Contribution: Entre persécution et délire de persécution : la quête d’un électorat.


Contribution: Entre persécution et délire de persécution : la quête d’un électorat.
Une pratique bien ancrée au Sénégal depuis les chemins de fer jusqu’aux tunnels du sommet, les chantiers de l’indépendance firent tant de martyres. Et les ayants causes furent indemnisés des fonds de caisse destinés à l’achat de nourriture pour les orphelins, à soigner les dames, à soutenir les parents privés de bourse familiale, à évacuer les souffrants et à inhumer les défunts qui quoique accompagnés des prières des guides ne cessent d’être pleurés par les administrateurs et les régisseurs.
L’Alternance politique mit les caisses pleines au point que les dépassements des fonds politiques passent inaperçus tandis que l’Acte 3 de la Décentralisation continue d’en remplir exclusivement d’autres. Le procureur, excluant toute trêve judiciaire, aurait voulu se procurer la république en misant sur le temps de la justice qui chevauche le temps électoral.
L’avènement des deux alternances engendre une classe politique, nantie des fonds publics, est capable de prendre en charge les préparatifs, les primes, les supporters et se procurer un dopage aussi efficace que celui qu’emploient les tenants du titre. 
Le Président Senghor et WADE se vouaient un respect mutuel. Entre Diouf et l’opposition, la considération était réciproque malgré les vicissitudes du champ politique. Il est vrai que l’opposant Wade, ne gérant pas de deniers publics, était le plus souvent inculpé pour troubles à l’ordre public. Le président Wade a réitéré maintes fois les appels au dialogue.
Mais, il plus que regrettable de constater que le respect et l’élégance républicaine n’est plus de mise dans le jeu du pouvoir qui oppose des gens d’une même génération. Le combat est plus redoutable lorsqu’il oppose d’anciens compagnons, voire des amis qui ont quasiment tous exercé le pouvoir. Le plus grand trophée est décerné à celui qui accomplit le parricide. Les générations des indépendances prônent encore leur suprématie malgré l’ère de l’internet et la nécessité de la modernité. Ce qui est plus désolant, c’est qu’on ne pense plus au peuple lequel a cessé depuis longtemps de penser, il subit le jeu malsain du pouvoir. J’en suis révolté !
La plupart des compétiteurs, il est certain, ont dû puiser, à coup de millions ou de milliards, des ressources durant le règne des régimes antérieurs et certains y ajoutent les fonds de caisse. Cela rappelle la boutade de Péguy : «Kant a les mains pures mais il n'a pas de mains». On s’est focalisé sur les avoirs de Meïssa alors que nombre de mains, même lavées à grande eau, ne mériteraient même pas d’user des cuillères rangées depuis longtemps dans les tiroirs. 
Cette compétition met hors jeu une certaine catégorie quoiqu’elle veuille s’engager à toutes échéances à défaut de définir unilatéralement les règles du jeu comme lors de la dernière compétition ou se proclamer tout simplement arbitre partisan. Tant de béliers égorgés avant le jour J, sous le prétexte qu’ils soient blessés ou souffreteux, ne sauraient être comptabilisés. C’est un hors-jeu.  
C'est à juste titre que Abdou Ndukur Ndao s'interroge: "A moins d'être dans la surenchère ou la démagogie, comment dans un pays qui se respecte, on peut prendre autant de temps à discuter de la différence entre caisse d'avance et fonds politiques ?"
A lieu de faire de vains sacrifices, les seniors qui ont déjà manqué de jouer un match officiel devraient s’entraîner et se préparer à livrer un ultime et loyal combat. Vouloir détruire ses frères dans l’unique but de les écarter de la course au trône, n’est guère un signe de grandeur. C’est refuser de rester un homme d’honneur ! C’est aussi ignorer la puissance de la volonté divine ! Tel était notre propos contenu dans une contribution publiée le 7 février 2015 et intitulée : « Wade et Macky, la bataille du trône : vers le syndrome Maodo » 
 
 
L’exercice du droit de suffrage et d’éligibilité demeure si sacré, c’est l’essence même de la démocratie. Il faudra préserver ces droits fondamentaux dans un climat pacifique.
Mais en attendant, le juge devrait-il accepter le surclassement ou la fraude d'où qu'ils proviennent ? Le nouvel adversaire, en usant de la caisse, a pris trop d’avance sur les autres compétiteurs au point d’être placé dans la caisse. En tout état de cause, quelqu’un devra forcément encaissera la mise. Notre souhait le plus ardent est que le peuple gagne.
Pourquoi aucune des réformes de la décentralisation, pas même la dernière, n’a clarifié la nature de ces fonds-là alloués à la Ville de Dakar ? N'est-ce pas "des fonds politiques" d'après ce que laisse entendre le Maire de la capitale en se fondant sur une pratique jurisprudentielle qui remonte à 1920?
A notre avis, il aurait été plus judicieux que les recommandations issues du rapport de la mission de vérification de l’Inspection Générale d’Etat (IGE) impactent la clarification et la réglementation de ces fonds ou éventuellement leur suppression, à l'aune du nouveau statut de la Ville plutôt que de s’acharner sur la gestion antérieure dans ce contexte de précampagne électorale à moins de trois mois des investitures en perspective des prochaines législatives.
Par devoir de vérité, il faudra transmettre systématiquement à la justice tous les rapports des organes de contrôle et de vérification des finances publiques qui relèveraient des manquements graves dans la gestion des deniers publics afin de garantir plus d'équité et de transparence dans la reddition des comptes.
Ndiaga SYLLA


Mercredi 15 Mars 2017 - 09:18











Setal People - 28/03/2017 - 0 Commentaire

Précisions de Codou sur la mort de sa sœur Ouly D

( 07 Photos ) mortelle : Une fille de 19 ans écrasée par un train durant un Shooting

28/03/2017 - 0 Commentaire

Momo Dieng: « C’est un lourd fardeau d’être héritier de Ndiouga Dieng »

26/03/2017 - 0 Commentaire

Le rappeur Kanye West en colère contre sa femme, un divorce est envisagé

24/03/2017 - 0 Commentaire

Stromae hospitalisé : « On m’a diagnostiqué une décompensation psychique »

23/03/2017 - 0 Commentaire







Google+


Partager ce site




Les vidéos de Setal

02/09/2014 08:06

Produits chimiques : les agents de la douane formés sur les polluants organiques persistants

Produits chimiques : les agents de la douane formés sur les polluants organiques persistants
Quelques membres de la douane Sénégalaise ont été formés la semaine dernière, sur la convention relative aux polluants organiques persistants (Pop) et autre textes sur les produits chimiques. L’intérêt selon Aïta Sarr Seck, chef de la Division prévention et contrôle des pollutions et nuisances à la Direction de l’environnement et des établissements classés, et de restreindre puis éliminer totalement la production, l’utilisation, l’écoulement et le stockage des Pop. 
«Le Sénégal a ratifié la convention de Stockholm depuis 2003, mais il y a d’autres polluants organiques inscrits sur l’ancienne liste et c'est pour cela qu’il est nécessaire de former les agents des douanes sur ces polluants qui sont néfastes pour l’environnement et les êtres humains ». 
Habib Ampa Dieng, chef du bureau du recrutement à la division de la formation, a expliqué qu’il s’agissait lors de cette formation, de sensibiliser sur la convention relative aux polluants, de présenter la convention, ses aspects juridiques les engagements des Etats et plus particulièrement les agents des douanes. Ceci dans le souci que « les agents des douanes sachent reconnaître les polluants lorsqu’ils se présentent à nos frontières et qu’ils aient les bonnes attitudes pour le respect des engagements du Sénégal à l’égard de cette convention internationale » dira t-il. 
Aïta Sarr Seck a signalé que les POP « sont particulièrement préoccupants, en raison de leur persistance et leur grande capacité à se déplacer sur de longues distances...
22/08/2013 23:39

Une Grande Société de la Place recrute : Le Directeur Projets, Formulation, Qualite, Hygiene et Securite Alimentaire

 
                                MISSIONS ET PRINCIPALES RESPONSABILITES
 
Missions :
Construire un projet d’avenir pour le pôle alimentaire. Donner la direction et la maintenir dans les rubriques suivantes :
Conception de nouveau produit
Formulation et biochimie
Qualité
Sécurité alimentaire
Production de produits alimentaires

 
  • Elaborer les stratégies liées à la formulation, création, développement, analyses et caractérisation de produits, ainsi que sur les procédés de production et de conservation des aliments. 
  • Effectuer différentes analyses microbiologiques et biochimiques des composants des produits afin de t’assurer de leur qualité. 
  • Contrôler et de superviser la qualité des aliments transformés ou fabriqués afin qu’ils répondent aux normes gouvernementales et aux politiques de l’entreprise en matière de qualité.
  • Faire appliquer les règlements et les politiques en matière d’hygiène et de salubrité au sein de l’usine et d’en implanter de nouvelles afin de maximiser le processus de qualité des produits.
  • Mettre les processus en conformité à la législation, la réglementation, la toxicité, l'innocuité, et propose des orientations pour utiliser ces avantages pour la stratégie marketing. 
 
Responsabilités :
 
Le Directeur Projets, Formulation, Qualité, Hygiène et Sécurité alimentaire est responsable des points listés ci-après :
 
  • Construire des recettes en fonction des besoins des clients
  • Etude de nouveaux produits, la définition des gammes et de leur évolution, notamment lors des changements importants de composition des formules
  • Contrôle microbiologique des matières premières et produits fabriqués
  • Contrôle qualité sur toute la chaîne de production
  • Construire le plan de nettoyage et désinfection
  • Construire le plan de traçabilité des lots de production
  • Mettre en place un protocole de rappel des produits et de gestion de crise
  • Mettre en place un plan pour la gestion des allergies potentielles
  • Mettre en place un plan de prévention des risques phytosanitaires
  • Mettre en place la démarche HACCP
  • Assurer une veille législative
  • Participer au processus de gestion des réclamations clients
  • Mettre en place protocole de détermination des DLC et DLUO
  • Mettre en place dispositifs et protocoles pour garder les échantillons de produits
  • Mettre en place méthodologie d’analyse sensorielle et tests organoleptiques
  • Mettre en place les procédures de contrôle qualité et s’assurer de leur application
  • S’assurer de la calibration des instruments de mesure-
  • Plan en place un plan d’audit interne processus
  • Participer aux Comités de Pilotage du pôle alimentaire
  • Entretenir des relations régulières avec les partenaires du pôle alimenatire et organismes de recherches extérieures
  • Travailler en étroite collaboration avec la direction commerciale et développement ainsi que le(s) chef(s) produits
  • Travailler en étroite collaboration avec le responsable de la fabrication afin de prendre en compte, dans sa formulation, les contraintes technologiques propre à l’usine.
  • Communiquer en continu avec le responsable des achats
 
Compétences Requises :
Technologie alimentaire, biologie appliquée a la nutrition et alimentation
Technologie des emballages et emballeuses
Gestion des usines alimentaires et performance industrielle
Gestion des processus
Hygiène
Gestion des assets
Innovation et propriété intellectuelle
Gestion des coûts de production
 
Niveau formation
- Ingénieur Bac+4/5 Food processing – Quality - biochimie
- Expérience Professionnelle : 10 ans
 
Langues
- Français : Courant
- Anglais : Courant
 
Veuillez envoyer par E-mail votre dossier de candidature : CV + lettre de motivation en mentionnant le titre du poste à l’objet du courriel à recruteonesn@gmail.com
 
Bamba Toure
28/07/2013 00:40

Une Grande Société de la Place recrute : TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

Une Grande Société de la Place recrute : TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

Une Grande Société de la Place recrute
TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

 

Bamba Toure
13/06/2013 09:14

Une Grande Société de la Place recrute

Une Grande Société de la Place recrute
Bamba Toure
18/05/2013 01:13

COMMUNIQUE DE PRESSE ARTP

L’ARTP ACCOMPAGNE LE PELERINAGE DE POPENGUINE POUR ASSURER UNE BONNE QUALITE DE SERVICE DE TELECOMMUNICATIONS
 
L’ARTP met à la disposition du public :
 
1. Un Numéro Vert : le 800 200 200 
 
Ce numéro vert est destiné aux utilisateurs des services de la téléphonie mobile et Internet  présents à Popenguine durant le Pèlerinage  2013, pour leur permettre de saisir l’ARTP, en cas de dysfonctionnements ou de perturbations sur les réseaux des opérateurs Orange, Tigo ou Expresso.

Vous pourrez appeler gratuitement au 800 200 200 si vous êtes confrontés aux problèmes suivants :
  • difficultés à émettre ou recevoir des appels ;
  • difficultés à envoyer ou recevoir des SMS ;; 
  • difficultés d’accès à Internet à partir de votre téléphone portable ou clé Internet ;
  • coupures de communications ;
  • ou tout autre dysfonctionnement ou perturbation constaté sur les réseaux de téléphonie mobile.
Pour toute autre réclamation (aspects commerciaux, carte de recharge, facturation, restriction d’appel, etc.), veuillez contacter le service client de votre opérateur.  
 
Le numéro 800 200 200 sera opérationnel  du  samedi 18 mai 2013 à partir de 00h au lundi 20 mai 2013 2013 à 23h59mns.
 
2. Une équipe technique de l’ARTP sera également présente en permanence à Popenguine:

Pour s’assurer de la qualité des services offerts par Orange, Tigo et Expresso, l’équipe de l’ARTP effectuera régulièrement des tests qualitatifs à Popenguine et ses environs et sera en contact permanent avec les opérateurs pour veiller à ce qu’ils apportent des solutions adaptées si des perturbations sont constatées. 
 
L’ARTP souhaite un bon pèlerinage marial à la communauté catholique.
 
Abou Lo, Directeur général 
 
Bamba Toure
10/04/2013 22:32

VIP NEWS N°4

VIP NEWS N°4
VIP NEWS N°4
Bamba Toure
25/03/2013 22:48

Communiqué Rewmi

Communiqué Rewmi
Bamba Toure
14/03/2013 23:00

Office National de Formation Professionnelle

Office National de Formation Professionnelle
Bamba Toure
11/03/2013 12:04

RECRUTEMENT ASSISTANT IMMOBILIER

FICHE DE POSTE
 
MISSION

Il aura pour mission d’assister les cadres dirigeants et les consultants du groupe en charge du développement ou de la gestion de projets immobiliers.
Son rôle sera, entre autre de :
  • Organiser, à la demande des chefs de projets, les réunions de travail et de décisions nécessaires à l’avancement des projets, tant en interne au groupe qu’avec des participants extérieurs,
  • Contrôler la bonne exécution des plannings et assurer les relances nécessaires,
  • Veiller à la bonne circulation de l’information,
  • Représenter le groupe à toute réunion organisée par un prestataire extérieur ou sa présence serait souhaitée. Rendre compte de ces réunions,
  • Procéder, à la demande des chefs de projets, à la recherche d’information de toute nature.
 
Il aura également en charge d’entreprendre et de faire aboutir  l’ensemble des démarches administratives et juridiques nécessaires à l’avancement des projets : baux, dossiers d’autorisation de construire, constitution de SCI, relations avec les services fiscaux…
 
Il assurera  enfin la liaison entre le groupe et les notaires et avocats susceptibles d’intervenir sur les projets. 
 
FORMATION/EXPERIENCE
 
De formation juridico /économique, il aura 4 à 5 ans d’expérience professionnelle.
Cette expérience lui aura permis d’acquérir une bonne connaissance du secteur immobilier sénégalais : promoteurs, architectes et bureaux d’études, commercialisateurs,  entreprises de bâtiment, administrations …
 
Le poste est basé à Dakar mais demande une grande disponibilité.
 
Après une période d’activité probante, une évolution de carrière vers des responsabilités accrues pourra être envisagée.
 
Envoyez votre CV : recruteonesn@gmail.com
 
 
Bamba Toure
05/03/2013 23:16

CŒUR DE KAOLACK

CŒUR DE KAOLACK


Bamba Toure