Dimanche 31 Août 2014
9:19

setal

Médiation pénale dans la traque des biens mal acquis : Aminata Touré prend le contre-pied de Latif Coulibaly

SETAL.NET - Contrairement au porte-parole du gouvernement, Aminata Touré est d’avis que le Président Macky Sall et son équipe ne sont pas dans une dynamique de négociation en ce qui concerne la traque des biens présumés mal acquis.


Médiation pénale dans la traque des biens mal acquis : Aminata Touré prend le contre-pied de Latif Coulibaly
Le moins que l’on puisse dire est qu’au niveau du gouvernement de Macky Sall, on ne tient pas le même langage à propos des enquêtes sur l’enrichissement illicite. Pour preuve, quelques heures après la sortie d’Abdou Latif Coulibaly qui soutenait que le gouvernement consentait à une médiation pénale et que si les mis en cause ramènent les 80% des sommes détournées, ils pourraient garder les 20%, la Garde des Sceaux, Mimi Touré monte au créneau pour rétablir la vérité.

À l’en croire, Ce que Abdou Latif Coulibaly a dit, c’est sa position personnelle et non celle du gouvernement. « Il n’a jamais été question de définir des ratios du genre donnez 80%, gardez 20%. ca, c’est un débat qui n’a même pas de sa raison d’être, qui ne peut prospérer. Le gouvernement et le Président ne sont pas dans cette dynamique », martèle-t-elle dans les colonnes de l’Obs lu par Setal.net.
 Selon la dame de fer, ce qui intéresse les actuels tenants du pouvoir dont elle fait partie, « c’est que l’argent public soit recouvré ». Ce, d’autant plus qu’ils ont des dossiers solides contre les mis en cause.

S’agissant des lenteurs constatées dans la procédure, le ministre de la Justice l’explique par le souci du gouvernement de faire les choses dans les règles de l’art. « Les lenteurs sont nécessaires. Si vous avez besoin d’une justice transparente, équitable, vous ne pouvez pas bâcler les enquêtes. C’est important parce que vous avez besoin d’avoir des dossiers solides. Si vous êtes sérieux par rapport au respect des droits de la défense, il vous faut apporter des preuves qu’il y a détournement de bien publics. Or la délinquance à col blanc c’est une délinquance sophistiquée. Il ne faut pas l’oublier…», renseigne-t-elle.

SETAL.NET, setalnet1@gmail.com

Mardi 5 Mars 2013 - 08:20














Google+


Partager ce site