Lorsque Néné Fatoumata TALL embouche le PRODAC… (Par Lamine NDIAYE)


Lorsque Néné Fatoumata TALL embouche le PRODAC… (Par Lamine NDIAYE)

A travers la nomination dans le gouvernement Macky II d’une femme, jeune, militante et originaire de la banlieue, presque personne n’avait vu poser l’acte 1 du dessein régulateur des deux mamelles du Ministère en charge de la jeunesse. 

 

C’est ainsi que Néné Fatoumata TALL, majestueusement, prit ses marques du haut de la sphère dirigeante de la jeunesse sénégalaise. 

 

En plus d’être joker du Président de la République, elle est combattante et « banlieusarde » (comme elle aime à se définir). Et continuant dans sa logique, le Président Macky SALL a parachevé son projet de reprise en main personnelle du Programme des Domaine Agricoles Communautaires, avec la mise aux commandes du plus jeune président de département du pays, M. Papa Malick NDOUR. Ainsi, débuta l’histoire singulière d’une très jeune paire qui devait jouer sa partition dans la matérialisation de la vision de Macky SALL en matière de politique d’entreprenariat agricole. L’occasion venait d’être donnée aux sénégalais d’apprécier, sans tambour ni trompette, un duo aussi prolifique que prometteur.

 

A la tête du segment le plus difficilement manipulable et le plus exigeant des couches sociales sénégalaises, Mme Néné F. TALL a tenu à ce que ses rapports avec son frère Pape Malick soient des plus sains et des plus efficaces. C’est donc une charnière centrale à l’ancienne qui fonctionnera désormais au PRODAC : deux profils différents, deux stations superposées pour un objectif commun. C’est ce tandem qui a acquis la lourde tâche de concrétiser le pari mackyste de création massive d’emplois fondés sur des activités et services agricoles et agro-industriels. 

 

Aussi, en tant que clé de voute de la politique de jeunesse du Président Macky SALL, Mme Néné TALL MBAYE a-t-elle retrouvé son frère de parti, issu de la même matrice républicaine pour l’exécution de sa mission. C’est pour cela d’ailleurs, que l’actuel coordonnateur du PRODAC est en excellente intelligence avec sa tutelle, ne prenant aucune grande décision sans avoir au préalable l’onction de sa sœur de parti. Avec ce duo si attaché aux vertus du travail et au sens aigu du devoir, comment ne pas se remettre à la tâche ?

 

Depuis sa création, le PRODAC n’avait connu autant de sérénité et d’assurance dans les prises de décisions stratégiques. En effet, aucun des binômes (Ministre/ Coordonnateur PRODAC) précédant n’a pu se prévaloir de la totale et entière écoute et attention du PR Macky SALL et de l’ensemble de son gouvernement. Aujourd’hui, après une année seulement passée à la tête de la coordination du Programme, PM Ndour est appréhendé comme la plus grande promesse jamais faite par la tutelle. 

 

Au sein de l’entreprise, certaines indiscrétions ont déjà crédité PM d’une gestion à la dure, avec son désir ardent de retour à l’orthodoxie. La machine est bien huilée. Le PARI (Plan d’Actions à Résultats Immédiats) du Coordonnateur National est mis en branle. Selon M. Ndour, le PRODAC doit être un programme national de développement dont l’élan intime est l’incitation des jeunes à l’entreprenariat agricole. Il s’agit avec ce levier, du moins éradiquer la pauvreté dans nos campagnes, sinon réduire drastiquement la précarité en milieu rural. D’énormes chantiers sont engagés, dans les différentes phases du process. Un état des lieux très pointu a été commandité, où il s’est agi d’évaluer entre autres, le temps de présence des agents, les absences et congés, le passif hérité de la gestion antérieure des marchés, la gestion des matériels (mobiliers, informatiques, froids, roulants), les conventions et partenariats, rien n’a échappé à la vigilance du jeune président du Conseil départemental de Guinguinéo. D’ailleurs, en rapport avec la tutelle, des Conseillers du Bureau Organisation et Méthodes (BOM) de l’Avenue Roume étaient mis à contribution pour un bon audit de conformité de l’organisation et du fonctionnement de ce programme si cher au Président Macky SALL.

 

En peu de temps, les acteurs directs au sein de cette grande entreprise ont acquis la conviction que tout avait changé, aussi bien dans la charpente que dans la démarche. C’est ainsi que beaucoup de chantiers ont été menés jusqu’à leur terme, comme pour dire que seuls les problèmes mal posés n’ont pas de solutions. Parmi les obstacles surmontés, nous pouvons citer le dépotage des conteneurs longtemps en souffrance au Port Autonome de Dakar, la reprise des travaux du Domaine Agricole Communautaire (DAC) de Keur Momar Sarr qui étaient à l’arrêt pendant près de deux ans et dont la réception est attendue dans les semaine à venir, l’acquisition du financement et le démarrage des travaux du DAC de Keur Samba Kane, l’engagement renouvelé de l’entreprise israélienne Green 2000 à rester dans le programme et à accompagner le PRODAC, la poursuite des paiements par le bailleur LOCAFRIQUE des sommes dues, la levée des contraintes administratives relatives au démarrage effectif du DAC de Sangalkam. 

 

Nous avons l’habitude de le dire, « l’avenir appartient aux jeunes », mais force est de reconnaître avec Jean Claude Bomisso que c’est une expression dévoyée. On devrait plutôt dire «l’avenir appartient à une jeunesse consciente ». Or donc, la jeunesse autour de Macky SALL porte bien en bandoulière cette qualité. Nul doute que la satisfaction que le Président de la République n’a pas eu dans la gestion du programme par les cinquantenaires, il aura l’aubaine de l’obtenir avec ces jeunes combattants en costard-cravate.

 

Le PRODAC a perdu beaucoup de temps dans la mise en œuvre de la vision du Président de la République consistant à réussir l’inversion de la tendance du mouvement migratoire interne des jeunes de notre pays en faveur d’un retour vers les campagnes devenues plus attrayantes parce que plus prospères.

En tout état de cause, au siège du PRODAC, à chaque fois qu’un agent passe par la machine de pointage, il a l’impression d’être de retour chez lui. 

 

Et comme la rumeur enfle selon laquelle, ceux qui veulent bosser seront mis dans des conditions optimales de productivité, il y a comme un regain de motivation chez ces agents dont la seule envie est de faire de bons résultats. Ainsi, avec la complémentarité qui se joue au niveau du premier maillon de la chaîne d’instructions, gageons que cela aboutissent très vite à la mise en place de véritables agropoles promis aux sénégalais à travers les quatorze régions.

 

 

Lamine NDIAYE

SP2 du PRODAC



Vendredi 19 Juin 2020 - 08:47





Actualité en Afrique : environnement, énergies renouvelables, climat










Google+


Partager ce site




11/04/2017 08:33

Après la présidence de la Commission de l’UEMOA jusqu’en 2021 par le Niger : Le Sénégal à la tête de la Commission définitivement

Après la présidence de la Commission de l’UEMOA jusqu’en 2021 par le Niger : Le Sénégal à la tête de la Commission définitivement
Abdallah Boureima est le nouveau président de la commission de l'UEMOA. Le Nigérien a été désigné, ce matin, en Côte d'Ivoire, par les Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA, réunis en session extraordinaire.
 
Mais selon une note de la Présidence, c’est le Président de la République Macky Sall qui « dans un esprit de solidarité et de fraternité et dans le souci de permettre la poursuite du bon fonctionnement de l’Union » qui a répondu favorablement à la sollicitation de ses pairs pour l’attribution jusqu’en 2021, de la Présidence de la Commission de l’UEMOA au Niger, soit pour un mandat unique.
 
La Conférence a décidé aussi, selon la même source, qu’à la fin du mandat du Niger, en 2021, le Sénégal reprendra de manière définitive la Présidence de la Commission de l’UEMOA.
 
D’autre part, lit-on sur la note, dans le sens de rééquilibrer la répartition des postes, la Conférence a attribué, avec effet immédiat, « le poste de la présidence du Conseil Régional de l’Epargne publique et des Marchés Financiers au Sénégal. En plus, en octobre 2018, le Sénégal occupera le poste de Vice-Gouverneur de la BCEAO pour un mandat unique ».
 
Pour finir, poursuit la source, la Conférence a enfin salué l’esprit d’ouverture du Président Macky SALL et son leadership dans la sous-région.
02/09/2014 08:06

Produits chimiques : les agents de la douane formés sur les polluants organiques persistants

Produits chimiques : les agents de la douane formés sur les polluants organiques persistants
Quelques membres de la douane Sénégalaise ont été formés la semaine dernière, sur la convention relative aux polluants organiques persistants (Pop) et autre textes sur les produits chimiques. L’intérêt selon Aïta Sarr Seck, chef de la Division prévention et contrôle des pollutions et nuisances à la Direction de l’environnement et des établissements classés, et de restreindre puis éliminer totalement la production, l’utilisation, l’écoulement et le stockage des Pop. 
«Le Sénégal a ratifié la convention de Stockholm depuis 2003, mais il y a d’autres polluants organiques inscrits sur l’ancienne liste et c'est pour cela qu’il est nécessaire de former les agents des douanes sur ces polluants qui sont néfastes pour l’environnement et les êtres humains ». 
Habib Ampa Dieng, chef du bureau du recrutement à la division de la formation, a expliqué qu’il s’agissait lors de cette formation, de sensibiliser sur la convention relative aux polluants, de présenter la convention, ses aspects juridiques les engagements des Etats et plus particulièrement les agents des douanes. Ceci dans le souci que « les agents des douanes sachent reconnaître les polluants lorsqu’ils se présentent à nos frontières et qu’ils aient les bonnes attitudes pour le respect des engagements du Sénégal à l’égard de cette convention internationale » dira t-il. 
Aïta Sarr Seck a signalé que les POP « sont particulièrement préoccupants, en raison de leur persistance et leur grande capacité à se déplacer sur de longues distances...
22/08/2013 23:39

Une Grande Société de la Place recrute : Le Directeur Projets, Formulation, Qualite, Hygiene et Securite Alimentaire

 
                                MISSIONS ET PRINCIPALES RESPONSABILITES
 
Missions :
Construire un projet d’avenir pour le pôle alimentaire. Donner la direction et la maintenir dans les rubriques suivantes :
Conception de nouveau produit
Formulation et biochimie
Qualité
Sécurité alimentaire
Production de produits alimentaires

 
  • Elaborer les stratégies liées à la formulation, création, développement, analyses et caractérisation de produits, ainsi que sur les procédés de production et de conservation des aliments. 
  • Effectuer différentes analyses microbiologiques et biochimiques des composants des produits afin de t’assurer de leur qualité. 
  • Contrôler et de superviser la qualité des aliments transformés ou fabriqués afin qu’ils répondent aux normes gouvernementales et aux politiques de l’entreprise en matière de qualité.
  • Faire appliquer les règlements et les politiques en matière d’hygiène et de salubrité au sein de l’usine et d’en implanter de nouvelles afin de maximiser le processus de qualité des produits.
  • Mettre les processus en conformité à la législation, la réglementation, la toxicité, l'innocuité, et propose des orientations pour utiliser ces avantages pour la stratégie marketing. 
 
Responsabilités :
 
Le Directeur Projets, Formulation, Qualité, Hygiène et Sécurité alimentaire est responsable des points listés ci-après :
 
  • Construire des recettes en fonction des besoins des clients
  • Etude de nouveaux produits, la définition des gammes et de leur évolution, notamment lors des changements importants de composition des formules
  • Contrôle microbiologique des matières premières et produits fabriqués
  • Contrôle qualité sur toute la chaîne de production
  • Construire le plan de nettoyage et désinfection
  • Construire le plan de traçabilité des lots de production
  • Mettre en place un protocole de rappel des produits et de gestion de crise
  • Mettre en place un plan pour la gestion des allergies potentielles
  • Mettre en place un plan de prévention des risques phytosanitaires
  • Mettre en place la démarche HACCP
  • Assurer une veille législative
  • Participer au processus de gestion des réclamations clients
  • Mettre en place protocole de détermination des DLC et DLUO
  • Mettre en place dispositifs et protocoles pour garder les échantillons de produits
  • Mettre en place méthodologie d’analyse sensorielle et tests organoleptiques
  • Mettre en place les procédures de contrôle qualité et s’assurer de leur application
  • S’assurer de la calibration des instruments de mesure-
  • Plan en place un plan d’audit interne processus
  • Participer aux Comités de Pilotage du pôle alimentaire
  • Entretenir des relations régulières avec les partenaires du pôle alimenatire et organismes de recherches extérieures
  • Travailler en étroite collaboration avec la direction commerciale et développement ainsi que le(s) chef(s) produits
  • Travailler en étroite collaboration avec le responsable de la fabrication afin de prendre en compte, dans sa formulation, les contraintes technologiques propre à l’usine.
  • Communiquer en continu avec le responsable des achats
 
Compétences Requises :
Technologie alimentaire, biologie appliquée a la nutrition et alimentation
Technologie des emballages et emballeuses
Gestion des usines alimentaires et performance industrielle
Gestion des processus
Hygiène
Gestion des assets
Innovation et propriété intellectuelle
Gestion des coûts de production
 
Niveau formation
- Ingénieur Bac+4/5 Food processing – Quality - biochimie
- Expérience Professionnelle : 10 ans
 
Langues
- Français : Courant
- Anglais : Courant
 
Veuillez envoyer par E-mail votre dossier de candidature : CV + lettre de motivation en mentionnant le titre du poste à l’objet du courriel à recruteonesn@gmail.com
 
Bamba Toure
28/07/2013 00:40

Une Grande Société de la Place recrute : TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

Une Grande Société de la Place recrute : TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

Une Grande Société de la Place recrute
TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

 

Bamba Toure
13/06/2013 09:14

Une Grande Société de la Place recrute

Une Grande Société de la Place recrute
Bamba Toure
18/05/2013 01:13

COMMUNIQUE DE PRESSE ARTP

L’ARTP ACCOMPAGNE LE PELERINAGE DE POPENGUINE POUR ASSURER UNE BONNE QUALITE DE SERVICE DE TELECOMMUNICATIONS
 
L’ARTP met à la disposition du public :
 
1. Un Numéro Vert : le 800 200 200 
 
Ce numéro vert est destiné aux utilisateurs des services de la téléphonie mobile et Internet  présents à Popenguine durant le Pèlerinage  2013, pour leur permettre de saisir l’ARTP, en cas de dysfonctionnements ou de perturbations sur les réseaux des opérateurs Orange, Tigo ou Expresso.

Vous pourrez appeler gratuitement au 800 200 200 si vous êtes confrontés aux problèmes suivants :
  • difficultés à émettre ou recevoir des appels ;
  • difficultés à envoyer ou recevoir des SMS ;; 
  • difficultés d’accès à Internet à partir de votre téléphone portable ou clé Internet ;
  • coupures de communications ;
  • ou tout autre dysfonctionnement ou perturbation constaté sur les réseaux de téléphonie mobile.
Pour toute autre réclamation (aspects commerciaux, carte de recharge, facturation, restriction d’appel, etc.), veuillez contacter le service client de votre opérateur.  
 
Le numéro 800 200 200 sera opérationnel  du  samedi 18 mai 2013 à partir de 00h au lundi 20 mai 2013 2013 à 23h59mns.
 
2. Une équipe technique de l’ARTP sera également présente en permanence à Popenguine:

Pour s’assurer de la qualité des services offerts par Orange, Tigo et Expresso, l’équipe de l’ARTP effectuera régulièrement des tests qualitatifs à Popenguine et ses environs et sera en contact permanent avec les opérateurs pour veiller à ce qu’ils apportent des solutions adaptées si des perturbations sont constatées. 
 
L’ARTP souhaite un bon pèlerinage marial à la communauté catholique.
 
Abou Lo, Directeur général 
 
Bamba Toure
10/04/2013 22:32

VIP NEWS N°4

VIP NEWS N°4
VIP NEWS N°4
Bamba Toure
25/03/2013 22:48

Communiqué Rewmi

Communiqué Rewmi
Bamba Toure
14/03/2013 23:00

Office National de Formation Professionnelle

Office National de Formation Professionnelle
Bamba Toure
11/03/2013 12:04

RECRUTEMENT ASSISTANT IMMOBILIER

FICHE DE POSTE
 
MISSION

Il aura pour mission d’assister les cadres dirigeants et les consultants du groupe en charge du développement ou de la gestion de projets immobiliers.
Son rôle sera, entre autre de :
  • Organiser, à la demande des chefs de projets, les réunions de travail et de décisions nécessaires à l’avancement des projets, tant en interne au groupe qu’avec des participants extérieurs,
  • Contrôler la bonne exécution des plannings et assurer les relances nécessaires,
  • Veiller à la bonne circulation de l’information,
  • Représenter le groupe à toute réunion organisée par un prestataire extérieur ou sa présence serait souhaitée. Rendre compte de ces réunions,
  • Procéder, à la demande des chefs de projets, à la recherche d’information de toute nature.
 
Il aura également en charge d’entreprendre et de faire aboutir  l’ensemble des démarches administratives et juridiques nécessaires à l’avancement des projets : baux, dossiers d’autorisation de construire, constitution de SCI, relations avec les services fiscaux…
 
Il assurera  enfin la liaison entre le groupe et les notaires et avocats susceptibles d’intervenir sur les projets. 
 
FORMATION/EXPERIENCE
 
De formation juridico /économique, il aura 4 à 5 ans d’expérience professionnelle.
Cette expérience lui aura permis d’acquérir une bonne connaissance du secteur immobilier sénégalais : promoteurs, architectes et bureaux d’études, commercialisateurs,  entreprises de bâtiment, administrations …
 
Le poste est basé à Dakar mais demande une grande disponibilité.
 
Après une période d’activité probante, une évolution de carrière vers des responsabilités accrues pourra être envisagée.
 
Envoyez votre CV : recruteonesn@gmail.com
 
 
Bamba Toure