Vendredi 19 Septembre 2014
2:44

setal

MOUSTAPHA NIASSE AVOUE L'IMPUISSANCE DE L'ETAT FACE A LA DEMANDE SOCIALE : Me El Hadji Diouf et Malick Guèye flinguent le président de l’Assenblée nationale


La sortie de Moustapha Niasse faisant cas de l'impuissance de l'Etat à trouver des solutions face à la demande sociale, notamment la baisse des prix des denrées de première nécessité, a suscité, hier, les vives réactions de Me El Hadji Diouf et de l'ex-député libéral, El Hadji Malick Guèye. 
La déclaration de Moustapha Niasse, selon laquelle l'Etat n'a quasiment pas de solution pour procéder à une baisse des prix des denrées de première nécessité, a suscité, hier, les réactions de deux membres du pôle présidentiel, Me El Hadji Diouf, leader du Parti des travailleurs et du peuple (Ptp), et l'ex-député libéral, El Hadji Malick Guèye. En conférence de presse conjointe, ils ont condamné la sortie du président de l'Assemblée nationale. 
Me Diouf n'y est pas allé par quatre chemins pour dénoncer cette sortie. Selon lui, «la déclaration de Moustapha Niasse a troublé et inquiété tous les foyers. Elle a également découragé tous les Sénégalais. Quand on dit aux Sénégalais que l'Etat ne peut rien contre la vie chère, qu'on ne peut pas procéder à la baisse des prix des denrées de première nécessité, notamment du riz, c'est, en réalité, installer notre pays dans une situation de catastrophe». L'avocat est d'avis que «l'Etat doit trouver les voies et moyens de réduire le coût élevé de la vie, de battre le Parti de la demande sociale (Pds)». A l'en croire, «c'est ce parti-là, qui n'est pas un parti politique, qui est très fort, que Macky Sall doit vaincre». «Dire qu'on ne peut rien, qu'il n'y a aucune solution, pour rendre la vie moins chère, c'est tuer l'espoir des Sénégalais. Et ça, aucun Sénégalais ne peut l'accepter», renchérit-il. 
Très en verve, Me El Hadji Diouf considère que «le pésident de la République, Macky Sall, qui avait promis aux Sénégalais de réduire le coût de la vie, de rendre la vie moins chère, ne peut pas et ne doit pas s'avouer vaincu devant la vie chère qui empêche les Sénégalais de dormir». «Nous avons élu le Président Macky Sall pour diminuer les souffrances des Sénégalais. Notre peuple est fatigué. Nous devons, donc, encourager le chef de l'Etat à prendre des mesures importantes pour réduire substantiellement le coût de la vie. Même s'il le faut subventionner le riz. Quand on nous dit que le riz est importé de Thaïlande, etc. nous avons vu à l'éoque, Me Wade et son gouvernement, subventionner le riz. A l'époque, c'était trop cher. Il appartient à l'Etat de débloquer les milliards qu'il faut, en attendant d'installer une politique d'autosuffisance alimentaire qui consiste à favoriser la production locale de riz», souligne le chef de file du Ptp. Avant d'insister : «Il faut subventionner le riz, c'est la priorité des priorités». 

«Ce qu'a dit Moustapha Niasse n'engage que lui» 
A la question de savoir, s'il pense qu'il y a quelque chose derrière la sortie de Moustapha Niasse, Me El Hadji Diouf indique : «Je ne sais pas. Je ne suis pas un prophète. Je ne sais pas ce qui l'a poussé à faire cette déclaration. Nous avons beaucoup de considération pour lui, mais c'est une déclaration malheureuse. Un Etat n'est pas là pour dire : 'Nous ne pouvons rien'. Si on ne peut rien, on dégage. Il faut trouver des solutions aux préoccupations des Sénégalais. Il faut trouver des réponses aux problèmes qui sont posés. C'est ça le rôle de l'Etat». «Ce qu'a dit Moustapha Niasse n'engage que lui. Ca ne peut pas engager Macky Sall qui avait promis aux Sénégalais une vie meilleure. J'encourage Macky Sall à trouver des solutions rapides et efficaces contre la vie chère. Il a l'obligation de rendre la vie moins chère pour ne pas décevoir les Sénégalais», conclut-il. 
Abondant dans le même sens que l'avocat de l'Etat dans la traque des biens mal acquis, l'ex-député El Hadji Malick Guèye a regretté la sortie de Moustapha Niasse. Pour lui, ce que le leader des progressistes devait faire, c'est entretenir l'espoir, mais pas le tuer. Arguant que les Sénégalais ont placé d'énormes espoirs en Macky Sall. Des espoirs qui, selon lui, ne doivent pas être déçus. «Je sais que le Président Macky Sall est un homme de coeur, et qu'il fera tout pour trouver des solutions aux problèmes des Sénégalais. J'exhorte tous les alliés de Macky Sall à savoir raison garder. Je ne suis pas d'accord avec Moustapha Niasse. Sa sortie a causé des soucis aux Sénégalais. Le rôle de l'Etat, c'est de trouver des solutions aux difficultés des populations», affirme le marabout-politicien de Latmingué qui estime que la sortie du président de l'Assemblée nationale a des relents politiques. 
Soulignant que la mission de «Benno bokk yakaar» est terminée, Malick Guèye invite Macky Sall à compter sur ses propres forces pour aller de l'avant.
 
Barka Isma BA


Bamba Toure

Dimanche 28 Avril 2013 - 09:08














Google+


Partager ce site