Mardi 2 Septembre 2014
12:33

setal

Les parlements sénégalais et wallon signent un accord pour un nouvel élan de leur coopération

L’Assemblée nationale et le Parlement de la communauté française de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont signé, mercredi à Dakar, un accord dans divers domaines institutionnels dans l’optique d’intensifier les relations entres les deux pays.


Les deux parties ont tenu mercredi une séance de travail sous la présidence du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse. A l’issue de cette séance, des axes de coopération ont été définis, notamment pour ce qui est des rencontres internationales.

Cet accord concernera également les politiques parlementaires de contribution au développement des deux pays, à travers les réseaux francophones, les droits de l’homme, l’éducation et la formation, la gouvernance vertueuse et le contrôle parlementaire, ainsi que la communication parlementaire à travers des mécanismes à asseoir.

‘’Nous souhaitons donner un nouvel élan durable à notre coopération en prenant en compte les souhaits, les préoccupations et les intérêts exprimés par les deux parties, en particulier leur attachement à la défense et à la promotion dans les espaces culturels respectifs et dans l’espace francophone’’, a indiqué Jean Luperto, président du Parlement de la Communauté française de la Fédération Wallonie-Bruxelles. 

Les deux parties ont convenu d’établir un partenariat interparlementaire visant à enrichir leurs connaissances mutuelles du fonctionnement de leur institution parlementaire respective, particulièrement en matière de contrôle de l’action gouvernementale et des grandes législations dans des thématiques qui touchent à leurs compétences respectives. 

Elles ont également décidé d’un commun accord de définir des axes d’échanges entre les membres des assemblées et entre les agents des assemblées dans une perspective de partage des savoir-faire et de modernisation du travail parlementaire, dans un esprit d’ouverture, tout en tenant compte de leurs spécificités, entre autres.

Un comité mixte dont la composition reflétera les différentes sensibilités politiques au sein de chaque assemblée et qui veillera à la réalisation des objectifs du présent protocole d’accord est aussi annoncé. 

‘’Il se réunira à Bruxelles pour ses premiers travaux avant la fin de l’année 2013’’, a indiqué Jean Luperto.

Pour lui, la bonne gouvernance doit être ancrée dans la pratique quotidienne pour une meilleure crédibilité des élus vis-à-vis de la population.

‘’Parfois, la tentation est tellement grande qu’il y ait une incompréhension entre la population et les élus. Et nous devons nous engager à nous expliquer sur ce que nous faisons, sur la transparence du travail’’, a-t-il exhorté.

Mais pour lui, le modèle de gouvernance ne sera jamais parfait, car il y aura toujours des choses à améliorer, à faire progresser.

aps


Bamba Toure

Vendredi 26 Avril 2013 - 04:52














Google+


Partager ce site




Les vidéos de Setal