Samedi 26 Juillet 2014
14:09

setal

Quand Sarkozy gâtait Obama

L'ancien président français et son épouse ont offert à Barack Obama et à sa famille pour 32.000 euros de présents en 2011, dont un sac de golf Hermès, des peignoirs Dior et des lampes en cristal Baccarat.





Chaque année, c'est un inventaire à la Prévert. L'administration américaine a rendu publique, jeudi, la liste de cadeaux officiels offerts à ses principaux responsables. Une bonne partie des 231 pages détaille les présents destinés à Barack Obama et à sa famille, l'occasion de constater la générosité de Nicolas Sarkozy à leur égard. L'ancien président et son épouse Carla Bruni-Sarkozy ont donné aux Obama pour 32.000 euros de cadeaux en 2011.

Nombre des présents de l'Elysée ont mis en valeur le savoir-faire français en matière de luxe. Avide golfeur, Barack Obama a reçu du président français des statuettes en cristal Baccarat représentant des joueurs au moment de frapper la balle, un sac de golf Hermès estimé à 7.750 dollars, un sac de voyage Hermès toujours pour le golf. Très porté sur la maroquinerie, Nicolas Sarkozy a aussi laissé un sac Vuitton aux initiales B.O, un sac en coton et une serviette de bain Hermès, une trousse de toilette, un porte-monnaie et une petite valise Lanvin, des peignoirs et une pochette Dior. Carla Bruni-Sarkozy a quant à elle offert à Michelle des lampes en cristal Baccarat, évaluées à 5.500 dollars, tandis que la «première famille» a reçu des vêtements Bonpoint et des produits cosmétiques, respectivement pour 360,85 et 401 dollars. La liste mentionne également un assortiment de stylos et de vin. Alors ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé avait également opté pour Hermès et Dior pour offrir un foulard et un sac à main à son homologue Hillary Clinton.

Angela Merkel a aussi suivi la thématique golf, offrant des clubs et une console d'entraînement au locataire de la Maison-Blanche. Sans oublier des verres à vin, de bonnes bouteilles et un coffret Adidas pour les filles Obama. Le premier ministre britannique David Cameron a lui apporté une tapisserie et des bracelets pour Sasha et Malia. Leur chien Bo a également eu le droit à un jouet à l'emblème de l'Union Jack. La reine Elizabeth II a fait don d'archives royales et a gratifié Michelle Obama d'une broche. L'amour du sport de Barack Obama étant bien documenté, de nombreux dignitaires étrangers, à l'image du premier ministre australien Julia Gillard, lui ont laissé des objets dédicacés (ballon, maillot) de leurs équipes fétiches.
Cadeaux versés aux archives nationales

Le cadeau le plus imposant réservé à Barack Obama provient de l'ancien président chinois Hu Jintao: une statue d'Abraham Lincoln de plus de 1,20 mètre de haut, évaluée à 9.800 dollars par le protocole américain. Le Russe Dmitri Medvedev a visé moins encombrant avec une miniature du Kremlin en émail estimé à 1.050 dollars. Le locataire de la Maison-Blanche ne devrait pas connaître de déconvenue animale comme François Hollande, à qui le Mali avait offert à chameau qui aurait fini en tajine. La Maison-Blanche a réussi à dissuader les habitants de la région de Turbaco en Colombie de lui remettre un âne.

À noter que le cadeau le plus dispendieux listé n'a pas été offert au président américain mais à son ambassadeur au Qatar. Le diplomate et sa femme ont obtenu deux montres incrustées de diamants valant plus de 37.000 dollars. De l'aveu même de Barack Obama, le cadeau le plus original lui ayant jamais été offert est une assurance anti-crocodile. En guise de plaisanterie, le gouverneur de la région australienne du Territoire du Nord lui a remis, fin 2011, un certificat stipulant que si le démocrate se faisait attaquer par un reptile, Michelle recevrait 50.000 dollars.

Pour autant, la plupart des cadeaux mentionnés ne profitent pas forcément à leurs récipiendaires. Les objets destinés au président et à sa famille sont versés aux archives nationales et peuvent être à terme exposés dans leur bibliothèque présidentielle. Ceux adressés aux membres du gouvernement sont confiés aux services généraux de l'administration. Pour len disposer à sa convenance personnelle, il faut déclarer les biens et payer les taxes en vigueur.

Lefigaro.fr

Samedi 27 Avril 2013 - 11:26













Google+


Partager ce site




Les vidéos de Setal