Lundi 1 Septembre 2014
8:32

setal

Comdamné à 6 mois de prison: Le juge a demandé à ce que Sitor Ndour soit conduit à la prison de Fatick

Le Tribunal départemental de Fatick (155 km, Centre-ouest) a condamné jeudi Sitor Ndour, leader du parti Énergie libérale pour une avancée nationale (ELAN), à six mois de prison ferme et à une amende de trois millions dans l’affaire l’opposant au journaliste Bocar Dieng, a appris le correspondant de l’APS.


Comdamné à 6 mois de prison: Le juge a demandé à ce que Sitor Ndour soit conduit à la prison de Fatick
Après en avoir délibéré, le tribunal l’a reconnu coupable de coups et blessures volontaires avec une interruption temporaire de travail de 18 jours au préjudice du plaignant, correspondant du Groupe Walfadjri au moment des faits.

Mais l’ex-Directeur général du Centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD) a obtenu la relaxe concernant la charge relative à la destruction de biens immobiliers appartenant à autrui. Son co-prévenu, Henri Sarr, a lui bénéficié d’une relaxe.

Après le verdict, le président du tribunal, Bara Cissé, a demandé à ce que Sitor Ndour soit conduit à la Maison d’arrêt et de correction (MAC) de Fatick, à l’issue de l’audience.

La défense, représentée par Me Sidate Ndour, n’a pas souhaité interjeter appel. Son client est un ancien responsable local du Parti démocratique sénégalais (PDS), à l'époque au pouvoir.

L’affaire ayant abouti à la condamnation de M. Ndour est parti d’un article dans lequel l’ancien correspondant de Walfadjri avait écrit que le politicien aurait venir des étudiants haïtiens à Fatick, pour que ces derniers votent en faveur du président sortant, Abdoulaye Wade, à l’occasion du premier tour de la présidentielle, le 26 février 2012.

Suite à l’article, le journaliste avait déclaré avoir été agressé en son domicile par Sitor Ndour et sa garde rapprochée. Il avait dans la foulée déposé une plainte contre M. Ndour et son garde du corps, Henri Sarr.

APS

Jeudi 10 Janvier 2013 - 14:14














Google+


Partager ce site