Jeudi 30 Octobre 2014
18:57

setal

Mme Aminata Touré aux hauts sommets du gouvernement


Mme Aminata Touré aux hauts sommets du gouvernement
A vaincre sans péril, on risque de triompher sans gloire. Le temps de matérialiser courageusement l’espoir de changement que les Sénégalais ont placés au Président Macky Sall est venu. Après une période d’ouverture, une nouvelle aube doit poindre. Elle devra être marquée par la confirmation de l’excellent travail des forces vives du parti comme Mme Aminata Touré aux hauts sommets du gouvernement.
 
Le président Macky Sall représente aux yeux des Sénégalais une promesse d’une autre gouvernance républicaine et solidaire. Il est temps de faire en sorte que les Sénégalais, qui s’impatientent, perçoivent la cohérence et le but de nos reformes. Ce rôle de pédagogie des reformes incombe d’abord à l’APR et par ricochet à nos alliés de la coalition Benno Bokk Yakaar.
 
En cela, la visite du président Barack Obama est un moment symbolique devant permettre à notre parti Apr de fermer une séquence politique d’ouverture. Une personnalité politique comme l’actuelle garde des sceaux Mme Aminata Touré est capable de prendre en charge les reines d’un nouveau gouvernement.
 
Au delà d’être un choix symbolique qui fait écho au niveau de la parité, cette décision permettra de mieux mettre la lumière sur les réalisations et réformes déjà accomplies:
 
-       L’assainissement des finances publiques : diminution des dépenses de l’Etat, limitation des salaires des directeurs généraux, suppression d’agences gouvernementales, etc.
 
-       La fin des politiques budgétaires laxistes menées par les gouvernements successifs de ces cinquante dernières années.
 
-       La création du Fonds de Garantie des Investissements Prioritaires (FONGIP) pour accompagner et financer les PME-PMI.
 
-       Le démarrage des audits pour le recouvrement des deniers publics spoliés par certains membres de l’ancien régime.
 
-       La réduction des prix des produits de premières nécessités.
 
-       La mise en place de la Commission pour la Reforme de l’Enseignement Supérieur, dirigée par le Professeur Souleymane Bachir Diagne.
 
-       La mise en place des Journées Eco-Citoyennes en vue de la préservation de notre environnement pour les générations futures
 
Le chantier important de cette seconde phase du quinquennat devrait être la réduction du déficit du commerce extérieur. Il constitue un problème majeur et certainement le plus grave que notre pays est confronté. Le Sénégal importe plus qu’il n’exporte. Nous avons accusé un déficit commercial de plus de 100 milliards de Francs CFA en 2012. Ce déficit correspond à l’équivalent de plus 500.000 emplois directs. La promesse du Président concernant la création de plus de 350.000 emplois ne pourra se faire sans un effort de réduction de ce déficit. Pour atteindre cet objectif, cap doit être mis sur l’agro-alimentaire et sur la création de start-up innovants dans le domaine de l’informatique et des nouvelles technologies.
 
Pour reprendre Nelson Mandela, nous avons appris par expérience qu’après avoir réussi à atteindre une grande colline, on découvre qu’il y’a en encore d’autres à gravir. Après avoir réussi l’ouverture, gagnons le repositionnement et l’ancrage de notre parti dans la gestion des affaires de l’Etat. C’est notre colline pour la seconde phase du mandat du Président Macky Sall. 
 
Dr SYLL Moustapha
Coordonnateur APR Bordeaux 
 


SETAL.NET, setalnet1@gmail.com

Vendredi 5 Juillet 2013 - 08:20



Avis des Setalnautes

1.Posté par ndiaye le 05/07/2013 18:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis entièrement d'accord avec toi, elle est très compétente pour occuper ce poste

2.Posté par ndiaye le 05/07/2013 18:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis entièrement d''accord avec toi, elle est très compétente pour occuper ce poste

3.Posté par kathior ka le 06/07/2013 04:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
État de droit, gouvernance vertueuse, transparence, etc. à l’épreuve des faits.
« Une civilisation qui ruse avec ses principes est une civilisation moribonde. »

Un recteur qui ignorait royalement l'autonomie des structures et les lois du Sénégal, avec une gestion hors norme tant décriée par les syndicats et des citoyens de tous bords se retrouve nommé Ministre de l'Enseignement Supérieur de la Recherche, sans autre forme de procès. Les faits avérés qui lui sont reprochés sont d'une telle gravité qu'il ne doit certainement son "salut" (c'est temporaire, car un jour chacun rendra des comptes, ces anciens amis du PDS ne diront pas le contraire) que grâce la transhumance du PDS à l'APR à la 25ème heure. Les "amis" avant la patrie.

Sauvons nos universités publiques du naufrage.
(leral.net 9 oct. 2012 de Citoyen)

Malgré les moyens substantiels mis à la disposition de l’enseignement supérieur de notre pays, les résultats sont qualitativement et quantitativement loin des normes de l’UNESCO. Nos instituions d’enseignement supérieur ont surtout un problème de management ([b]mal gouvernance, corruption, népotisme, dépenses de prestige, gestion solitaire en lieu et place de la gestion démocratique et légale, non respect des lois et des règlements, etc.[/b]) avec la complicité active ou passive de la communauté universitaire ([b]avantages indus, intimidations, etc.[/b]), des autorités étatiques qui, jusqu’à présent, feignent de ne rien savoir (n’ont-ils pas les moyens de savoir ce qui se passe ?) pour éviter la confrontation avec ceux (les amis politiques !) qui sont nommés à la tête de ses structures et qui agissent parfois comme des monarques en gérant la chose publique à leur guise.

Face à la démission de l’État, nos universités croulent sous le poids de dettes dues aux créanciers (banques, hôpitaux, Sonatel, Senelec, SDE, fournisseurs divers) et chaque corporation s’évertue à demander toujours plus pour « améliorer ses conditions d’existence » et parfois au détriment des intérêts de la communauté. Ainsi donc, la crise est donc une conséquence logique de l’inaction de l’État.
En effet quand les dirigeants (nommés par les autorités) gèrent la chose publique en dehors des normes établies sans être inquiétés le moindre du monde (pour ne pas dire promus à des stations plus juteuses), les syndicats demanderont des chosent hors normes et c’est le début du CHAOS.
A l’État de faire l’état de la gestion de ceux qu’il a nommé, punir ceux qui se sont montrés indélicats et récompenser les autres, ensuite il serait facile de demander aux syndicalistes de faire preuve de mesure et enfin sévir dans le respect de la loi si de besoin. Il est temps de restaurer l’État de droit (et donc des devoirs) ; il est indispensable, avant toute promotion, d’étudier sérieusement la gestion présente et passée du pressenti.

L’État ne peut continuer à protéger et promouvoir ceux qui mettent à genoux nos institutions d’enseignement supérieur et jeter en pâture les syndicats. Je pense que les responsabilités sont partagées.
Des assises de l’Éducation avec ceux qui bloquent le système pour des raisons personnelles ou émotives ne serviraient à rien, je proposent des assises des anciens (Recteurs, Professeurs ou hauts cadres à la retraites) du système pour faire des propositions objectives. Il est souvent difficile d’être juge et parti.
Il n’est jamais trop trad pour bien faire un devoir citoyen.

----------------------kathior, 24 novembre 2012 00:18 de nettali ----------------
DÉCLARATION SAES

La section SAES-UGB s’est réunie en AG ce jeudi 11 octobre 2012 en vue d’évaluer la situation qui prévaut en interne au sein de notre institution universitaire.
Devant le constat :
d’une situation générale de mal gouvernance,
de non fonctionnement des structures et directions démultipliées,
de non respect des textes universitaires,
de mauvaise gestion des deniers publics alloués à l’UGB,
de la dégradation des conditions de travail,
de recrutements massifs et clientélistes de personnels non prévus dans le budget en cours,
de retard dans le paiement des salaires et de retenues sur salaires non versées.
L’Assemblée Générale de Saint-Louis condamne avec la dernière énergie le mode actuel de gestion du Recteur Mary Teuw Niane....
...
L’Assemblée générale, note avec indignation, désolation et amertume que le Recteur de l’UGB n’a respecté aucun des engagements qu’il avait pris lors de ses dernières rencontres avec le bureau de la section SAES.
Ainsi, l’AG exige :
le respect des textes en vigueur sur le recrutement de personnels enseignants non titulaires,
le paiement sans délai de toutes les sommes dues :
Heures Complémentaires du second semestre,
perdiem de voyage d’études aux ayant droits restants,….
le versement effectif des prélèvements opérés sur les salaires des enseignants au profit de certaines institutions financières,
le paiement effectif des sommes dues aux institutions sanitaires,
L’AG regrette la lecture partielle ou contextuelle que le Recteur fait des textes qui nous régissent. Elle insiste sur l’urgence de la situation désastreuse dans laquelle se trouve l’UGB et interpelle les pouvoirs publics sur la nécessité d’auditer les fonds alloués.
Nous restons mobilisés pour la sauvegarde et la défense de notre institution.
Vive l’Université sénégalaise, vive le SAES.

Fait à Saint-Louis le 12 octobre 2012.
L’Assemblée Générale
-------------
SYNTUS (Syndicat des travailleurs de l’UGB de Saint louis).
Saint Louis, 22/06/2012.

APPEL A LA COMMUNAUTÉ CONTRE LES DÉRIVES D’UNE GESTION SOLITAIRE.

Depuis quelques années la gestion solitaire, le subjectivisme, le népotisme et les règlements de compte sont monnaie courante a l’UGB. Dans la vie des établissements ( UFR LSH, CCOS…) comme dans la gestion des ressources humaines (recrutement, traitement salarial, nominations) les exemples ne se comptent plus. Retraits de prérogatives, mises en quarantaine et tentatives d’humiliation sont le lot de ceux et celles qui qui refusent de marcher au pas et qui ont osé faire face.

LE SYNTUS FERA FACE COMME PAR LE PASSE.

Nous avons toujours préfère le dialogue social constructif a la confrontation. C’est pourquoi depuis la tentative avortée de licenciement dont certains de nos camarades ont été victimes en 2010 et toutes les tentatives vaines de déstabiliser notre syndicat, nous avons voulu rester sereins et positifs.
Seulement la récidive dans l’irrespect et le manque de considération à l’ endroit des travailleurs y compris certains de ces collaborateurs attitres, du Recteur, mettent gravement en péril la gestion démocratique et la justice sociale.
C’est pourquoi sentinelle au service exclusif de l’institution, le SYNTUS est résolu a faire face pour réinstaller la confiance et la joie de travailler ensemble toutes composantes confondues au développement concerté de l’UGB.

VIVE LES SYNTUS, VIVE L’UGB.
L’Assemblée générale
_

4.Posté par Alexandre Marcellin le 15/07/2013 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour: Pouvez vous nous aider?

Je suis un Français qui avait décidé de construire une maison au Sénegal car j aime l Afrique et m y installer ...Et voila ce qui m est arrivé .Merci de votre aide et soutien.Je précise que j ai tous les papiers officiels

Un blog pour récupérer le terrain et la maison que nous avions construit et que la mairie nous a volé pour la revendre à un autre !!.Le terrain avait été acheté a la Mairie de Joal au Maire Paul Ndong et Tapha Diouf son bras droit.Nous souhaitons qu un membre de la Mairie nous contacte.Merci
lundi 1 juillet 2013
Joal Fadiouth Sénègal .L Arnaque de la mairie et du maire Paul Ndong!
Bonjour

Nous sommes le 1 er Juillet 2013 et nous continuons nos procédures pour récupérer notre maison et notre terrain à Joal Fadiouth Sénègal:

Consultez notre 1 er blog ICI: Tous les documents officiels sont ci dessous:

http://joalfadiouthsenegal.blogspot.fr/

Nous souhaitons un arrangement à l amiable avec la Mairie de Joal Fadiouth.

Pour tout contact voici un email :

ciorandelacastel@yahoo.fr

Merci
Help Me Պարոն Paul Ndong օգնել ինձ Tapha Պարոն Դիուֆ, Պիեր Dioh Օգնիր ինձ, Help Me André Dioh.Car Աստված մեծ է.Ինչ Ալլա Լեւոնյան


A vous tous pour vos informations et de votre aide!Et que la justice Sénégalaise ne soit pas un vain mot!!
Monsieur Pierre Dioh et André Dioh Adjoint au Maire de Joal que je connais !Vous pouvez aussi m aider!!!

..................................Pour information .........................................

Monsieur André Dioh,Pierre Dioh,Paul Ndong et Tapha diouf :
Bonjour Monsieur André Dioh et Pierre Dioh ,Paul Ndong et Tapha Diouf de Joal Fadiouth!
Le plus simple est de m aider véritablement dans cette affaire ou vous êtes aussi compromis ainsi que Paul ndong ,Pierre Dioh et André Dioh et Tapha Diouf .Et évidemment une fois le dédommagement acquis et réel j arrête et je supprime tous mes blogs et arrête les procédures.Je ne ferais pas cadeau aux membres de la mairie de joal fadiouth et à vous de ce terrain et cette maison que vous m avez volé et que vous avez revendu en vous faisant encore plus de bénéfices ,je préfère de tout cœur laisser la somme équivalente aux Sénégalais de la rue qui n ont pas de travail ni de maison pendant que vous vous gavez!Dont acte.J essaie de trouver un arrangement a l amiable actuellement avant de faire rentrer des Avocats Sénégalais qui veulent m aider sans rémunération.
Ps : Je continuerais et mes enfants et mes arrières petits enfants etc... anisi jusqu’à l obtention d un dédommagement équivalent à la valeur actuelle qu' aurait eu ma maison et mon terrain.Celle ci m est revenue a l époque en 1997 à plus de 14 millions de d anciens francs et je ne vous en ferez pas cadeau!!Que diriez vous si moi je viens rasé votre maison et que je revende ensuite votre terrain??Monsieur André Dioh,Pierre Dioh , Tapha Diouf et Paul Ndong?
Recevez Messieurs mes sincères salutations.
Marcellin

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Setal.net est un site d’échanges. Mais ne voudrait pas être un espace d’échanges d'insanités. Par conséquent, nous vous invitons chers setalnautes à plus de retenue. Vous pouvez dire votre opinion en restant correct. En tout cas Setal.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire qui répondrait pas à la charte du site. Merci de votre compréhension











Google+


Partager ce site




Les vidéos de Setal