Enquête : Abdoulaye Daouda Diallo-Amadou Hott, la guerre de territoires

Entre Abdoulaye Daouda Diallo, ministre des Finances et du Budget et Amadou Hott, ministre de l’Economie, du plan et de la coopération, les relations ne seraient pas des meilleures. Les deux collègues qui sont obligés de collaborer seraient opposés par une affaire d’ego. Leurs collaborateurs par une histoire de sous.


Enquête : Abdoulaye Daouda Diallo-Amadou Hott, la guerre de territoires
La scène se passe de commentaires. Elle perturbe la solennité de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres, agace le chef de l’Etat Macky Sall, indispose les membres du gouvernement. Dans la salle Bruno Diatta du Palais de la République, une voix résonne. Un homme crie sa colère. Sa rage, son amertume. Ministre de l’Économie, du plan et de la coopération, Amadou Hott s’en prend (ou)vertement à son collègue des Finances et du budget, Abdoulaye Daouda Diallo. Les deux ministres s’échangent des propos aigres-doux, sous le regard médusé et ahuri du chef de l’Etat qui semble être pris au dépourvu. Macky Sall intervient pour calmer les esprits. Dans la foulée, il sollicite l’expertise du ministre Amadou Bâ qui a eu à occuper le ministère de l’Economie et des finances, avant d’atterrir au ministère des Affaires des étrangères et des Sénégalais de l’extérieur pour arrondir les angles. Gêné par le spectacle qui s’offre à ses yeux, Amadou Bâ se veut élégant dans sa démarche équidistante. Il ne donne ni raison à l’un, ni tort à l’autre. L’ex-argentier de l’Etat tente de purger l’atmosphère, de remettre tout à zéro. Sa communication est suivie, la bombe désamorcée. Une semaine plus tard, le sujet revient sur la table du Conseil des ministres. Pas pour jouer les prolongations d’un Mortal Kombat dommageable à l’image du gouvernement, mais pour susciter une mise au point du chef de l’Etat. «Le Conseil des ministres est une séance solennelle. Il ne faut pas que ce qui se dit ici se retrouve dans la presse», rappelle furax Macky Sall, outré par la limpidité des comptes rendus que la presse a fait de cet incident le lendemain.
Réunions sectorielles avec Boun Dionne
Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts de ce différend au sommet de l’Etat, mais les postures restent figées, le malaise entier. D’après des sources au cœur de la République, le Président Sall qui s’est retrouvé en pleine réunion du gouvernement à gérer une querelle d’ego entre deux ministres qui se disputent la gestion du pilotage des opérations de levée de fonds comme les Eurobonds, a été obligé de mettre son ex-Premier ministre en tampon entre les deux chef de département.
Le principal objet du conflit – la signature de conventions de financement et des prêts de l’Etat – est pourtant clairement défini. Selon un agent de l’Etat et expert en la matière, le remboursement des dettes doit normalement être géré par le ministère des Finances, alors que le ministère de l’Economie signe les conventions et s’occupe de la coopération. Mais même si les choses semblent évidentes, la pratique ne se passe pas sans heurts. Cela aurait même plongé Amadou Hott et Abdoulaye Daouda Diallo dans une longue et dure épreuve de bras de fer. «Il y a eu plein d’incompréhensions sur ce point et, dans bien des cas, le Président Macky Sall a arbitré», confie l’expert. Pour juguler le mal et éviter l’escalade, le chef de l’Etat a même été obligé, souffle-t-on des arcanes du gouvernement, d’activer Mahammad Boun Abdallah Dionne pour qu’il serve de tampon entre les deux. L’ancien Premier ministre jouerait aujourd’hui le rôle de sapeur-pompier chargé d’éteindre le feu qui couve entre les deux ministères. Pour y arriver, Mahammad Boun Abdallah Dionne tiendrait souvent des réunions sectorielles avec Abdoulaye Daouda Diallo, mais également avec Amadou Hott. Parfois avec les deux ensemble. «C’est lui le relais entre les deux ministres. Il les convoque régulièrement à des rencontres pour harmoniser les positions. Il fait tout son possible pour créer un cadre d’harmonisation avec des réunions de coordination», glisse un membre du cabinet de l’ex-PM. Au delà des hommes, le ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République est chargé d’éviter que subsistent des goulots d’étranglement entre les deux ministères, des problèmes qui ralentiraient la vitesse d’exécution des projets du chef de l’Etat qui a inscrit son quinquennat sous le sceau du «Fast-track». Un «coaching» important, selon des membres du gouvernement qui révèlent que malgré l’accalmie, la tension est encore vive entre leurs deux collègues.

D’après de hauts dignitaires de l’Etat, le ministre Amadou Hott a toujours dénoncé l’empiètement de Abdoulaye Daouda Diallo sur son champ d’actions. «Il s’est toujours plaint, mais il n’a jamais eu de réponses favorables, c’est pourquoi il a pété les plombs en Conseil des ministres», défend un proche du chef de l’Etat qui prétend avoir discuté des supposés «agissements» de Abdoulaye Daouda Diallo avec Amadou Hott. Le différend entre les deux hommes a longtemps été appréhendé au ministère de l’Economie et du plan. «Au début, ce n’était pas facile. Le temps que les gens prennent leurs marques, il peut y avoir quelques fissures», avouent de hauts fonctionnaires rencontrés par «L’Observateur». «Il peut même y avoir des ratés au démarrage, mais tout est rentré dans l’ordre», ajoutent-ils. Une volonté de circonscrire le conflit larvé entre les ministres qui bute sur les problèmes de fonctionnement et de gratification qui ont installé un gros malaise entre les deux départements.
Les fonds communs, le nœud du problème
Au delà des conflits de compétences, il y a surtout une affaire de sous qui serait source de remous entre les deux ministères. «Il y a eu des incidences financières avec la scission du ministère de l’Economie et des finances», murmure une source qui a longtemps arpenté les couloirs du «Bercy sénégalais», au 4017 Dakar, sur l’Avenue Carde, derrière le Théâtre Daniel Sorano. Pour ce grand commis de l’Etat qui a été affecté à ce département stratégique presque 20 ans avant la scission du ministère, «ce sont les fonds communs qui sont aujourd’hui le nœud du problème». D’après lui, pour les primes de rendement, les régies financières sont logées au ministère des Finances et les agents du ministère de l’Economie ne peuvent pas y accéder. Une situation qui n’est certes pas nouvelle, mais qui est assez sérieuse pour impacter négativement le fonctionnement du ministère de l’Économie. «C’était la même chose avec Abdoulaye Bibi Baldé qui a aussi vécu cette mésaventure au département du Plan, explique-t-on. A l’époque, des chefs de service lui avaient dit qu’il leur en coûtait énormément d’avoir à renoncer aux fameux fonds communs qui leur permettaient d’arrondir fortement leurs fins de mois.» Aujourd’hui encore, les mêmes démons ont resurgi de la décision du Président Sall de diviser le ministère de l’Economie et des finances en deux. Mais pas que… Il y aurait dans ce capharnaüm de raisons évoquées, la bataille en sourdine entre les économistes-planificateurs et les comptables au ministère de des Finances. «Sur ce point, avoue-t-on des deux côtés, la situation était très tendue au début. Mais là, les choses commencent à se tasser.» Une sorte de paix des braves loin de mettre un terme à la guerre de territoires que se livrent les deux ministères.


l'obs
 
 


Vendredi 14 Février 2020 - 08:58





Actualité en Afrique : environnement, énergies renouvelables, climat


Setal People - 25/09/2020 - 0 Commentaire

Coronavirus au Brésil: Rio de Janeiro annule son célèbre carnaval

Mali : Marche pour la libération de Sidiki Diabaté.

23/09/2020 - 0 Commentaire

Alicia Keys: “J'étais censée finir prostituée ou droguée”

22/09/2020 - 0 Commentaire

Fatala : Le président Macky Sall porte un lionceau sur ses épaules.

20/09/2020 - 0 Commentaire

La vraie raison cachée derrière la fin de ”l’incroyable famille Kardashian”

20/09/2020 - 0 Commentaire








Google+


Partager ce site




11/04/2017 08:33

Après la présidence de la Commission de l’UEMOA jusqu’en 2021 par le Niger : Le Sénégal à la tête de la Commission définitivement

Après la présidence de la Commission de l’UEMOA jusqu’en 2021 par le Niger : Le Sénégal à la tête de la Commission définitivement
Abdallah Boureima est le nouveau président de la commission de l'UEMOA. Le Nigérien a été désigné, ce matin, en Côte d'Ivoire, par les Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA, réunis en session extraordinaire.
 
Mais selon une note de la Présidence, c’est le Président de la République Macky Sall qui « dans un esprit de solidarité et de fraternité et dans le souci de permettre la poursuite du bon fonctionnement de l’Union » qui a répondu favorablement à la sollicitation de ses pairs pour l’attribution jusqu’en 2021, de la Présidence de la Commission de l’UEMOA au Niger, soit pour un mandat unique.
 
La Conférence a décidé aussi, selon la même source, qu’à la fin du mandat du Niger, en 2021, le Sénégal reprendra de manière définitive la Présidence de la Commission de l’UEMOA.
 
D’autre part, lit-on sur la note, dans le sens de rééquilibrer la répartition des postes, la Conférence a attribué, avec effet immédiat, « le poste de la présidence du Conseil Régional de l’Epargne publique et des Marchés Financiers au Sénégal. En plus, en octobre 2018, le Sénégal occupera le poste de Vice-Gouverneur de la BCEAO pour un mandat unique ».
 
Pour finir, poursuit la source, la Conférence a enfin salué l’esprit d’ouverture du Président Macky SALL et son leadership dans la sous-région.
02/09/2014 08:06

Produits chimiques : les agents de la douane formés sur les polluants organiques persistants

Produits chimiques : les agents de la douane formés sur les polluants organiques persistants
Quelques membres de la douane Sénégalaise ont été formés la semaine dernière, sur la convention relative aux polluants organiques persistants (Pop) et autre textes sur les produits chimiques. L’intérêt selon Aïta Sarr Seck, chef de la Division prévention et contrôle des pollutions et nuisances à la Direction de l’environnement et des établissements classés, et de restreindre puis éliminer totalement la production, l’utilisation, l’écoulement et le stockage des Pop. 
«Le Sénégal a ratifié la convention de Stockholm depuis 2003, mais il y a d’autres polluants organiques inscrits sur l’ancienne liste et c'est pour cela qu’il est nécessaire de former les agents des douanes sur ces polluants qui sont néfastes pour l’environnement et les êtres humains ». 
Habib Ampa Dieng, chef du bureau du recrutement à la division de la formation, a expliqué qu’il s’agissait lors de cette formation, de sensibiliser sur la convention relative aux polluants, de présenter la convention, ses aspects juridiques les engagements des Etats et plus particulièrement les agents des douanes. Ceci dans le souci que « les agents des douanes sachent reconnaître les polluants lorsqu’ils se présentent à nos frontières et qu’ils aient les bonnes attitudes pour le respect des engagements du Sénégal à l’égard de cette convention internationale » dira t-il. 
Aïta Sarr Seck a signalé que les POP « sont particulièrement préoccupants, en raison de leur persistance et leur grande capacité à se déplacer sur de longues distances...
22/08/2013 23:39

Une Grande Société de la Place recrute : Le Directeur Projets, Formulation, Qualite, Hygiene et Securite Alimentaire

 
                                MISSIONS ET PRINCIPALES RESPONSABILITES
 
Missions :
Construire un projet d’avenir pour le pôle alimentaire. Donner la direction et la maintenir dans les rubriques suivantes :
Conception de nouveau produit
Formulation et biochimie
Qualité
Sécurité alimentaire
Production de produits alimentaires

 
  • Elaborer les stratégies liées à la formulation, création, développement, analyses et caractérisation de produits, ainsi que sur les procédés de production et de conservation des aliments. 
  • Effectuer différentes analyses microbiologiques et biochimiques des composants des produits afin de t’assurer de leur qualité. 
  • Contrôler et de superviser la qualité des aliments transformés ou fabriqués afin qu’ils répondent aux normes gouvernementales et aux politiques de l’entreprise en matière de qualité.
  • Faire appliquer les règlements et les politiques en matière d’hygiène et de salubrité au sein de l’usine et d’en implanter de nouvelles afin de maximiser le processus de qualité des produits.
  • Mettre les processus en conformité à la législation, la réglementation, la toxicité, l'innocuité, et propose des orientations pour utiliser ces avantages pour la stratégie marketing. 
 
Responsabilités :
 
Le Directeur Projets, Formulation, Qualité, Hygiène et Sécurité alimentaire est responsable des points listés ci-après :
 
  • Construire des recettes en fonction des besoins des clients
  • Etude de nouveaux produits, la définition des gammes et de leur évolution, notamment lors des changements importants de composition des formules
  • Contrôle microbiologique des matières premières et produits fabriqués
  • Contrôle qualité sur toute la chaîne de production
  • Construire le plan de nettoyage et désinfection
  • Construire le plan de traçabilité des lots de production
  • Mettre en place un protocole de rappel des produits et de gestion de crise
  • Mettre en place un plan pour la gestion des allergies potentielles
  • Mettre en place un plan de prévention des risques phytosanitaires
  • Mettre en place la démarche HACCP
  • Assurer une veille législative
  • Participer au processus de gestion des réclamations clients
  • Mettre en place protocole de détermination des DLC et DLUO
  • Mettre en place dispositifs et protocoles pour garder les échantillons de produits
  • Mettre en place méthodologie d’analyse sensorielle et tests organoleptiques
  • Mettre en place les procédures de contrôle qualité et s’assurer de leur application
  • S’assurer de la calibration des instruments de mesure-
  • Plan en place un plan d’audit interne processus
  • Participer aux Comités de Pilotage du pôle alimentaire
  • Entretenir des relations régulières avec les partenaires du pôle alimenatire et organismes de recherches extérieures
  • Travailler en étroite collaboration avec la direction commerciale et développement ainsi que le(s) chef(s) produits
  • Travailler en étroite collaboration avec le responsable de la fabrication afin de prendre en compte, dans sa formulation, les contraintes technologiques propre à l’usine.
  • Communiquer en continu avec le responsable des achats
 
Compétences Requises :
Technologie alimentaire, biologie appliquée a la nutrition et alimentation
Technologie des emballages et emballeuses
Gestion des usines alimentaires et performance industrielle
Gestion des processus
Hygiène
Gestion des assets
Innovation et propriété intellectuelle
Gestion des coûts de production
 
Niveau formation
- Ingénieur Bac+4/5 Food processing – Quality - biochimie
- Expérience Professionnelle : 10 ans
 
Langues
- Français : Courant
- Anglais : Courant
 
Veuillez envoyer par E-mail votre dossier de candidature : CV + lettre de motivation en mentionnant le titre du poste à l’objet du courriel à recruteonesn@gmail.com
 
Bamba Toure
28/07/2013 00:40

Une Grande Société de la Place recrute : TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

Une Grande Société de la Place recrute : TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

Une Grande Société de la Place recrute
TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

 

Bamba Toure
13/06/2013 09:14

Une Grande Société de la Place recrute

Une Grande Société de la Place recrute
Bamba Toure
18/05/2013 01:13

COMMUNIQUE DE PRESSE ARTP

L’ARTP ACCOMPAGNE LE PELERINAGE DE POPENGUINE POUR ASSURER UNE BONNE QUALITE DE SERVICE DE TELECOMMUNICATIONS
 
L’ARTP met à la disposition du public :
 
1. Un Numéro Vert : le 800 200 200 
 
Ce numéro vert est destiné aux utilisateurs des services de la téléphonie mobile et Internet  présents à Popenguine durant le Pèlerinage  2013, pour leur permettre de saisir l’ARTP, en cas de dysfonctionnements ou de perturbations sur les réseaux des opérateurs Orange, Tigo ou Expresso.

Vous pourrez appeler gratuitement au 800 200 200 si vous êtes confrontés aux problèmes suivants :
  • difficultés à émettre ou recevoir des appels ;
  • difficultés à envoyer ou recevoir des SMS ;; 
  • difficultés d’accès à Internet à partir de votre téléphone portable ou clé Internet ;
  • coupures de communications ;
  • ou tout autre dysfonctionnement ou perturbation constaté sur les réseaux de téléphonie mobile.
Pour toute autre réclamation (aspects commerciaux, carte de recharge, facturation, restriction d’appel, etc.), veuillez contacter le service client de votre opérateur.  
 
Le numéro 800 200 200 sera opérationnel  du  samedi 18 mai 2013 à partir de 00h au lundi 20 mai 2013 2013 à 23h59mns.
 
2. Une équipe technique de l’ARTP sera également présente en permanence à Popenguine:

Pour s’assurer de la qualité des services offerts par Orange, Tigo et Expresso, l’équipe de l’ARTP effectuera régulièrement des tests qualitatifs à Popenguine et ses environs et sera en contact permanent avec les opérateurs pour veiller à ce qu’ils apportent des solutions adaptées si des perturbations sont constatées. 
 
L’ARTP souhaite un bon pèlerinage marial à la communauté catholique.
 
Abou Lo, Directeur général 
 
Bamba Toure
10/04/2013 22:32

VIP NEWS N°4

VIP NEWS N°4
VIP NEWS N°4
Bamba Toure
25/03/2013 22:48

Communiqué Rewmi

Communiqué Rewmi
Bamba Toure
14/03/2013 23:00

Office National de Formation Professionnelle

Office National de Formation Professionnelle
Bamba Toure
11/03/2013 12:04

RECRUTEMENT ASSISTANT IMMOBILIER

FICHE DE POSTE
 
MISSION

Il aura pour mission d’assister les cadres dirigeants et les consultants du groupe en charge du développement ou de la gestion de projets immobiliers.
Son rôle sera, entre autre de :
  • Organiser, à la demande des chefs de projets, les réunions de travail et de décisions nécessaires à l’avancement des projets, tant en interne au groupe qu’avec des participants extérieurs,
  • Contrôler la bonne exécution des plannings et assurer les relances nécessaires,
  • Veiller à la bonne circulation de l’information,
  • Représenter le groupe à toute réunion organisée par un prestataire extérieur ou sa présence serait souhaitée. Rendre compte de ces réunions,
  • Procéder, à la demande des chefs de projets, à la recherche d’information de toute nature.
 
Il aura également en charge d’entreprendre et de faire aboutir  l’ensemble des démarches administratives et juridiques nécessaires à l’avancement des projets : baux, dossiers d’autorisation de construire, constitution de SCI, relations avec les services fiscaux…
 
Il assurera  enfin la liaison entre le groupe et les notaires et avocats susceptibles d’intervenir sur les projets. 
 
FORMATION/EXPERIENCE
 
De formation juridico /économique, il aura 4 à 5 ans d’expérience professionnelle.
Cette expérience lui aura permis d’acquérir une bonne connaissance du secteur immobilier sénégalais : promoteurs, architectes et bureaux d’études, commercialisateurs,  entreprises de bâtiment, administrations …
 
Le poste est basé à Dakar mais demande une grande disponibilité.
 
Après une période d’activité probante, une évolution de carrière vers des responsabilités accrues pourra être envisagée.
 
Envoyez votre CV : recruteonesn@gmail.com
 
 
Bamba Toure