Les dindes et dindons de Pastef…Par Madiambal Diagne

Barthélemy Dias avait travaillé dur pour forcer une alliance entre le parti de Ousmane Sonko, Pastef, et le mouvement politique Taxawu Senegaal dirigé par l’ancien maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall. Personne ne s’y trompait, l’objectif de Barthélemy Dias était de se servir de cette coalition pour pouvoir se présenter à la tête de la mairie de la Ville de Dakar. Il avait naïvement cru qu'Ousmane Sonko ne ferait pas de la conquête de la mairie de la Ville de Dakar, un objectif politique personnel. Seulement, le tonitruant Barthélémy Dias avait oublié que les lieutenants de Ousmane Sonko pouvaient, eux aussi, nourrir leurs propres ambitions personnelles. Aussi, un soutien de Ousmane Sonko aurait pu peser lourd, pour que Khalifa Sall se décide enfin à miser sur Barthélémy Dias, car c’est un secret de Polichinelle que Soham El Wardini bénéficie de la préférence de Khalifa Sall. On constate avec les
opérations d’investiture de la coalition Yewwi askan wi (Yaw), que le parti de Ousmane Sonko n’a fait le moindre cadeau à Barthélémy Dias ou à Khalifa Sall.


Les dindes et dindons de Pastef…Par Madiambal Diagne
Pastef a décidé de jeter son dévolu sur la candidature de Abass Fall, pour briguer la mairie de la Ville de Dakar et comble de boulimie, Pastef a investi son propre candidat dans chacune des 19 mairies d’arrondissement de Dakar ; parfois, contre des maires sortants de Taxawu Senegaal. C’est ainsi que Pastef a mis dans les pattes de Barthélémy Dias, Thierno Sy, pour être candidat à la mairie de Mermoz-Sacré Coeur.

Pastef s’est montré inflexible jusqu’à décider de bouder avec fracas la commission des investitures mise en place à Dakar par la coalition Yaw. Le parti de Ousmane Sonko est revenu à la table, après moult conciliabules, mais persiste à maintenir ses propres candidatures partout à Dakar. Ainsi, Khalifa Sall et ses partisans seront obligés de négocier, dur et peut-être ferme, pour pouvoir prétendre obtenir quelques bonnes places sur les listes.

Autre signe du gros malaise ou de la cacophonie qui a fini de s’emparer du camp de Khalifa Sall, on apprend que Soham El Wardini a, elle aussi, fini de déposer une candidature à la mairie de Dakar, au titre de la coalition Yaw. En définitive, cette alliance finira par disloquer davantage le camp de Khalifa Sall, qui se trouve incapable d’arbitrer les bagarres qui minent sa famille politique. Assurément, cette situation confirme le postulat que nous avions posé, en affirmant, dans une chronique, en date du 14 décembre 2020, que dans une «alliance avec Sonko, Khalifa Sall : perdant à tous les coups».

C’est dire que le maire de la Médina, Bamba Fall, avait eu le flair de deviner que Pastef ne lui ferait pas de cadeau et avait donc décidé d’anticiper en déposant sa candidature pour briguer la mairie de l’arrondissement de la Médina (Dakar). Bamba Fall ne se faisait pas d’illusion et disait à qui voulait l’entendre qu’il ne croyait pas à une alliance Sonko-Khalifa, et s’en était démarqué avec fracas.

Abdoulaye Baldé continue avec Macky Sall

Malick Gackou, leader du Grand parti, (Macky Sall le tournait en dérision parlant de «petit parti»), se trouve dans la même situation que Barthélémy Dias ou Khalifa Sall. Le parti de Ousmane Sonko lui a désigné des concurrents dans son fief politique de Guédiawaye, avec Alpha Bâ comme tête de liste à la mairie de la Ville ; ce qui va fragiliser encore plus la position de Malick Gackou dans la perspective de chercher à tenir la dragée haute au maire sortant Aliou Sall de Benno Bokk Yakaar (Bby). Aussi, cette embarrassante candidature de Pastef se révélerait être un véritable camouflet pour Malick Gakou, d’autant que son rapprochement avec Macky Sall était dans l’air du temps.

C’est également le sort d’autres leaders embarqués dans la coalition Yaw, comme Cheikh Bamba Dièye (Saint-Louis) ou des dirigeants de mouvements comme Cheikh Tidiane Dièye, Ahmed Aïdara et autres. Bougane Guèye Dany de Gueum sa Bopp a, lui, semblé avoir compris le jeu et avait décidé de se démarquer de Yaw et de chercher sa propre voie. Abdoulaye Baldé, maire de Ziguinchor et leader de l’Union centriste du Sénégal (Ucs), a interrompu son flirt, par médias interposés, avec Pastef, dès qu’il a compris que Ousmane Sonko ne lui ferait aucune concession à Ziguinchor. D’ailleurs, le leader de Pastef devrait briguer lui-même la mairie de la Ville de Ziguinchor et sa candidature devrait être lancée le 30 octobre 2021, à l’occasion d’un Grand meeting national. Pastef bat le rappel des troupes pour faire du rendez-vous de Ziguinchor, une démonstration de force.

Sonko «voile» ses femmes de ridicule

Les militants du parti de Ousmane Sonko, n’avaient pas habitué leur monde à exprimer des opinions publiques appréciant autrement que de façon positive le fonctionnement de leur parti ou les décisions de leur leader. Il a fallu qu’ils soient en contact, au sein de la coalition Yaw, avec des militants membres d’autres formations, pour qu’ils se découvrent une certaine liberté de ton ou d’expression.

Ainsi, des «pastéfiens» ont eu à élever la voix pour fulminer contre les décisions de leur parti en direction des prochaines élections locales du 23 janvier 2022. Pastef Dakar a rué dans les brancards pour se retirer, un temps, de la coalition Yaw. Leurs camarades de Tambacounda en ont fait de même et des déclarations de révolte ont été entendues à Ziguinchor, contestant les choix politiques et stratégiques de Ousmane Sonko. C’en était assez, pour que le «pastéfien en chef» se fâche et intime, avec fermeté, le silence dans les rangs, sous peine de sanctions sévères contre tout récalcitrant.

On peut augurer que désormais le silence sera de rigueur dans les rangs de Pastef. Mais ce sont les femmes qui souffriront le plus en silence. Les investitures au sein de Pastef se déroulant au détriment de la gent féminine. On a vu par exemple à Guédiawaye, Khadija Mahécor Diouf, cheville ouvrière de Pastef, voir sa candidature refusée. Elle a exigé un vote des militants que la direction du parti lui a refusé. Le même sort a été réservé à Awa Sonko, qui se voulait une petite candidate à Djinaki (Bignona) ou Fatoumata Bintou Diédhiou à Sédhiou. Les explications servies à ces bonnes dames pour refuser leurs candidatures tiendraient au fait que sociologiquement, certaines zones seraient réfractaires à des candidatures féminines. D’ailleurs, la présidente du Mouvement national des femmes de Pastef, Maïmouna Dièye, n’a été acceptée pour être candidate à la mairie d’arrondissement de Patte d’Oie (Dakar), qu’après une haute lutte et son statut de présidente nationale a pu peser.

C’est dire que seule Marie Hélène Diouf de Gorée a été investie sans trop de difficultés. Peut-être que Gorée présente une réalité sociologique bien différente aux yeux des responsables de Pastef. Là aussi, les responsables des associations de femmes, qui travaillent pour l’accès des femmes aux positions de responsabilités publiques, devraient être dans leurs petits «hauts talons». En effet, c’est dans la formation politique de Ousmane Sonko que les femmes vivent le plus ce genre d’ostracisme, alors qu’on a vu des associations et leurs principales responsables, faire le dos rond ou même (sacrilège!), s’afficher sur les réseaux sociaux avec ce même Ousmane Sonko, qui fait l’objet d’accusations publiques de viol et autres violences et sévices contre la dame Adji Sarr.

Les associations féminines, souvent très bruyantes sur le thème des violences faites aux femmes, se sont tues sur ce cas d’espèce. Elles sont vraiment très rares à exiger «Justice pour Adji Sarr». On peut considérer que, devant cette situation de déni de leurs droits politiques légitimes, réservée aux femmes militantes de Pastef, les associations féminines semblent s’être faites hara-kiri.

Ego, pour qui te prends-tu?

Au demeurant, la floraison des candidatures déclarées est le signe d’un malaise profond. Tout le monde cherche à exister par tous les moyens sur la scène politico-médiatique. Des acteurs qui, au fond de leur être, se savent dépourvus de toute légitimité ou de soutien, se mettent au jeu de se déclarer candidats. Dans une logique de surenchère et de défiance, ils se mettent à l’opposé de leurs partis et contribuent à fragiliser ces entités. Les partis représentatifs ont commencé à chuter partout dans le monde, quand tous les militants, par la force d’ego surdimensionnés, se sont tous vus en cadres ou ténors de leurs organisations politiques.

La multiplication des mouvements citoyens, de listes dissidentes aux différentes élections, en constitue la bonne preuve. Les mouvements de tout calibre comme force politique, se nourrissent d’une popularité d’un moment d’une tête bien soignée, mais la viabilité sur la durée pose problème. Au Sénégal, les élections locales sont le parfait moment pour tous de mettre en œuvre les leçons de Michel Rocard sur l’existence en politique. C’est assez dommage que ce rendez-vous avec les communautés et à la base d’une bonne respiration des systèmes démocratiques, souffre de la cupidité d’acteurs, dont le seul but est de se faire un nom, gruger des voix et en faire une monnaie d’échange pour un meilleur devenir politico-économique. L’ego est sûrement l’un des pires ennemis de la vie politique sénégalaise, l’absence de démocratie interne et son fonctionnement au style de sociétés unipersonnelles en disent long sur cet esprit.







Madiambal Diagne


Mardi 26 Octobre 2021 - 10:00





Actualité en Afrique : environnement, énergies renouvelables, climat


Setal People - 28/11/2021 - 0 Commentaire

Fecafoot : la candidature de Samuel Eto’o est validée.

Kanye West veut «réparer» sa famille et reconquérir Kim Kardashian

28/11/2021 - 0 Commentaire

Attaque contre le Khalife des tidianes: La volte-face de Iran Ndao

28/11/2021 - 0 Commentaire

NBA : quand LeBron James fait sortir des tribunes deux spectateurs qui le provoquent

28/11/2021 - 0 Commentaire

Me Babacar Niang, avocat d'Amina Badiane : « Il faut arrêter cette comédie procédurale de mauvais goût ».

26/11/2021 - 0 Commentaire








Google+


Partager ce site




11/04/2017 08:33

Après la présidence de la Commission de l’UEMOA jusqu’en 2021 par le Niger : Le Sénégal à la tête de la Commission définitivement

Après la présidence de la Commission de l’UEMOA jusqu’en 2021 par le Niger : Le Sénégal à la tête de la Commission définitivement
Abdallah Boureima est le nouveau président de la commission de l'UEMOA. Le Nigérien a été désigné, ce matin, en Côte d'Ivoire, par les Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA, réunis en session extraordinaire.
 
Mais selon une note de la Présidence, c’est le Président de la République Macky Sall qui « dans un esprit de solidarité et de fraternité et dans le souci de permettre la poursuite du bon fonctionnement de l’Union » qui a répondu favorablement à la sollicitation de ses pairs pour l’attribution jusqu’en 2021, de la Présidence de la Commission de l’UEMOA au Niger, soit pour un mandat unique.
 
La Conférence a décidé aussi, selon la même source, qu’à la fin du mandat du Niger, en 2021, le Sénégal reprendra de manière définitive la Présidence de la Commission de l’UEMOA.
 
D’autre part, lit-on sur la note, dans le sens de rééquilibrer la répartition des postes, la Conférence a attribué, avec effet immédiat, « le poste de la présidence du Conseil Régional de l’Epargne publique et des Marchés Financiers au Sénégal. En plus, en octobre 2018, le Sénégal occupera le poste de Vice-Gouverneur de la BCEAO pour un mandat unique ».
 
Pour finir, poursuit la source, la Conférence a enfin salué l’esprit d’ouverture du Président Macky SALL et son leadership dans la sous-région.
02/09/2014 08:06

Produits chimiques : les agents de la douane formés sur les polluants organiques persistants

Produits chimiques : les agents de la douane formés sur les polluants organiques persistants
Quelques membres de la douane Sénégalaise ont été formés la semaine dernière, sur la convention relative aux polluants organiques persistants (Pop) et autre textes sur les produits chimiques. L’intérêt selon Aïta Sarr Seck, chef de la Division prévention et contrôle des pollutions et nuisances à la Direction de l’environnement et des établissements classés, et de restreindre puis éliminer totalement la production, l’utilisation, l’écoulement et le stockage des Pop. 
«Le Sénégal a ratifié la convention de Stockholm depuis 2003, mais il y a d’autres polluants organiques inscrits sur l’ancienne liste et c'est pour cela qu’il est nécessaire de former les agents des douanes sur ces polluants qui sont néfastes pour l’environnement et les êtres humains ». 
Habib Ampa Dieng, chef du bureau du recrutement à la division de la formation, a expliqué qu’il s’agissait lors de cette formation, de sensibiliser sur la convention relative aux polluants, de présenter la convention, ses aspects juridiques les engagements des Etats et plus particulièrement les agents des douanes. Ceci dans le souci que « les agents des douanes sachent reconnaître les polluants lorsqu’ils se présentent à nos frontières et qu’ils aient les bonnes attitudes pour le respect des engagements du Sénégal à l’égard de cette convention internationale » dira t-il. 
Aïta Sarr Seck a signalé que les POP « sont particulièrement préoccupants, en raison de leur persistance et leur grande capacité à se déplacer sur de longues distances...
22/08/2013 23:39

Une Grande Société de la Place recrute : Le Directeur Projets, Formulation, Qualite, Hygiene et Securite Alimentaire

 
                                MISSIONS ET PRINCIPALES RESPONSABILITES
 
Missions :
Construire un projet d’avenir pour le pôle alimentaire. Donner la direction et la maintenir dans les rubriques suivantes :
Conception de nouveau produit
Formulation et biochimie
Qualité
Sécurité alimentaire
Production de produits alimentaires

 
  • Elaborer les stratégies liées à la formulation, création, développement, analyses et caractérisation de produits, ainsi que sur les procédés de production et de conservation des aliments. 
  • Effectuer différentes analyses microbiologiques et biochimiques des composants des produits afin de t’assurer de leur qualité. 
  • Contrôler et de superviser la qualité des aliments transformés ou fabriqués afin qu’ils répondent aux normes gouvernementales et aux politiques de l’entreprise en matière de qualité.
  • Faire appliquer les règlements et les politiques en matière d’hygiène et de salubrité au sein de l’usine et d’en implanter de nouvelles afin de maximiser le processus de qualité des produits.
  • Mettre les processus en conformité à la législation, la réglementation, la toxicité, l'innocuité, et propose des orientations pour utiliser ces avantages pour la stratégie marketing. 
 
Responsabilités :
 
Le Directeur Projets, Formulation, Qualité, Hygiène et Sécurité alimentaire est responsable des points listés ci-après :
 
  • Construire des recettes en fonction des besoins des clients
  • Etude de nouveaux produits, la définition des gammes et de leur évolution, notamment lors des changements importants de composition des formules
  • Contrôle microbiologique des matières premières et produits fabriqués
  • Contrôle qualité sur toute la chaîne de production
  • Construire le plan de nettoyage et désinfection
  • Construire le plan de traçabilité des lots de production
  • Mettre en place un protocole de rappel des produits et de gestion de crise
  • Mettre en place un plan pour la gestion des allergies potentielles
  • Mettre en place un plan de prévention des risques phytosanitaires
  • Mettre en place la démarche HACCP
  • Assurer une veille législative
  • Participer au processus de gestion des réclamations clients
  • Mettre en place protocole de détermination des DLC et DLUO
  • Mettre en place dispositifs et protocoles pour garder les échantillons de produits
  • Mettre en place méthodologie d’analyse sensorielle et tests organoleptiques
  • Mettre en place les procédures de contrôle qualité et s’assurer de leur application
  • S’assurer de la calibration des instruments de mesure-
  • Plan en place un plan d’audit interne processus
  • Participer aux Comités de Pilotage du pôle alimentaire
  • Entretenir des relations régulières avec les partenaires du pôle alimenatire et organismes de recherches extérieures
  • Travailler en étroite collaboration avec la direction commerciale et développement ainsi que le(s) chef(s) produits
  • Travailler en étroite collaboration avec le responsable de la fabrication afin de prendre en compte, dans sa formulation, les contraintes technologiques propre à l’usine.
  • Communiquer en continu avec le responsable des achats
 
Compétences Requises :
Technologie alimentaire, biologie appliquée a la nutrition et alimentation
Technologie des emballages et emballeuses
Gestion des usines alimentaires et performance industrielle
Gestion des processus
Hygiène
Gestion des assets
Innovation et propriété intellectuelle
Gestion des coûts de production
 
Niveau formation
- Ingénieur Bac+4/5 Food processing – Quality - biochimie
- Expérience Professionnelle : 10 ans
 
Langues
- Français : Courant
- Anglais : Courant
 
Veuillez envoyer par E-mail votre dossier de candidature : CV + lettre de motivation en mentionnant le titre du poste à l’objet du courriel à recruteonesn@gmail.com
 
Bamba Toure
28/07/2013 00:40

Une Grande Société de la Place recrute : TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

Une Grande Société de la Place recrute : TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

Une Grande Société de la Place recrute
TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

 

Bamba Toure
13/06/2013 09:14

Une Grande Société de la Place recrute

Une Grande Société de la Place recrute
Bamba Toure
18/05/2013 01:13

COMMUNIQUE DE PRESSE ARTP

L’ARTP ACCOMPAGNE LE PELERINAGE DE POPENGUINE POUR ASSURER UNE BONNE QUALITE DE SERVICE DE TELECOMMUNICATIONS
 
L’ARTP met à la disposition du public :
 
1. Un Numéro Vert : le 800 200 200 
 
Ce numéro vert est destiné aux utilisateurs des services de la téléphonie mobile et Internet  présents à Popenguine durant le Pèlerinage  2013, pour leur permettre de saisir l’ARTP, en cas de dysfonctionnements ou de perturbations sur les réseaux des opérateurs Orange, Tigo ou Expresso.

Vous pourrez appeler gratuitement au 800 200 200 si vous êtes confrontés aux problèmes suivants :
  • difficultés à émettre ou recevoir des appels ;
  • difficultés à envoyer ou recevoir des SMS ;; 
  • difficultés d’accès à Internet à partir de votre téléphone portable ou clé Internet ;
  • coupures de communications ;
  • ou tout autre dysfonctionnement ou perturbation constaté sur les réseaux de téléphonie mobile.
Pour toute autre réclamation (aspects commerciaux, carte de recharge, facturation, restriction d’appel, etc.), veuillez contacter le service client de votre opérateur.  
 
Le numéro 800 200 200 sera opérationnel  du  samedi 18 mai 2013 à partir de 00h au lundi 20 mai 2013 2013 à 23h59mns.
 
2. Une équipe technique de l’ARTP sera également présente en permanence à Popenguine:

Pour s’assurer de la qualité des services offerts par Orange, Tigo et Expresso, l’équipe de l’ARTP effectuera régulièrement des tests qualitatifs à Popenguine et ses environs et sera en contact permanent avec les opérateurs pour veiller à ce qu’ils apportent des solutions adaptées si des perturbations sont constatées. 
 
L’ARTP souhaite un bon pèlerinage marial à la communauté catholique.
 
Abou Lo, Directeur général 
 
Bamba Toure
10/04/2013 22:32

VIP NEWS N°4

VIP NEWS N°4
VIP NEWS N°4
Bamba Toure
25/03/2013 22:48

Communiqué Rewmi

Communiqué Rewmi
Bamba Toure
14/03/2013 23:00

Office National de Formation Professionnelle

Office National de Formation Professionnelle
Bamba Toure
11/03/2013 12:04

RECRUTEMENT ASSISTANT IMMOBILIER

FICHE DE POSTE
 
MISSION

Il aura pour mission d’assister les cadres dirigeants et les consultants du groupe en charge du développement ou de la gestion de projets immobiliers.
Son rôle sera, entre autre de :
  • Organiser, à la demande des chefs de projets, les réunions de travail et de décisions nécessaires à l’avancement des projets, tant en interne au groupe qu’avec des participants extérieurs,
  • Contrôler la bonne exécution des plannings et assurer les relances nécessaires,
  • Veiller à la bonne circulation de l’information,
  • Représenter le groupe à toute réunion organisée par un prestataire extérieur ou sa présence serait souhaitée. Rendre compte de ces réunions,
  • Procéder, à la demande des chefs de projets, à la recherche d’information de toute nature.
 
Il aura également en charge d’entreprendre et de faire aboutir  l’ensemble des démarches administratives et juridiques nécessaires à l’avancement des projets : baux, dossiers d’autorisation de construire, constitution de SCI, relations avec les services fiscaux…
 
Il assurera  enfin la liaison entre le groupe et les notaires et avocats susceptibles d’intervenir sur les projets. 
 
FORMATION/EXPERIENCE
 
De formation juridico /économique, il aura 4 à 5 ans d’expérience professionnelle.
Cette expérience lui aura permis d’acquérir une bonne connaissance du secteur immobilier sénégalais : promoteurs, architectes et bureaux d’études, commercialisateurs,  entreprises de bâtiment, administrations …
 
Le poste est basé à Dakar mais demande une grande disponibilité.
 
Après une période d’activité probante, une évolution de carrière vers des responsabilités accrues pourra être envisagée.
 
Envoyez votre CV : recruteonesn@gmail.com
 
 
Bamba Toure