appeler gratuitement au 800 200 200 si vous êtes confrontés aux problèmes suivants :
  • difficultés à émettre ou recevoir des appels ;
  • difficultés à envoyer ou recevoir des SMS ;; 
  • difficultés d’accès à Internet à partir de votre téléphone portable ou clé Internet ;
  • coupures de communications ;
  • ou tout autre dysfonctionnement ou perturbation constaté sur les réseaux de téléphonie mobile.
Pour toute autre réclamation (aspects commerciaux, carte de recharge, facturation, restriction d’appel, etc.), veuillez contacter le service client de votre opérateur.  
 
Le numéro 800 200 200 sera opérationnel  du  samedi 18 mai 2013 à partir de 00h au lundi 20 mai 2013 2013 à 23h59mns.
 
2. Une équipe technique de l’ARTP sera également présente en permanence à Popenguine:

Pour s’assurer de la qualité des services offerts par Orange, Tigo et Expresso, l’équipe de l’ARTP effectuera régulièrement des tests qualitatifs à Popenguine et ses environs et sera en contact permanent avec les opérateurs pour veiller à ce qu’ils apportent des solutions adaptées si des perturbations sont constatées. 
 
L’ARTP souhaite un bon pèlerinage marial à la communauté catholique.
 
Abou Lo, Directeur général 
 
Bamba Toure
10/04/2013 22:32

VIP NEWS N°4

VIP NEWS N°4
VIP NEWS N°4
Bamba Toure
25/03/2013 22:48

Communiqué Rewmi

Communiqué Rewmi
Bamba Toure
14/03/2013 23:00

Office National de Formation Professionnelle

Office National de Formation Professionnelle
Bamba Toure
11/03/2013 12:04

RECRUTEMENT ASSISTANT IMMOBILIER

FICHE DE POSTE
 
MISSION

Il aura pour mission d’assister les cadres dirigeants et les consultants du groupe en charge du développement ou de la gestion de projets immobiliers.
Son rôle sera, entre autre de :
  • Organiser, à la demande des chefs de projets, les réunions de travail et de décisions nécessaires à l’avancement des projets, tant en interne au groupe qu’avec des participants extérieurs,
  • Contrôler la bonne exécution des plannings et assurer les relances nécessaires,
  • Veiller à la bonne circulation de l’information,
  • Représenter le groupe à toute réunion organisée par un prestataire extérieur ou sa présence serait souhaitée. Rendre compte de ces réunions,
  • Procéder, à la demande des chefs de projets, à la recherche d’information de toute nature.
 
Il aura également en charge d’entreprendre et de faire aboutir  l’ensemble des démarches administratives et juridiques nécessaires à l’avancement des projets : baux, dossiers d’autorisation de construire, constitution de SCI, relations avec les services fiscaux…
 
Il assurera  enfin la liaison entre le groupe et les notaires et avocats susceptibles d’intervenir sur les projets. 
 
FORMATION/EXPERIENCE
 
De formation juridico /économique, il aura 4 à 5 ans d’expérience professionnelle.
Cette expérience lui aura permis d’acquérir une bonne connaissance du secteur immobilier sénégalais : promoteurs, architectes et bureaux d’études, commercialisateurs,  entreprises de bâtiment, administrations …
 
Le poste est basé à Dakar mais demande une grande disponibilité.
 
Après une période d’activité probante, une évolution de carrière vers des responsabilités accrues pourra être envisagée.
 
Envoyez votre CV : recruteonesn@gmail.com
 
 
Bamba Toure