Jeudi 23 Octobre 2014
10:19

setal

Vers l’édition 2013 du festival Koom-koom sur la calebasse a Ziguinchor

Les socio-cultures de la région sud affichent une réelle volonté de poursuivre le travail de préservation de promotion des patrimoines culturels de la zone.


Vers l’édition 2013 du festival Koom-koom sur la calebasse a Ziguinchor
Dans le cadre des préparatifs pour l’organisation de l’édition 2013 du grand festival Koom-Koom sur la calebasse prévu du 6 au 8 décembre prochain à Ziguinchor, une mission des organisateurs du Gie Goorgorlou séjourne depuis dimanche dans la capitale sud du pays. C’est ainsi que ces derniers ont eu une séance de travail sur demande du président Khalifa Dramé, avec les socio-cultures de la région de Ziguinchor. « On peut retenir, une forte dynamique socioculturelle de la région de Ziguinchor, une réelle volonté de contribuer au développement économique du pays et une réelle volonté de poursuivre le travail de préservation de promotion des patrimoines culturelles de la région de Ziguinchor. Mais aussi, une volonté de partager dans le cadre du festival tout le potentiel qui dort encore dans les quartiers, dans les villages pourquoi pas dans certains bois sacrés » a déclaré monsieur Moctar Ndiaye, chef de délégation de la mission du groupe Goorgorlou par ailleurs administrateur de l’alliance culturelle africaine (Aca). Revenant sur les innovations qui seront apporté à cette 6ème édition du festival koom-koom sur la calebasse à Ziguinchor, notre interlocuteur dira : « Pour cette année, la première innovation, c’est le partage, la transparence, la concertation et la mise en commun des savoirs, des moyens pour que tout se passe dans les conditions meilleurs possibles. Mais aussi, une dynamique inclusive impliquant les acteurs dans la préparation de la mise en œuvre et l’évaluation de l’activité ». Toute fois, le Gie Goorgorlou veut à travers ce grand festival annuel appeler des personnes ressources à jouer leur partition dans la recherche d’une paix définitive en Casamance. « Nous avons prévu de faire en sorte que l’ensemble des acteurs parties prenantes : autorités et organisations capables d’apporter un plus dans la réussite de l’organisation, mais aussi d’atteindre l’objectif ultime qui est la paix et le développement de la région naturelle de Casamance » dixit, Moctar Ndiaye. Signalons que pour cette édition, le Groupe Goorgoorlou du président Khalifa Dramé, à travers le Festival Koom-Koom, va rassembler des jeunes, des responsables de structures de socio-cultures, des Associations sportives et Culturelles, des Associations d’artistes de Ziguinchor, des responsables de structures administratives, sociales, coutumières et religieuses, des membres du Mfdc, ainsi que des autorités locales autour de la 6e édition du Festival Koom-Koom de Ziguinchor qui aura lieu du 06 au 08 décembre 2013.

SETAL.NET, setalnet1@gmail.com

Samedi 7 Septembre 2013 - 08:13







Setal People - 22/10/2014 - 0 Commentaire

Marina Foïs - son ex balance : "Tu n'avais pas le droit de faire de moi une bête de sexe"

Amber Rose à Wiz Khalifa : "Je t'aime toujours !"

22/10/2014 - 0 Commentaire

Ebola : Le chanteur Koffi Olomidé arrêté en RDC

22/10/2014 - 0 Commentaire

Michelle Obama: «Oscar de la Renta a redonné confiance aux femmes»

22/10/2014 - 0 Commentaire

Thione Seck charge encore Youssou Ndour et… Mbaye Dièye Faye

22/10/2014 - 0 Commentaire







Google+


Partager ce site