Jeudi 17 Avril 2014
4:53

setal

REGARDEZ (Ames sensibles, s'abstenir) Comment restitue-t-on le clitoris aux femmes excisées ?


REGARDEZ (Ames sensibles, s'abstenir) Comment restitue-t-on le clitoris aux femmes excisées ?
Présentation du Clitoris

Le clitoris est un organe qui fait 10 centimètres de long. La seule partie du clitoris qui apparait est un petit bouton de quelques millimètres et quand on le coup, il reste derrière 10 centimètres. Ce clitoris garde ses nerfs et le stimuler peut être à l’origine d’un plaisir. Lorsqu’on coupe le clitoris, il se rétracte à l’intérieur, se couvre d’une fibrose et c’est cette fibrose là qui diminue et qui annihile le plaisir.

Comment le réhabiliter ?

Réparer le clitoris, qui est chose possible maintenant au Sénégal, est simple, il suffit de ré-enlever la cicatrice, de découvrir le clitoris, de le débarrasser de cette cicatrice qui l’avait recouvert pour que le clitoris revive. « Mais attention, l’opération se fait sous anesthésie générale, car une anesthésie locale peut paralyser les nerfs qui vont vers le clitoris et pendant 6 mois, le malade ne sent aucun plaisir, parce que les nerfs sont neutralisés. Si vous tombez sur le nerf qu’on appelle pudendale (ou nerf honteux qui innerve l’ensemble de la région du périnée, notamment les organes génitaux externes), il n’y aura certes pas de douleur, mais aussi pas de plaisir pendant 6 mois », prévient le Professeur dans les colonnes de l’Obs.

Durée de la réfection clitoridienne

L’intervention dure 15 mn et 1 heure. Apres l’opération, il faut laisser 4 mois au clitoris afin qu’il puisse bien se refermer. « Sur les 4000 malades que le professeur Foldes a opérés, 83% disent qu’elles sont totalement satisfaites. Le plaisir d’une femme n’est pas strictement lié à un acte chirurgical. C’est faux que de le penser », avoue le Professeur Abdou Aziz Kassé.

Figure 1. Excision de type II.
Figure 1. Excision de type II.

Figure 2. Excision de type III ou infibulation.
Figure 2. Excision de type III ou infibulation.

Figure 3. Désinfibulation.
Figure 3. Désinfibulation.

Figure 4. Résection de la cicatrice de la mutilation et mise en évidence du moignon clitoridien.
Figure 4. Résection de la cicatrice de la mutilation et mise en évidence du moignon clitoridien.

Figure 5. Libération du genou clitoridien.
Figure 5. Libération du genou clitoridien.

Figure 6. Section du ligament suspenseur.
Figure 6. Section du ligament suspenseur.

Figure 7. Moignon clitoridien avant résection des tissus cicatriciels.
Figure 7. Moignon clitoridien avant résection des tissus cicatriciels.

Figure 8. Aspect en fin d’intervention.
Figure 8. Aspect en fin d’intervention.

Figure 9. Aspect du néoclitoris au septième jour postopératoire.
Figure 9. Aspect du néoclitoris au septième jour postopératoire.

Figure 10. Aspect à six mois (petites lèvres présentes).
Figure 10. Aspect à six mois (petites lèvres présentes).

Figure 11. Aspect à six mois après (absence des petites lèvres).
Figure 11. Aspect à six mois après (absence des petites lèvres).
Crédit images: Sciencedirect.com

Ibou Toure

Jeudi 15 Novembre 2012 - 15:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Setal.net est un site d’échanges. Mais ne voudrait pas être un espace d’échanges d'insanités. Par conséquent, nous vous invitons chers setalnautes à plus de retenue. Vous pouvez dire votre opinion en restant correct. En tout cas Setal.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire qui répondrait pas à la charte du site. Merci de votre compréhension


Recherche personnalisée









Google+


Partager ce site




Les vidéos de Setal