Lundi 22 Décembre 2014
11:22

setal

Seydi Gassama : « Ce n’est pas une attitude acceptable de la part de l’Armée »

SETAL.NET-En tournée dans la région naturelle de Casamance, le secrétaire exécutif d’Amnesty international section Sénégal, Seydi Gassama a dénoncé le cas du lynchage à mort de Robert Antoine Sambou par des éléments de l’armée à la Pointe Saint-Georges « Ponta », dans le département d’Oussouye.


Seydi Gassama : « Ce n’est pas une attitude acceptable de la part de l’Armée »
« Ce n’est pas une attitude acceptable de la part de l’armée. On ne peut pas travailler pour la paix et qu’au même moment, des militaires se mettent à arrêter des gens, à les faire disparaître, à les torturer ou à les tuer » fulmine de colère Seydi Gassama dans les colonnes de l’As. M Gassama a interpellé le chef de l’Etat sur ces actes que l’armée  fait aux populations civiles de Casamance dont la dernière des victimes n’est personne d’autre que Robert Atoine Sambou dans la nuit de lundi à mardi.


Ce sont des pratiques, se rappelle t-il « Que nous avions combattues dans les années 90 et qui malheureusement sont en train de revenir. Nous allons les dénoncer avec force et faire en sorte que le président de la République Macky Sall prenne ses responsabilités le plus rapidement possible en tant que chef  suprême des Armées ». Pour exprimer son inquiétude face à cette situation, Seydi Gassama raconte « Une femme est venue me parler de l’enlèvement de son mari  depuis un an à Bignona par l’Armée. Et depuis lors, personne ne sait s’il est toujours vivant ou s’il a été exécuté ».
 
 

Pape Diattao Badji

Vendredi 5 Juillet 2013 - 10:30














Google+


Partager ce site