Ces hommes ont rendu moins sympathique le régime du Président Wade.


Ces hommes ont rendu moins sympathique le régime du Président Wade.
Karim Wade, Doudou Wade, Lamine Faye, Farba Senghor et Mouhamadou Lamine Massaly ont un point en commun : ils ont rendu moins sympathique le régime du Président Wade.
Après cuisante sa défaite, le Président Wade s’est fendu d’une confession intime révélatrice. «Le peuple a cru au projet de dévolution monarchique et cela nous a beaucoup desservis», consent-il à reconnaître enfin. Mais trop tard. Macky Sall, le candidat de la coalition «Bennoo Bokk Yaakaar» avait déjà fini hier de mettre à nu les miasmes qui ont empêché le corps de cette grosse machine à gagner libéral de carburer. Surtout que des hommes-clés du président de la République sortant ont fini de se mettre une bonne partie du peuple à dos.
Le premier d’entre tous est le fils Wade, Karim, qui porte l’énorme pancarte du ministre du «Ciel et de la Terre» sur son dos, sans se gêner. Un autre qui ne s’est jamais gêné de faire montre d’une arrogance, c’est le Président du Groupe parlementaire libéral, Doudou Wade, symbole d’une suffisance dans le verbe, Lamine Faye, le petit-fils, s’est permis également quelques écarts. Mais dans la manie à verser dans l’excès de zèle, l’élément «hors du commun», Farba Senghor, et Mouhamadou Lamine Massaly n’ont pas leur pareil… Ces hommes-là, Wade les a traînés comme des boulets…
Karim Wade – La crise liée aux chantiers de Thiès emporte l’ancien Premier ministre Idrissa Seck, qui tombe en disgrâce. Macky Sall le remplace. Mais, en vieux renard de la politique, le Président de la République sort de son bonnet son fils biologique Karim Wade, qu’il avait caché à ses côtés, pour lui confier la colossale Agence pour l’organisation de la conférence islamique (Anoci). Karim multiplie sorties publiques, drague en coulisses les médias et fait sa communication. Peu avant d’accueillir la Conférence islamique, son père l’encense publiquement. «Je dirais à ta mère que tu as bien travaillé.» Après le Sommet qui s’est tenu à Dakar en mars 2008 et qui a englouti 144 milliards de FCfa, selon le journaliste-écrivain Abdou Latif Coulibaly. Karim est investi, le 23 mars 2009, sur la liste du président du Sénat et maire sortant, Pape Diop. Il se voyait bien lui succéder à la tête de la capitale et par la suite, remplacer son père à la Présidence. Mais son plan secret est démantelé par la presse. Karim Wade et les libéraux perdent la mairie de Dakar. L’avertissement du peuple n’a pas suffi. Le 1er mai 2009, Karim Wade entre dans le gouvernement du Sénégal comme ministre d’État, ministre de la Coopération internationale, de l’Aménagement du territoire, des Transports aériens et des Infrastructures. En quelques mois, son père lui dresse un tapis rouge de lauriers. «Mon fils est le plus compétent de mes ministres», juge le père Wade. Le peuple trinque à cause des délestages continus… Karim Wade est encore pointé du doigt. Il invente le «Plan Takaal» d’un coût d’environ 600 milliards de FCfa. Le 23 juin 2011, le Président Wade force les portes de l’Assemblée nationale pour imposer un ticket présidentiel où son fils va hériter d’un beau rôle. La rue sénégalaise se rebelle. Wade recule, mais n’abdique pas. Le Président Abdoulaye Wade force un troisième mandat à la tête du pays pour ensuite laisser le pouvoir à son fils Karim. Les Sénégalais le sanctionnent et il perd piteusement les élections au second tour, face à son ancien Premier ministre, Macky Sall. «Wade a été perdu par son amour filial», analyse Alioune Tine, coordonnateur du M23, qui a longtemps combattu la dévolution monarchique. Aujourd’hui, Wade-père risque d’emporter son fils Karim…mais aussi son neveu.
Doudou Wade – C’était le bras armé, la voix de Me Wade à l’Assemblée nationale. Doudou Wade, président du groupe parlementaire libéral, n’a jamais manqué l’occasion d’imposer son arrogance, de fomenter des coups bas pour ceux qui ne dansent pas la même musique que le chef d’orchestre du Palais. C’est lui qui a travaillé au corps le député Sada Ndiaye pour déboulonner Macky Sall de son bunker de président de l’Assemblée nationale, en votant une motion de destitution, après la convocation faite par Karim de s’expliquer sur le financement de l’Anoci. Sous son regard perçant, son visage en couteau, se cache un homme qui aime les joutes verbales et les bagarres célèbres dans l’Hémicycle. Lors de l’agression du truculent Me El Hadj Diouf, c’est lui qui avait travaillé l’oreille du «violent» Famara Senghor pour faire la fête à l’avocat… Auparavant, il avait giflé le jeune ministre Aliou Sow. A l’Assemblée, ses colères sont redoutées et son «cynisme» effraie. Dernièrement, il s’est attaqué bassement sur les origines ethniques du concurrent de son oncle Abdoulaye Wade… Quid du petit-fils de Wade ?
Lamine Faye – Le petit-fils et garde du corps du chef de l’Etat sortant aime paraître en mal dans les journaux people. En 2011, il s’est signalé en refusant de payer des factures cumulées estimées à 7 millions de FCfa à la Société nationale d’électricité (Senelec). L’on se rappelle encore la sortie, toutes griffes dehors, dans les colonnes de Week-end magazine de la Miss Sénégal 1987, Fabienne Feliho : «Lamine Faye est obsédé par ma personne.» Révélant qu’elle avait entretenu une relation sulfureuse avec le petit-fils du président de la République qui avait abouti à un début de grossesse. Ce guérillero marié à trois épouses fait feu de tout bois quand il s’agit de se payer appartements et villas huppés à Dakar. Alors qu’il était «calot bleu» au service de son grand-père dans les années de braise. Aux côtés du Président sortant Abdoulaye Wade, il s’est taillé un réseau de relations qu’il utilisait au gré de ses intérêts et humeurs du moment. Le 20 janvier 2010, le petit-fils et garde du corps du président de la République, Lamine Faye, est mêlé dans une affaire de fraude en Douane et recel pour avoir acheté une Porsche Cayenne volée et recherchée par Interpol en France. Sur le chapitre de la violence gratuite, il ne pourra jamais détrôner «l’élément hors du commun»…
Farba Senghor – En Italie où il a fait ces études, on aurait mentionné dans son Cv : «Elément hors du commun.» C’est unique dans l’histoire du Sénégal de trouver un ministre au parcours aussi atypique que Farba Senghor. Une posture qui devait le pousser à l’humilité, mais c’est méconnaître l’homme qui a fini d’étaler ses carences intellectuelles et morales sur les ondes des radios et les plateaux télés. Avec lui, les Sénégalais ont vivement regretté la mise et la correction des ministres de l’ancien régime. Farba Senghor a commis l’imprudence jusqu’à convoyer des nervis pour mettre à sac les locaux des journaux L’As et 24 HEURES. Alors qu’il occupait le portefeuille de ministre des Transports, obligeant Wade à le faire démissionner, car lors du procès, l’agent recruteur lâchait dans L’As : «Farba m’a abusé.» Jusqu’à présent, Farba n’est pas inquiété le moins du monde. Il se permet même de jeter des excréments sur la façade du domicile de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck. Toujours rien. Son compère dans ce jeu de massacre qui a perdu Wade reste Mouhamadou Lamine Massaly, le patron des Jeunesses Wadistes, l’autre Baye Fall de Wade…
Mouhamadou Lamine Massaly – A la veille du second tour de l’élection présidentielle, le jeune leader des Jeunesses Wadistes, 33 ans, avait joué sa «petite» carrière politique en déclarant : «Si le président de la République perd Thiès, je mets fin à ma carrière politique.» Sous l’ère Wade, Mouhamadou Lamine Massaly a habitué les Sénégalais à tant de déclarations incendiaires et innocentes que sur ce coup de bravade de plus, beaucoup de compatriotes ont du mal à le croire. Nommé par on ne sait quelle prouesse au poste de président du Conseil d’administration de la Société des infrastructures de réparation navale (Sirn), Mouhamadou Lamine Massaly, qui n’a même pas son Baccalauréat, a été défénestré de son poste et jusque-là, il n’a pas accepté la passation de service avec son successeur. Au moment où des centaines de doctorants ont du mal à trouver leur premier emploi, le cas Massaly a choqué plus d’un jeune Sénégalais qui ne retrouve pas en lui, un bon exemple de réussite …
MOR TALLA GAYE (L’Obs)
 
 
 
 

Bamba Toure

Mercredi 28 Mars 2012 - 03:05





Actualité en Afrique : environnement, énergies renouvelables, climat


Setal People - 06/12/2019 - 0 Commentaire

MERCATO MÉDIATIQUE YOU vs EL HADJI NDIAYE: Ya Awa vers TFM, Ndeye Ndack vers 2STV?

Les détails des votes du Ballon d’Or : Mané devance largement Salah et Marhez, relégués respectivement à 169 et 314 points

04/12/2019 - 0 Commentaire

LIBRE PROPOS : SCANDALEUX !

03/12/2019 - 0 Commentaire

Ballon d’Or 2019 : Lionel Messi sacré pour la sixième fois de l'histoire

03/12/2019 - 0 Commentaire

Ballon d’Or Féminin FF 2019 : Megan Rapinoe couronnée.

03/12/2019 - 0 Commentaire








Google+


Partager ce site




11/04/2017 08:33

Après la présidence de la Commission de l’UEMOA jusqu’en 2021 par le Niger : Le Sénégal à la tête de la Commission définitivement

Après la présidence de la Commission de l’UEMOA jusqu’en 2021 par le Niger : Le Sénégal à la tête de la Commission définitivement
Abdallah Boureima est le nouveau président de la commission de l'UEMOA. Le Nigérien a été désigné, ce matin, en Côte d'Ivoire, par les Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA, réunis en session extraordinaire.
 
Mais selon une note de la Présidence, c’est le Président de la République Macky Sall qui « dans un esprit de solidarité et de fraternité et dans le souci de permettre la poursuite du bon fonctionnement de l’Union » qui a répondu favorablement à la sollicitation de ses pairs pour l’attribution jusqu’en 2021, de la Présidence de la Commission de l’UEMOA au Niger, soit pour un mandat unique.
 
La Conférence a décidé aussi, selon la même source, qu’à la fin du mandat du Niger, en 2021, le Sénégal reprendra de manière définitive la Présidence de la Commission de l’UEMOA.
 
D’autre part, lit-on sur la note, dans le sens de rééquilibrer la répartition des postes, la Conférence a attribué, avec effet immédiat, « le poste de la présidence du Conseil Régional de l’Epargne publique et des Marchés Financiers au Sénégal. En plus, en octobre 2018, le Sénégal occupera le poste de Vice-Gouverneur de la BCEAO pour un mandat unique ».
 
Pour finir, poursuit la source, la Conférence a enfin salué l’esprit d’ouverture du Président Macky SALL et son leadership dans la sous-région.
02/09/2014 08:06

Produits chimiques : les agents de la douane formés sur les polluants organiques persistants

Produits chimiques : les agents de la douane formés sur les polluants organiques persistants
Quelques membres de la douane Sénégalaise ont été formés la semaine dernière, sur la convention relative aux polluants organiques persistants (Pop) et autre textes sur les produits chimiques. L’intérêt selon Aïta Sarr Seck, chef de la Division prévention et contrôle des pollutions et nuisances à la Direction de l’environnement et des établissements classés, et de restreindre puis éliminer totalement la production, l’utilisation, l’écoulement et le stockage des Pop. 
«Le Sénégal a ratifié la convention de Stockholm depuis 2003, mais il y a d’autres polluants organiques inscrits sur l’ancienne liste et c'est pour cela qu’il est nécessaire de former les agents des douanes sur ces polluants qui sont néfastes pour l’environnement et les êtres humains ». 
Habib Ampa Dieng, chef du bureau du recrutement à la division de la formation, a expliqué qu’il s’agissait lors de cette formation, de sensibiliser sur la convention relative aux polluants, de présenter la convention, ses aspects juridiques les engagements des Etats et plus particulièrement les agents des douanes. Ceci dans le souci que « les agents des douanes sachent reconnaître les polluants lorsqu’ils se présentent à nos frontières et qu’ils aient les bonnes attitudes pour le respect des engagements du Sénégal à l’égard de cette convention internationale » dira t-il. 
Aïta Sarr Seck a signalé que les POP « sont particulièrement préoccupants, en raison de leur persistance et leur grande capacité à se déplacer sur de longues distances...
22/08/2013 23:39

Une Grande Société de la Place recrute : Le Directeur Projets, Formulation, Qualite, Hygiene et Securite Alimentaire

 
                                MISSIONS ET PRINCIPALES RESPONSABILITES
 
Missions :
Construire un projet d’avenir pour le pôle alimentaire. Donner la direction et la maintenir dans les rubriques suivantes :
Conception de nouveau produit
Formulation et biochimie
Qualité
Sécurité alimentaire
Production de produits alimentaires

 
  • Elaborer les stratégies liées à la formulation, création, développement, analyses et caractérisation de produits, ainsi que sur les procédés de production et de conservation des aliments. 
  • Effectuer différentes analyses microbiologiques et biochimiques des composants des produits afin de t’assurer de leur qualité. 
  • Contrôler et de superviser la qualité des aliments transformés ou fabriqués afin qu’ils répondent aux normes gouvernementales et aux politiques de l’entreprise en matière de qualité.
  • Faire appliquer les règlements et les politiques en matière d’hygiène et de salubrité au sein de l’usine et d’en implanter de nouvelles afin de maximiser le processus de qualité des produits.
  • Mettre les processus en conformité à la législation, la réglementation, la toxicité, l'innocuité, et propose des orientations pour utiliser ces avantages pour la stratégie marketing. 
 
Responsabilités :
 
Le Directeur Projets, Formulation, Qualité, Hygiène et Sécurité alimentaire est responsable des points listés ci-après :
 
  • Construire des recettes en fonction des besoins des clients
  • Etude de nouveaux produits, la définition des gammes et de leur évolution, notamment lors des changements importants de composition des formules
  • Contrôle microbiologique des matières premières et produits fabriqués
  • Contrôle qualité sur toute la chaîne de production
  • Construire le plan de nettoyage et désinfection
  • Construire le plan de traçabilité des lots de production
  • Mettre en place un protocole de rappel des produits et de gestion de crise
  • Mettre en place un plan pour la gestion des allergies potentielles
  • Mettre en place un plan de prévention des risques phytosanitaires
  • Mettre en place la démarche HACCP
  • Assurer une veille législative
  • Participer au processus de gestion des réclamations clients
  • Mettre en place protocole de détermination des DLC et DLUO
  • Mettre en place dispositifs et protocoles pour garder les échantillons de produits
  • Mettre en place méthodologie d’analyse sensorielle et tests organoleptiques
  • Mettre en place les procédures de contrôle qualité et s’assurer de leur application
  • S’assurer de la calibration des instruments de mesure-
  • Plan en place un plan d’audit interne processus
  • Participer aux Comités de Pilotage du pôle alimentaire
  • Entretenir des relations régulières avec les partenaires du pôle alimenatire et organismes de recherches extérieures
  • Travailler en étroite collaboration avec la direction commerciale et développement ainsi que le(s) chef(s) produits
  • Travailler en étroite collaboration avec le responsable de la fabrication afin de prendre en compte, dans sa formulation, les contraintes technologiques propre à l’usine.
  • Communiquer en continu avec le responsable des achats
 
Compétences Requises :
Technologie alimentaire, biologie appliquée a la nutrition et alimentation
Technologie des emballages et emballeuses
Gestion des usines alimentaires et performance industrielle
Gestion des processus
Hygiène
Gestion des assets
Innovation et propriété intellectuelle
Gestion des coûts de production
 
Niveau formation
- Ingénieur Bac+4/5 Food processing – Quality - biochimie
- Expérience Professionnelle : 10 ans
 
Langues
- Français : Courant
- Anglais : Courant
 
Veuillez envoyer par E-mail votre dossier de candidature : CV + lettre de motivation en mentionnant le titre du poste à l’objet du courriel à recruteonesn@gmail.com
 
Bamba Toure
28/07/2013 00:40

Une Grande Société de la Place recrute : TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

Une Grande Société de la Place recrute : TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

Une Grande Société de la Place recrute
TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

 

Bamba Toure
13/06/2013 09:14

Une Grande Société de la Place recrute

Une Grande Société de la Place recrute
Bamba Toure
18/05/2013 01:13

COMMUNIQUE DE PRESSE ARTP

L’ARTP ACCOMPAGNE LE PELERINAGE DE POPENGUINE POUR ASSURER UNE BONNE QUALITE DE SERVICE DE TELECOMMUNICATIONS
 
L’ARTP met à la disposition du public :
 
1. Un Numéro Vert : le 800 200 200 
 
Ce numéro vert est destiné aux utilisateurs des services de la téléphonie mobile et Internet  présents à Popenguine durant le Pèlerinage  2013, pour leur permettre de saisir l’ARTP, en cas de dysfonctionnements ou de perturbations sur les réseaux des opérateurs Orange, Tigo ou Expresso.

Vous pourrez appeler gratuitement au 800 200 200 si vous êtes confrontés aux problèmes suivants :
  • difficultés à émettre ou recevoir des appels ;
  • difficultés à envoyer ou recevoir des SMS ;; 
  • difficultés d’accès à Internet à partir de votre téléphone portable ou clé Internet ;
  • coupures de communications ;
  • ou tout autre dysfonctionnement ou perturbation constaté sur les réseaux de téléphonie mobile.
Pour toute autre réclamation (aspects commerciaux, carte de recharge, facturation, restriction d’appel, etc.), veuillez contacter le service client de votre opérateur.  
 
Le numéro 800 200 200 sera opérationnel  du  samedi 18 mai 2013 à partir de 00h au lundi 20 mai 2013 2013 à 23h59mns.
 
2. Une équipe technique de l’ARTP sera également présente en permanence à Popenguine:

Pour s’assurer de la qualité des services offerts par Orange, Tigo et Expresso, l’équipe de l’ARTP effectuera régulièrement des tests qualitatifs à Popenguine et ses environs et sera en contact permanent avec les opérateurs pour veiller à ce qu’ils apportent des solutions adaptées si des perturbations sont constatées. 
 
L’ARTP souhaite un bon pèlerinage marial à la communauté catholique.
 
Abou Lo, Directeur général 
 
Bamba Toure
10/04/2013 22:32

VIP NEWS N°4

VIP NEWS N°4
VIP NEWS N°4
Bamba Toure
25/03/2013 22:48

Communiqué Rewmi

Communiqué Rewmi
Bamba Toure
14/03/2013 23:00

Office National de Formation Professionnelle

Office National de Formation Professionnelle
Bamba Toure
11/03/2013 12:04

RECRUTEMENT ASSISTANT IMMOBILIER

FICHE DE POSTE
 
MISSION

Il aura pour mission d’assister les cadres dirigeants et les consultants du groupe en charge du développement ou de la gestion de projets immobiliers.
Son rôle sera, entre autre de :
  • Organiser, à la demande des chefs de projets, les réunions de travail et de décisions nécessaires à l’avancement des projets, tant en interne au groupe qu’avec des participants extérieurs,
  • Contrôler la bonne exécution des plannings et assurer les relances nécessaires,
  • Veiller à la bonne circulation de l’information,
  • Représenter le groupe à toute réunion organisée par un prestataire extérieur ou sa présence serait souhaitée. Rendre compte de ces réunions,
  • Procéder, à la demande des chefs de projets, à la recherche d’information de toute nature.
 
Il aura également en charge d’entreprendre et de faire aboutir  l’ensemble des démarches administratives et juridiques nécessaires à l’avancement des projets : baux, dossiers d’autorisation de construire, constitution de SCI, relations avec les services fiscaux…
 
Il assurera  enfin la liaison entre le groupe et les notaires et avocats susceptibles d’intervenir sur les projets. 
 
FORMATION/EXPERIENCE
 
De formation juridico /économique, il aura 4 à 5 ans d’expérience professionnelle.
Cette expérience lui aura permis d’acquérir une bonne connaissance du secteur immobilier sénégalais : promoteurs, architectes et bureaux d’études, commercialisateurs,  entreprises de bâtiment, administrations …
 
Le poste est basé à Dakar mais demande une grande disponibilité.
 
Après une période d’activité probante, une évolution de carrière vers des responsabilités accrues pourra être envisagée.
 
Envoyez votre CV : recruteonesn@gmail.com
 
 
Bamba Toure