Mardi 16 Septembre 2014
20:26

setal

Un journaliste au cœur du pouvoir : La plume piégée ?


Un journaliste au cœur du pouvoir : La plume piégée ?
« «Macky2012» a décidé de faire bande à part. Mais, je tiens à dire que voter cette coalition, c’est choisir Wade ; opter pour perpétuer un système déjà aliénant. J’invite le peuple à ne pas se tromper de choix, le 26 Février prochain », dixit A. Latif Coulibaly, le 08 Février 2012

            La survenue de la deuxième alternance politique démocratique dans notre pays, le 25 Mars 2012 ,nous a permis de découvrir le  vrai « Abdou Latif Coulibaly». L’homme, pourtant, forçait l’admiration de biens de ses compatriotes de par son engagement au sens sartrien du terme. Ses publications- événements nous poussaient à lui considérer comme le Mage, l’écho sonore du peuple sénégalais. Une plume combattante au service exclusif des « sans voix ». Personne n’avait l’heur d’imaginer que l’auteur des Contes et Mécomptes de l’ANOCI ne faisait que jouait au cabotin.

            Aujourd’hui, la face longtemps cachée de l’homme vient d’être découverte au grand jour : ce paltoquet d’Abdou Latif Coulibaly est quelqu’un de convictions très légères ; il ne prêche que pour sa propre paroisse ! Il n’a plus cru bon de plaider la cause du peuple coursé, à ce jour, par des difficultés de toutes sortes. Nommé Ministre en charge de la Promotion de la Bonne Gouvernance, M. Coulibaly a déserté le camp du peuple pour aller s’engraisser dans le « Macky ». On le dit par ce qu’on le vit : un désarroi profond s’abat sur l’écrasante majorité des populations. L’économie reste poussive avec la faillite de toute une flopée d’entreprises ; manger les trois repas quotidiens est un luxe pour bon nombre de sénégalais ; le système éducatif bat d l’aile. Pour tout dire, le manque se lit sur tous les visages des gens,  entonnant, à tout va « Deuk-Bi dafa Macky  ba Marème» (littéralement, rien ne va dans ce pays).  Devant cette situation qui est pire que sous Wade, celui qui grondait comme une vielle truie, est là, bouche cousue.

            M. Abdou Latif Coulibaly est une honte pour toute la corporation journalistique. Je l’avais dit et je le répète : il est un homme allergique à la vérité, à la moindre vérité. Dire la vérité n’est pas le fort de ce  tocard bavard qui ne cesse de nous faire gaver de bobards ! M. Coulibaly a l’habitude de soulever des torrents de calomnies qui, au fil du temps, se révèlent être une simple roupie de sansonnet, de purs et durs songes et mensonges. Pour exemplifier, toute cette montagne d’accusations qu’il avait érigée sur le dos de M. Karim Wade, fils de l’ancien Président de la République est en passe de prendre ruine, de céder (DP World, ANOCI, réparation de l’avion présidentiel, Jet Privé de Karim Wade, etc.) Idem pour le cas de Thierno Ousmane Sy, l’ex –conseiller en TICS de Wade et non moins fils de Cheikh Tidjane Sy, ancien Garde des Sceaux, Ministre de la Justice. Il a été accusé par Abdou Latif Coulibaly d’avoir encaissé indument des commissions sur la vente de la troisième licence de téléphonie à la société soudanaise, SUDATEL.L’IGE, le Trésor Public ainsi que le Ministère de l’Economie et des Finances viennent de contredire ce mercenaire de la plume. A cela s’ajoutent ses déclarations volte-face et malencontreuses au niveau de la communication gouvernementale. N’est-ce pas lui qui affirmait que la justice, dans notre pays, est ridicule et le dédisait le lendemain ? Aujourd’hui, M. Coulibaly doit avoir le nez dans ses petits souliers par cette nuée de démentis qu’on lui balance en pleine figure. Il n’a  plus de crédit aux yeux du peuple et est disqualifié même pour porter la parole du gouvernement. Il discrédite la fonction de Ministre au Sénégal. A Monsieur le Président de la République Macky Sall, nous disons : un peu d respect et de considération pour le peuple souverain !

Ibrahima Ngom Damel,
Journaliste
E-mail : yboupenda@yahoo.fr
Tel : 70 918 02 82

IND

Mercredi 11 Septembre 2013 - 17:15














Google+


Partager ce site




Les vidéos de Setal