Vendredi 18 Avril 2014
9:39

setal


Journées portes ouvertes de la justice : Ce que Mimi Touré savait…

 DIOP
Jeudi 4 Juillet 2013

Notez
MADAME LE MINISTRE DE LA JUSTICE

IL NE SUFFIT PAS DE CRIER A LONGUEUR DE JOURNÉE RUPTURE AU NIVEAU DE LA JUSTICE SENEGALAISE LE PROBLÈME QU IL FAUT RÉGLER LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE C EST LE CAS DU PRÉSIDENT DU TRIBUNAL RÉGIONAL DE DAKAR CONCERNANT LES DOSSIERS DE RÉFÉRÉS. ELLE EST JUGE ET PARTIE DANS PRESQUE TOUS LES DOSSIERS DE RÉFÉRÉS ELLE FAVORISE DES PERSONNES ELLE DONNE DES AUTORISATIONS DE REVENIR VOLONTAIREMENT POUR UN DOSSIER QUI A OBTENU CONTINUATION DES POURSUITES SANS DÉLAI SANS NOUVEAU RÉFÉRÉ .ELLE CACHE LES DOSSIERS DÉJÀ ENROLES POUR AUDIENCE POUR SE LES APPROPRIES . ELLE FAIT DU DILATOIRE QUAND LES GENS ACCEPTENT D ALLER AU TRIBUNAL AUDIENCE CIVILE C EST POUR UN DÉBAT CIVILISE MAIS SI CA CONTINUE AVEC CE PRÉSIDENT LES GENS FERONT LEUR PROPRE JUSTICE CAR ELLE NE SE SOUCIE MEME PAS LE TORD QU ELLE FAIT SUBIR AUX HONNETES CITOYENS ELLE EST TROP INJUSTE VIVEMENT MADAME LA MINISTRE FASSE DES CHANGEMENTS AU NIVEAU DES TRIBUNAUX.
I L NE SUFFIT PAS SEULEMENT DE CHANGER UN PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE ET DE DIRE QUE TOUT MARCHE .QUAND LE PEUPLE DONNE AUX JUGES LEUR INDÉPENDANCE C EST POUR QU ILS JUGENT AU NOM DU PEUPLE ET POUR LE PEUPLE EN TOUTE IMPARTIALITÉ ET NON PAR ETHNIE OU CORRUPTION
WASSALAM

Votre nom :


Votre email :
 (non publié)


Message
Balise embed   Annuler ou
Votre vidéo sera affichée en dessous de votre post.