Communique de réunion du Conseil des ministres du 14 mars 2013


Communique de réunion du Conseil des ministres du 14 mars 2013
Le Conseil des Ministres s’est réuni, en sa séance du jeudi 14 mars 2013, à 11 heures au Palais de la République, sous la Présidence du Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Macky SALL.

A l’entame de sa communication, le Chef de l’Etat a adressé ses félicitations au nouveau Souverain Pontife, le Pape François né Jorge Mario BERGOLIO et lui a exprimé, avec  la Communauté chrétienne du Sénégal, ses vœux de succès pour la conduite de sa  mission sacerdotale. L’élection de l’évêque latino- américain, de nationalité argentine, est une illustration du caractère universel de l’Eglise romaine, a noté le Chef de l’Etat.

Abordant le premier point de son intervention, le Président de la République est revenu sur la célébration de la journée internationale de la Femme, en réitérant  son engagement résolu à consolider les droits des jeunes filles et des femmes, à les préserver contre toute forme de discrimination et de violence, à assurer leur promotion économique et sociale et à renforcer leur leadership dans la vie nationale.

A ce titre, le Chef de l’Etat a demandé au Gouvernement d’intégrer dans ses actions, l’équité et l’égalité de genre, en relevant notamment les préoccupations liées :
-      à l’éducation, la santé et la formation des jeunes filles ;
-      à la lutte contre la mortalité maternelle et infantile ;
-      au renforcement des capacités des femmes, à leur autonomie, selon des modalités de financements appropriées, dans le souci d’accompagner un entrepreneuriat féminin dynamique et créateur d’emplois durables.
Sur le point spécifique de l’accès des femmes au crédit, le Président de la République a invité le Gouvernement, à organiser avant la fin du mois de mai 2013, des concertations régionales et un Conseil interministériel sur le financement de l’entrepreneuriat féminin.

Par ailleurs, le Chef de l’Etat a transmis au Gouvernement des instructions en vue de renforcer, en général, la place de la femme dans le développement économique et social du pays, de consolider sa position centrale dans l’essor et l’épanouissement familial. Comme mesure innovante, le Président de la République a chargé le Gouvernement de préparer d’ici la fin du premier semestre 2013, une loi d’orientation pour la promotion féminine.

Le Président de la République a également insisté sur la nécessité de développer davantage la scolarisation des filles, ainsi que leur maintien dans le système scolaire et de formation professionnelle. Il a, à ce sujet, recommandé le renforcement des moyens d’action des Centres Régionaux et Départementaux d’Enseignement Technique Féminin (CRETEF).

Poursuivant sa communication, le Chef de l’Etat a évoqué la problématique du développement industriel du Sénégal et des solutions de relance prévues, dans le cadre d’une politique de promotion de l’emploi local durable.

Sur ce chapitre, le Président de la République a rappelé son ambition de mettre en œuvre une politique industrielle dynamique et pragmatique, en termes d’extension des unités industrielles et de création d’emplois locaux, à partir de nos avantages sectoriels compétitifs. Il a, à ce sujet, invité le Gouvernement, à engager dans les meilleurs délais, des concertations avec tous les acteurs impliqués, en vue de la mise en œuvre prochaine d’un Schéma Directeur de Redéploiement Industriel (SDRI).
Ce schéma devra notamment intégrer, outre la nouvelle carte universitaire, les programmes de développement des collectivités locales, l’essor des technologies de l’information et de la communication, la formation professionnelle, le volet emploi des jeunes et des femmes, ainsi que la modernisation du secteur informel.

Le Président de la République a, à cet effet, demandé au Premier Ministre d’engager la reconfiguration institutionnelle de l’actuelle Agence de Promotion des Sites Industriels (APROSI), en vue d’accompagner efficacement le développement des PME/PMI.

Le Chef de l’Etat a, en outre, prescrit la refondation de notre politique industrielle qui devra se faire en synergie avec la politique de promotion des investissements et de relance économique à travers le FONSIS et le FONGIP.

S’agissant de la région naturelle de Casamance, le Président de la République a orienté le Gouvernement vers l’élaboration d’un vaste programme intégré de développement des régions administratives concernées. A cet égard, un comité interministériel sera mis en place, sans délai, pour prendre en charge, de façon diligente, la nouvelle vision du Chef de l’Etat.

Au titre de ses activités, le Président de la République a informé le conseil de la conférence qu’il a animée, comme invité d’honneur, le vendredi 08 mars 2013,  à l’Université de Harvard sur le thème : « Le changement visible en Afrique, une innovation à la fois ».

Cette manifestation académique était destinée à promouvoir une nouvelle vision de l’Afrique aux Etats Unis, sur la base des mutations positives en cours sur le continent.
 
Le Chef de l’Etat a reçu diverses personnalités parmi lesquelles on a noté :
 
-      Madame Nkoma MASHABANE, Ministre Sud Africaine des Affaires étrangères, porteur de message de son Excellence Monsieur Jacob ZUMA, Président de la République d’Afrique du Sud
-      Monsieur François Lounseyni FALL, Ministre des Affaires Etrangères de la République de Guinée, porteur de message de son Excellence Monsieur Alpha CONDE, Président de la République de Guinée.
-      Monsieur Colin BRUCE, de la Banque Mondiale.
 
Le Président de la République a remercié les populations de Dakar qui ont réservé un accueil chaleureux à son Excellence Monsieur Michel SULEIMANI, Président de la République du Liban, qui vient d’effectuer une visite de trois jours au Sénégal.
Le Chef de l’Etat les a également exhortées à réserver dans la même foulée un accueil exceptionnel à la dimension des relations fortes liant les deux pays, à Sa Majesté Mohamed VI, Roi du Maroc qui arrive à Dakar le vendredi 15 mars 2013, pour un séjour de quelques jours. 
 
A la suite du Président de la République, le Premier Ministre a rendu compte des activités gouvernementales.
Il a informé le Conseil de la réunion hebdomadaire de suivi du plan d’urgence de lutte contre les inondations, en indiquant le démarrage à la mi-mars des travaux du PROGEP, sur financement de la Banque Mondiale.
Concernant le volet logement, les diligences sont en cours de finalisation en vue d’accélérer les travaux de viabilisation et de construction.

Le Premier Ministre a, par ailleurs, soulevé les efforts de rationalisation des consommations d’eau de l’Administration. En effet, la mise en œuvre du programme de suivi des 100 plus gros consommateurs d’eau de l’Administration entre juillet et décembre 2012, a permis une économie substantielle de l’ordre de 1,2 milliard de FCFA. Il convient de signaler que le poids de l’Administration dans la consommation globale d’eau (7,66 %) est à son niveau le plus bas, depuis 2005.

Sur ce point, le Chef de l’Etat a invité le Gouvernement à poursuivre dans cette dynamique, afin d’arriver à une économie d’au moins 3 milliards de FCFA sur les factures d’eau en 2013.

Le Premier Ministre a également fait part au conseil de la contribution de la micro- finance à la création d’emplois, à travers notamment le financement des PME/PMI, des porteurs de projets et l’inclusion financière des populations à faible revenu.
Abordant la 1ère édition des doctorales, de l’école doctorale de sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion de l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar, à laquelle il a participé,  le Premier Ministre a réitéré l’option du Chef de l’Etat de favoriser la rénovation et l’émergence d’un enseignement supérieur de qualité.
 
Reprenant la parole à la suite du Premier Ministre, le Président de la République l’a félicité pour  les efforts faits par le gouvernement dans le cadre de sa politique de rationalisation de la dépense publique en citant les économies réalisées sur les consommations publiques.
 
Le Chef de l’Etat s’est également félicité du travail du Porte-parole du Gouvernement, à qui, il a renouvelé sa totale confiance.
 
Evoquant, par ailleurs, les menaces proférées par certains membres de l’opposition sur l’ordre public le Chef de l’Etat a donné des instructions fermes au Ministre de l’Intérieur, en vue d’assurer la sécurité et la quiétude des populations.
 
Il a ainsi mis en garde tous les fauteurs de troubles et exigé du Gouvernement la plus grande fermeté pour faire respecter la loi et l’ordre public.
 
 
Le Ministre de l’Agriculture a informé le Conseil de l’évolution de la campagne arachidière en cours.
Le Ministre du Commerce, de l’Industrie et du Secteur Informel a présenté au Conseil une communication sur les difficultés  actuelles de certaines unités agro-industrielles de la filière tomate. Le Ministre a fait observer que les difficultés persistantes de la filière, découlent des problèmes liés au suivi du protocole d’accord signé entre la Douane et les industriels d’une part, et d’autre part par les flux d’importations sans autorisation de la Direction du Commerce Extérieur (importations  frauduleuses). Le Ministre a cependant indiqué que des réflexions profondes étaient en cours, en vue d’un redressement rapide de la situation.
Concernant le cas particulier de la SOCAS et son unité de Dagana, le Ministre a tenu à rassurer sur l’intérêt particulier accordé à la maîtrise de cette situation, notamment sur la question des emplois menacés.

Le Ministre de la Femme a entretenu le Conseil de sa participation à New  York à la 57eme session  de la Commission de la condition féminine dont le thème portait sur l’élimination des violences faites aux femmes. Le Ministre a, en outre, rendu compte au Conseil des différentes activités qu’elle a conduites, en marge de la réunion, à l’occasion de la célébration, le 8 mars, de la journée internationale de la Femme.

Le Ministre délégué chargé des Sénégalais de l’Extérieur a fait un compte rendu de sa tournée de dix huit (18) jours menée auprès de sénégalais vivant à l’étranger  pour s’acquérir de leurs conditions de vie dans les pays d’accueil en Afrique.
Le Ministre de l’Economie et des Finances a fait le point au Conseil, de l’état d’avancement du processus de mise en place de la Banque Nationale de Développement Economique (BNDE).

Le Ministre des Sports, Mbagnick NDIAYE a présenté au conseil, le document portant nouvelle politique sportive du Sénégal. Cet important cadre d’action de son département, ambitionne entre autres, par le biais du sport, de participer au renforcement de la cohésion nationale, à l’éducation à la citoyenneté, à l’insertion professionnelle ainsi qu’à l’amélioration de la santé publique etc.
Afin d’atteindre les objectifs fixés, la programmation des réalisations se fera selon les axes stratégiques suivants ;
- la promotion des ressources humaines ;
- la modernisation de la gouvernance sportive ;
- le renforcement et la diversification du financement du sport ;
- la réalisation d’infrastructures de qualité et en nombre suffisant.
La nouvelle politique proposée, prévoit aussi, l’implication accrue des collectivités locales, des acteurs du mouvement associatif et du secteur privé.
A la suite de l’exposé, le Président de la République a pris la parole pour féliciter le Ministre, pour la qualité du document et de sa présentation.

Après discussions, le conseil a adopté le plan d’action du Ministre des Sports.
Au titre des textes législatifs et réglementaires, le conseil a adopté :
-       « le projet de loi autorisant le Président de la République à ratifier l’Accord-cadre de coopération sous-régionale entre les Gouvernements de la République du Cap-Vert, de la République de Gambie, de la République de Guinée Bissau, de la République de Guinée, de la République Islamique de Mauritanie et de la République du Sénégal sur la fixation des limites extérieures de leur plateau continental au-delà de 200 milles marins, signé le 21 septembre 2010, à New York)» ;
-      Le projet de décret modifiant certaines dispositions du décret n°2012-1114 du 12 octobre 2012 relatif au diplôme de licence ;
-      Projet de décret modifiant certaines dispositions du décret n°2012-1115 du 12 octobre 2012 relatif au diplôme de master.

Le conseil a pris les mesures individuelles suivantes :

-      Docteur Amadou Guèye DIOUF, Médecin-Orthopédiste, Economiste de la Santé, matricule de solde n°607 704/B, précédemment Directeur du centre Hospitalier régional de Ourossogui, est nommé Directeur du Centre Hospitalier Matlaboul Fawzaini de Touba, en remplacement du Docteur Seydina Ababacar DIOUF, appelé à d’autres fonctions ;
 
-      Docteur Diamé BOB, Médecin –Lieutenant-colonel, Chirurgien dentiste, Administrateur hospitalier, matricule de solde n°403 614/B, précédemment Directeur du centre Hospitalier régional de Ziguinchor, est nommé Directeur du Centre hospitalier régional Lieutenant-colonel Mamadou DIOUF de Saint-Louis, en remplacement du Docteur Babacar THIANDOUM, appelé à d’autres fonctions;
 
-      Monsieur Samba GUEYE, Cadre de Gestion, Gestionnaire des services de Santé, matricule de solde n°607 735/D, précédemment Chef de service administratif et financier du Centre hospitalier régional Heinrich LUBKE de Diourbel, est nommé Directeur dudit Centre, en remplacement de Monsieur Pathé GUEYE, appelé à d’autres fonctions ;
 
-      Docteur Abibou CISSE, Chirurgien dentiste, Economiste de la Santé, matricule de solde n°603 200/G, précédemment en service à la Direction des Etablissements de santé, est nommé Directeur du Centre hospitalier régional de Ziguinchor, en remplacement du Médecin Lieutenant-colonel Diamé BOB, appelé à d’autres fonctions ;
 
 
-      Docteur Babacar THIANDOUM, Chirurgien dentiste, Gestionnaire des services de santé, matricule de solde n°619 826/B, précédemment Directeur du centre Hospitalier régional, Lieutenant-colonel Mamadou DIOUF de Saint-Louis, est nommé Directeur du Centre hospitalier régional de Ourossogui, en remplacement du Docteur Amadou Gueye DIOUF, appelé à d’autres fonctions ;
 
-      Monsieur Mahamadou SIGNATE, Docteur vétérinaire, matricule de solde n°613 436/A, précédemment en Service à la Direction des Industries de Transformation de la pêche (DPC), est nommé Directeur de la Pêche continentale (DPC), au Ministère de la Pêche et des Affaires maritimes, en remplacement de Monsieur Abdoulaye DIAGNE, appelé à d’autres fonctions ;
 
-      Le Colonel Baba DIAKHATE, matricule de solde n°400 024/B, est nommé Directeur du Service civique national, au Ministère de la Jeunesse, de l’Emploi et de la promotion des Valeurs civiques, en remplacement du Capitaine de Vaisseau Souleymane Diamé GUEYE, appelé à d’autres fonctions ;
 
-      Monsieur Alassane DIALLO, Directeur général des Industries chimiques du Sénégal, est nommé Président du Conseil d’Administration de l’Institut supérieur d’Enseignement professionnel de Thiès (ISEP/THIES) au Ministère de l’enseignement supérieur et de la Recherche ;
 
 
 

Bamba Toure

Jeudi 14 Mars 2013 - 19:48





Actualité en Afrique : environnement, énergies renouvelables, climat


Setal People - 29/05/2020 - 0 Commentaire

CITÉ MIXTA : UNE SCÈNE D’ORGIE SEXUELLE AFFOLE LES RÉSEAUX SOCIAUX

Madonna, Justin Bieber, Snoop Dogg... La colère des stars après la mort de George Floyd lors d'une arrestation policière

29/05/2020 - 0 Commentaire

Pour être entré sur un hippodrome à huis clos : M'Baye Niang condamné à 1 500 euros d'amende

27/05/2020 - 0 Commentaire

Meurtre de Dresde : Le père de Leo (5 ans) et Maya (2 ans) condamné à perpétuité.

27/05/2020 - 0 Commentaire

Mary-Kate Olsen a enfin pu demander le divorce

27/05/2020 - 0 Commentaire








Google+


Partager ce site




11/04/2017 08:33

Après la présidence de la Commission de l’UEMOA jusqu’en 2021 par le Niger : Le Sénégal à la tête de la Commission définitivement

Après la présidence de la Commission de l’UEMOA jusqu’en 2021 par le Niger : Le Sénégal à la tête de la Commission définitivement
Abdallah Boureima est le nouveau président de la commission de l'UEMOA. Le Nigérien a été désigné, ce matin, en Côte d'Ivoire, par les Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA, réunis en session extraordinaire.
 
Mais selon une note de la Présidence, c’est le Président de la République Macky Sall qui « dans un esprit de solidarité et de fraternité et dans le souci de permettre la poursuite du bon fonctionnement de l’Union » qui a répondu favorablement à la sollicitation de ses pairs pour l’attribution jusqu’en 2021, de la Présidence de la Commission de l’UEMOA au Niger, soit pour un mandat unique.
 
La Conférence a décidé aussi, selon la même source, qu’à la fin du mandat du Niger, en 2021, le Sénégal reprendra de manière définitive la Présidence de la Commission de l’UEMOA.
 
D’autre part, lit-on sur la note, dans le sens de rééquilibrer la répartition des postes, la Conférence a attribué, avec effet immédiat, « le poste de la présidence du Conseil Régional de l’Epargne publique et des Marchés Financiers au Sénégal. En plus, en octobre 2018, le Sénégal occupera le poste de Vice-Gouverneur de la BCEAO pour un mandat unique ».
 
Pour finir, poursuit la source, la Conférence a enfin salué l’esprit d’ouverture du Président Macky SALL et son leadership dans la sous-région.
02/09/2014 08:06

Produits chimiques : les agents de la douane formés sur les polluants organiques persistants

Produits chimiques : les agents de la douane formés sur les polluants organiques persistants
Quelques membres de la douane Sénégalaise ont été formés la semaine dernière, sur la convention relative aux polluants organiques persistants (Pop) et autre textes sur les produits chimiques. L’intérêt selon Aïta Sarr Seck, chef de la Division prévention et contrôle des pollutions et nuisances à la Direction de l’environnement et des établissements classés, et de restreindre puis éliminer totalement la production, l’utilisation, l’écoulement et le stockage des Pop. 
«Le Sénégal a ratifié la convention de Stockholm depuis 2003, mais il y a d’autres polluants organiques inscrits sur l’ancienne liste et c'est pour cela qu’il est nécessaire de former les agents des douanes sur ces polluants qui sont néfastes pour l’environnement et les êtres humains ». 
Habib Ampa Dieng, chef du bureau du recrutement à la division de la formation, a expliqué qu’il s’agissait lors de cette formation, de sensibiliser sur la convention relative aux polluants, de présenter la convention, ses aspects juridiques les engagements des Etats et plus particulièrement les agents des douanes. Ceci dans le souci que « les agents des douanes sachent reconnaître les polluants lorsqu’ils se présentent à nos frontières et qu’ils aient les bonnes attitudes pour le respect des engagements du Sénégal à l’égard de cette convention internationale » dira t-il. 
Aïta Sarr Seck a signalé que les POP « sont particulièrement préoccupants, en raison de leur persistance et leur grande capacité à se déplacer sur de longues distances...
22/08/2013 23:39

Une Grande Société de la Place recrute : Le Directeur Projets, Formulation, Qualite, Hygiene et Securite Alimentaire

 
                                MISSIONS ET PRINCIPALES RESPONSABILITES
 
Missions :
Construire un projet d’avenir pour le pôle alimentaire. Donner la direction et la maintenir dans les rubriques suivantes :
Conception de nouveau produit
Formulation et biochimie
Qualité
Sécurité alimentaire
Production de produits alimentaires

 
  • Elaborer les stratégies liées à la formulation, création, développement, analyses et caractérisation de produits, ainsi que sur les procédés de production et de conservation des aliments. 
  • Effectuer différentes analyses microbiologiques et biochimiques des composants des produits afin de t’assurer de leur qualité. 
  • Contrôler et de superviser la qualité des aliments transformés ou fabriqués afin qu’ils répondent aux normes gouvernementales et aux politiques de l’entreprise en matière de qualité.
  • Faire appliquer les règlements et les politiques en matière d’hygiène et de salubrité au sein de l’usine et d’en implanter de nouvelles afin de maximiser le processus de qualité des produits.
  • Mettre les processus en conformité à la législation, la réglementation, la toxicité, l'innocuité, et propose des orientations pour utiliser ces avantages pour la stratégie marketing. 
 
Responsabilités :
 
Le Directeur Projets, Formulation, Qualité, Hygiène et Sécurité alimentaire est responsable des points listés ci-après :
 
  • Construire des recettes en fonction des besoins des clients
  • Etude de nouveaux produits, la définition des gammes et de leur évolution, notamment lors des changements importants de composition des formules
  • Contrôle microbiologique des matières premières et produits fabriqués
  • Contrôle qualité sur toute la chaîne de production
  • Construire le plan de nettoyage et désinfection
  • Construire le plan de traçabilité des lots de production
  • Mettre en place un protocole de rappel des produits et de gestion de crise
  • Mettre en place un plan pour la gestion des allergies potentielles
  • Mettre en place un plan de prévention des risques phytosanitaires
  • Mettre en place la démarche HACCP
  • Assurer une veille législative
  • Participer au processus de gestion des réclamations clients
  • Mettre en place protocole de détermination des DLC et DLUO
  • Mettre en place dispositifs et protocoles pour garder les échantillons de produits
  • Mettre en place méthodologie d’analyse sensorielle et tests organoleptiques
  • Mettre en place les procédures de contrôle qualité et s’assurer de leur application
  • S’assurer de la calibration des instruments de mesure-
  • Plan en place un plan d’audit interne processus
  • Participer aux Comités de Pilotage du pôle alimentaire
  • Entretenir des relations régulières avec les partenaires du pôle alimenatire et organismes de recherches extérieures
  • Travailler en étroite collaboration avec la direction commerciale et développement ainsi que le(s) chef(s) produits
  • Travailler en étroite collaboration avec le responsable de la fabrication afin de prendre en compte, dans sa formulation, les contraintes technologiques propre à l’usine.
  • Communiquer en continu avec le responsable des achats
 
Compétences Requises :
Technologie alimentaire, biologie appliquée a la nutrition et alimentation
Technologie des emballages et emballeuses
Gestion des usines alimentaires et performance industrielle
Gestion des processus
Hygiène
Gestion des assets
Innovation et propriété intellectuelle
Gestion des coûts de production
 
Niveau formation
- Ingénieur Bac+4/5 Food processing – Quality - biochimie
- Expérience Professionnelle : 10 ans
 
Langues
- Français : Courant
- Anglais : Courant
 
Veuillez envoyer par E-mail votre dossier de candidature : CV + lettre de motivation en mentionnant le titre du poste à l’objet du courriel à recruteonesn@gmail.com
 
Bamba Toure
28/07/2013 00:40

Une Grande Société de la Place recrute : TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

Une Grande Société de la Place recrute : TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

Une Grande Société de la Place recrute
TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

 

Bamba Toure
13/06/2013 09:14

Une Grande Société de la Place recrute

Une Grande Société de la Place recrute
Bamba Toure
18/05/2013 01:13

COMMUNIQUE DE PRESSE ARTP

L’ARTP ACCOMPAGNE LE PELERINAGE DE POPENGUINE POUR ASSURER UNE BONNE QUALITE DE SERVICE DE TELECOMMUNICATIONS
 
L’ARTP met à la disposition du public :
 
1. Un Numéro Vert : le 800 200 200 
 
Ce numéro vert est destiné aux utilisateurs des services de la téléphonie mobile et Internet  présents à Popenguine durant le Pèlerinage  2013, pour leur permettre de saisir l’ARTP, en cas de dysfonctionnements ou de perturbations sur les réseaux des opérateurs Orange, Tigo ou Expresso.

Vous pourrez appeler gratuitement au 800 200 200 si vous êtes confrontés aux problèmes suivants :
  • difficultés à émettre ou recevoir des appels ;
  • difficultés à envoyer ou recevoir des SMS ;; 
  • difficultés d’accès à Internet à partir de votre téléphone portable ou clé Internet ;
  • coupures de communications ;
  • ou tout autre dysfonctionnement ou perturbation constaté sur les réseaux de téléphonie mobile.
Pour toute autre réclamation (aspects commerciaux, carte de recharge, facturation, restriction d’appel, etc.), veuillez contacter le service client de votre opérateur.  
 
Le numéro 800 200 200 sera opérationnel  du  samedi 18 mai 2013 à partir de 00h au lundi 20 mai 2013 2013 à 23h59mns.
 
2. Une équipe technique de l’ARTP sera également présente en permanence à Popenguine:

Pour s’assurer de la qualité des services offerts par Orange, Tigo et Expresso, l’équipe de l’ARTP effectuera régulièrement des tests qualitatifs à Popenguine et ses environs et sera en contact permanent avec les opérateurs pour veiller à ce qu’ils apportent des solutions adaptées si des perturbations sont constatées. 
 
L’ARTP souhaite un bon pèlerinage marial à la communauté catholique.
 
Abou Lo, Directeur général 
 
Bamba Toure
10/04/2013 22:32

VIP NEWS N°4

VIP NEWS N°4
VIP NEWS N°4
Bamba Toure
25/03/2013 22:48

Communiqué Rewmi

Communiqué Rewmi
Bamba Toure
14/03/2013 23:00

Office National de Formation Professionnelle

Office National de Formation Professionnelle
Bamba Toure
11/03/2013 12:04

RECRUTEMENT ASSISTANT IMMOBILIER

FICHE DE POSTE
 
MISSION

Il aura pour mission d’assister les cadres dirigeants et les consultants du groupe en charge du développement ou de la gestion de projets immobiliers.
Son rôle sera, entre autre de :
  • Organiser, à la demande des chefs de projets, les réunions de travail et de décisions nécessaires à l’avancement des projets, tant en interne au groupe qu’avec des participants extérieurs,
  • Contrôler la bonne exécution des plannings et assurer les relances nécessaires,
  • Veiller à la bonne circulation de l’information,
  • Représenter le groupe à toute réunion organisée par un prestataire extérieur ou sa présence serait souhaitée. Rendre compte de ces réunions,
  • Procéder, à la demande des chefs de projets, à la recherche d’information de toute nature.
 
Il aura également en charge d’entreprendre et de faire aboutir  l’ensemble des démarches administratives et juridiques nécessaires à l’avancement des projets : baux, dossiers d’autorisation de construire, constitution de SCI, relations avec les services fiscaux…
 
Il assurera  enfin la liaison entre le groupe et les notaires et avocats susceptibles d’intervenir sur les projets. 
 
FORMATION/EXPERIENCE
 
De formation juridico /économique, il aura 4 à 5 ans d’expérience professionnelle.
Cette expérience lui aura permis d’acquérir une bonne connaissance du secteur immobilier sénégalais : promoteurs, architectes et bureaux d’études, commercialisateurs,  entreprises de bâtiment, administrations …
 
Le poste est basé à Dakar mais demande une grande disponibilité.
 
Après une période d’activité probante, une évolution de carrière vers des responsabilités accrues pourra être envisagée.
 
Envoyez votre CV : recruteonesn@gmail.com
 
 
Bamba Toure