Les Fédérations française et sénégalaise de Tennis, signent un accord de coopération

Le président de la Fédération Française de Tennis, Gilles Moretton, et son homologue sénégalais, Issa Mboup, ont signé ce jeudi midi à Paris, un protocole de coopération pour préparer ensemble les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 et les Jeux Olympiques de la Jeunesse de Dakar 2026, ainsi que pour soutenir l’essor du tennis au Sénégal.


De gauche à droite, Pierre Doumayrou (Secrétaire Général de la FFT), Laurence Fischer (Ambassadrice pour le sport), Gilles Moretton (Président de la FFT), Diagna N'Diaye (Membre du CIO et Président du Comité National Olympique et Sportif Sénégalais), Issa Mboup (Président de la Fédération Sénégalaise de Tennis), Ibrahima Wade (Coordonnateur Général du Comité d'Organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Dakar 2026), Michel Priou (Chargé de mission auprès du COMEX de la FFT pour la coopération internationale) et Sophie Lorant (Directrice des Relations Internationales de Paris 2024). Photo téléchargeable libre de droits (Crédit photo : Jean-Charles Caslot/FFT)
 
La signature du protocole de coopération entre les deux fédérations s’est déroulée en présence notamment de Laurence Fischer, ambassadrice pour le sport, de Diagna Ndiaye, membre du CIO et président de Comité National Olympique et Sportif Sénégalais et d’Ibrahima Wade, coordonnateur du Comité d’Organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Dakar 2026 – COJOJ 2026.

Ce protocole, qui court jusqu'au 31 décembre 2026, repose sur un échange d’expertises dans les secteurs de la formation aux métiers du tennis et de l’événementiel. Il a pour but le développement du tennis comme levier d’accès à l’éducation, à la parité, à la santé.

Une collaboration à effet immédiat

Dès 2022, la FFT mettra à disposition de la FST, l’ensemble des contenus de formation du LIFT (l'institut de formation du tennis de la FFT) ; elle partagera également son savoir-faire en matière de sélection et d'entretien de la terre battue pour l’académie de Diamniadio, qui accueillera les épreuves de tennis des JOJ 2026. Elle formera aussi des arbitres et des ramasseurs de balles sénégalais et apportera son appui à la structuration d'une filière de haut niveau.

La FFT a également profité de l’édition 2022 de Roland-Garros, pour accueillir une mission d’observation du COJOJ 2026 et de la FST et partager son expérience au sein du tournoi.

Gilles Moretton, président de la FFT : « Ce jour marque le début d’une belle histoire, de moments d’échanges et de partage. Nous nous réjouissons d’accompagner le Sénégal dans la mesure de nos possibilités, et d’aboutir ensemble à des réalisations concrètes. »

Issa Mboup, président de la Fédération Sénégalaise de Tennis : « C’est un grand moment pour nous. Ce rapprochement va permettre le développement du tennis, mais pas seulement. Il est vecteur d’inclusion pour tous les Sénégalais, à travers la formation, le tennis à l’école, l’urban tennis. »

 
 
 
Les Fédérations française et sénégalaise de Tennis, signent un accord de coopération


Vendredi 3 Juin 2022 - 09:52





Setal People - 27/06/2022 - 0 Commentaire

Sadio Mané mieux payé que Lewandowski : les chiffres impressionnants de son contrat…

Khaby Lame devient le roi de TikTok

24/06/2022 - 0 Commentaire

Coupe du monde 2022 : 7 ans de prison pour les relations sexuelles hors mariage au Qatar…

22/06/2022 - 0 Commentaire

Football : Samuel Eto'o condamné à 22 mois de prison

21/06/2022 - 0 Commentaire

Sebikhotane : Un enfant de quatre ans sauvagement tué.

16/06/2022 - 0 Commentaire





Google+

Partager ce site