Setal.net

118ème MAGAL - Les Libéraux reçus à Touba : Cheikh Bassirou Mbacké rappelle les liens profonds entre Wade et la confrérie mouride


118ème MAGAL - Les Libéraux reçus à Touba : Cheikh Bassirou Mbacké rappelle les liens profonds entre Wade et la confrérie mouride
Les Libéraux ont eu hier tous les honneurs à Touba où ils ont été très bien accueillis. Cheikh Bassirou Mbacké Abdou Khadre a rappelé les liens profonds entre l’ex-président Abdoulaye Wade et la confrérie mouride, en général, et Serigne Saliou Mbacké, en particulier.
Ils étaient très attendus. Ils, ce sont les Libéraux. Malgré la perte du pouvoir, ils gardent encore intacte leur popularité dans la cité religieuse. Ce qui explique qu’ils aillent rallier en grand nombre la capitale du mouridisme pour les besoins du magal. Fidèles à leur réputation, les anciens ministres, responsables du Parti démocratique sénégalais (Pds) en compagnie de leurs gardes du corps, ont encore donné du fil à retordre aux personnes qui étaient dans la grande salle de la résidence Cheikhoul Khadim. Avec leurs bodyguards qui empêchaient leurs camarades de s’approcher d’eux, des coups ont été donnés à des gens dont un marabout. Il a fallu même pour ce marabout, qui a été malmené par les gardes du corps, l’intervention énergique de Souleymane Ndéné Ndiaye. La scène était indescriptible quand il s’est agi pour les Libéraux de changer de salle. C’était un tohu-bohu généralisé.
A la suite de cela, le Pds avec une forte délégation dans laquelle l’on notait la présence de Karim Wade, Madické Niang, Oumar Sarr, Me Amadou Sall, Abdou Khafor Touré, Lamine Faye et Souley­mane Ndé­né Ndiaye, a été reçu par le khalife général des mourides. Ils se sont entretenus en l’espace de trois heu­res avec le porte-parole du kha­life. Cheikh Bassirou Mbacké a magnifié les relations particulières qui existent entre le président Wade et la confrérie mouride. Ces relations, dira-t-il, datent de très longtemps et sont même antérieures à sa naissance.

Wade, Serigne Touba et le «rêve» de Serigne Saliou Mbacké
Très en verve, le porte-parole dira que les relations entre Wade et la con­frérie mouride «rien ne pourra les détruire. Ce sont des relations très fortes, empreintes de cordialité et de beaucoup de respect. Wade voue une très grande admiration à la confrérie mouride. Ce n’est pas la perte du pouvoir qui va nous rendre distant envers Wade et ses compagnons. Je connais le respect, le culte que Abdoulaye Wade voue à Serigne Touba. Je sais que la croyance de Wade envers Serigne Touba n’est pas à démontrer. J’en connais ici des dignitaires qui ne l’égalent pas sur ce niveau. Madické en sait quelque chose. Ce sont des choses à ne pas divulguer. Un jour, Seri­gne Saliou Mbacké a dit : «Ceux qui n’en sont pas convaincus peuvent demander à Mactar Diakhaté, Moussa Niang ou Taïb Diakhaté ou Serigne Modou Gaye». Le marabout Serigne Sa­liou Mbacké avait  dit : «Un jour, je faisais la prière de l’aube. A la fin de celle-ci, au mo­ment de faire mon chapelet, il m’est venu en songe une demande de Serigne Touba m’enjoignant d’aider Abdoulaye Wade. Il faut faire ce qu’il veut lui, Abdoulaye Wade». Le Président Wade, qui était en réunion à Dakar au Mé­ridien Président, informé du désir du marabout de le voir venir à Touba,  déféra à l’invite du ma­ra­bout le soir même. Quand le mara­bout lui a fait part de ce songe et a prié pour lui après que le président Wade lui a fait part de ses vœux. Avant même d’arriver à la résidence Cheikhoul Kha­dim, distante de la maison de Seri­gne Saliou Mbacké de moins de 50m, Wade reçut un appel qui lui fit part que ce qu’il voulait est réglé (la résolution du différend Séné­gal-Maurita­nie). Wade a réalisé et voulait réaliser beaucoup de choses ici à Touba. Ce qu’il a fait restera inoubliable et Dieu le lui rendra».
A la suite du marabout, l’ancien ministre des Affaires étrangères, Ma­dické Niang, expliquera : «L’in­quiétude du président Wade, c’était le différend Sénégal-Mauri­tanie. La crise était profonde, plus profonde que celle de 1989. Le président Wade, après avoir reçu les prières de Serigne Saliou Mbacké, s’est dirigé vers la résidence Cheikhoul Khadim et avant d’arriver, il a reçu le coup de fil de son homologue mauritanien lui disant que le différend était derrière lui. Sur ce, il a versé des larmes et n’a pas pu terminer la conversation téléphonique. C’est Cheikh Béthio Thioune qui a pris le téléphone pour poursuivre la discussion.»

L’argent de Karim Wade crée la confusion
Emmitouflé dans un grand boubou blanc, Karim Wade avait fait le déplacement sur Touba. Arrivé à la hauteur de la grande salle où se tient traditionnellement la réunion d’évaluation des préparatifs du magal, l’ancien  ministre d’Etat a sorti des liasses de billets de banque qu’il a remises à des gens qui l’attendaient.

Cet argent a créé un incident malheureux, parce que des coups de poings ont été donnés à la personne qui avait le pactole et qui ne voulait pas du partage. Il a fallu l’intervention des policiers pour le tirer des griffes des gens qui voulaient lui faire sa peau.

Le Quotidien


Mardi 1 Janvier 2013 - 13:07





Setal People - 06/11/2023 - 0 Commentaire

Traînée en justice par Viviane Chidid : Aby Ndour auditionnée à la gendarmerie de Faidherbe

Amina Poté devient Mme Fall

06/11/2023 - 0 Commentaire

Mhd jugé pour meurtre : Dix-huit ans de prison requis contre le rappeur

21/09/2023 - 0 Commentaire

Céline Dion annule ses concerts prévus jusqu'en avril 2024

26/05/2023 - 0 Commentaire

«J’ai failli me suicider» : Kader Gadji raconte comment il a été marabouté

06/05/2023 - 0 Commentaire





Google+

Partager ce site