Maurice Soudieck Dione : « On a l’impression d’une dictature, d’une démocratie bananière… »


Maurice Soudieck Dione est revenu sur la situation. Pour Enseignant-chercheur en Science politique à l’ Université Gaston Berger de Saint-Louis ce qui s’est passé ce jeudi, est un recul démocratique : « On a l’impression d’une dictature ou d’une démocratie bananière. » « Je trouve que c’est une vilaine balafre qui s’est perpétrée sur la démocratie sénégalaise. Et que cela donne l’impression d’une dictature, d’une démocratie bananière ou arachidière parce que la force publique de l’Etat n’a pas pour vocation d’être utilisée à outrance pour piétiner ou violer les droits et liberté des citoyens », a dénoncé l’analyste politique. Pour Maurice Soudieck, cette situation est tout à fait inacceptable. « Aujourd’hui, le Sénégal est en recul démocratique de prêt de 60 ans, même au temps de l’ancien président Leopold Sédar Senghor, il y avait pas de dérives pareilles où des vitres de voitures sont cassées, des gens sortis manomilitaris  pour comparaitre au tribunal. A l’en croire, cela donne une très mauvaise image de la démocratie. « Il faut que le régime se ressaisisse et respecte les principes de droits. Parce que Autrement, c’est la crédibilité des institutions qui est entamée et qu’elles ne pourront plus jouer leurs rôles d’arbitre. De ce fait, la confrontation des ambitions de pouvoir n’est plus canalisée pacifiquement. Et C’est la voie ouverte à tout et des dérives inimaginables. L’enseignant-chercheur déplore également l’attitude des forces de l’ordre à la cité Keur Gogui : « C’est une inégalité manifeste d’enfermer Ousmane Sonko chez lui, comme dans une prison, alors qu’il est malade et à le droit d’être vu par un médecin et soigné pour préserver sa santé, d’autant plus qu’on lui a aspergé un liquide dont on connait pas la nocivité. Il inacceptable qu’il soit retenu chez lui. »


Vendredi 17 Mars 2023 - 10:47










Google+

Partager ce site