Vendredi 28 Novembre 2014
0:08

setal

Les Banques centrales décidées à travailler pour l'avènement d'une monnaie unique


Les Banques centrales décidées à travailler pour l'avènement d'une monnaie unique
Les Banques centrales d'Afrique ont annoncé, mercredi à Dakar, avoir décidé de poursuivre le processus d'harmonisation déjà entamé des cadres institutionnels de leurs différentes entités, dans le but de favoriser l'avènement d'une monnaie unique africaine. A l'issue d'une réunion ordinaire ouverte mercredi à Dakar, au siège de la Banque centrale des Etats de l'Afrique l'Ouest (BCEAO), Samuel Meango, secrétaire permanent du bureau de l'Association des Banques centrales africaines a déclaré à la presse que celles-ci ont décidé de poursuivre "le travail d'intégration pour envisager à l'issue d'un processus chronologique l'avènement d'une monnaie unique et d'une Banque centrale commune en Afrique".

La rencontre de Dakar a principalement pour objet de faire le point de la mise en œuvre des décisions prises par le Conseil des gouverneurs de l'ABCA, lors de la session tenue le 30 août 2012 à Alger, en Algérie, a-t-il expliqué.

Il s'agit ainsi d'examiner l'état d'avancement de la coopération monétaire en Afrique sur la base de rapports présentés par les présidents des comités sous régionaux de l'ABCA pour arriver à cette monnaie unique.

Le bureau de l'association prendra également connaissance du projet d'étude sur la stratégie de création de la Banque centrale africaine (BCA), a souligné le secrétaire permanent de l’ABCA,

"L'évolution de l'environnement économique mondial nous rappelle la nécessité d'une intégration et d'une coopération plus poussée", a plaidé pour sa part le gouverneur de la BCEAO, Thiemokho Meyliet, en recevant ses homologues africains dans la salle du Conseil de l'institution financière.

Pour M. Meyliet, l'expérience de la zone euro constitue une source d'inspiration, relevant sous ce rapport "de réelles possibilités de réalisation d'une monnaie unique en Afrique avec notamment la constance de l'association et la perspicacité dont ont fait montre les gouverneurs des Banques centrales".

Le Commissaire aux affaires économiques de l'Union africaine, Maxwelle Nkwezalamba, qui a pris part à la réunion a aussi mis l'accent sur l'importance de la mise en place d'une zone franche continentale doublée d'un marché commun pour renforcer le système financier africain à travers une efficacité accrue de la supervision bancaire.

Selon Maxwelle Nkwezalamba, la réunion du bureau de l'ABCA est devenue un forum important pour discuter des activités en cours dans le domaine des finances en Afrique.

Il a également saisi l'occasion pour inviter les gouverneurs des Banques centrales à prendre part activement à la célébration du cinquantenaire de la création de l'Union africaine prévue le 25 mai à Addis-Abeba (Ethiopie).
L'ordre du jour de la réunion de l'ABCA comporte également des points sur des questions à caractère institutionnel et d'autres liées au fonctionnement de l'association.

Le bureau adoptera également les termes de référence du séminaire continental pour l'année 2013 portant sur le thème "Le rôle des Banques centrales dans la promotion de la croissance économique durable en Afrique".

APS

Mercredi 27 Février 2013 - 15:14














Google+


Partager ce site




Les vidéos de Setal