Aminata Ndiaye Red-chef de Rewmi FM : « Quand on chamboule tout, c’est qu’on travaille bien »

Après les animateurs, la rédaction de rewmi FM tire le bilan d’une année d’existence. Aminata Ndiaye, la rédactrice en chef s’est entretenue avec nous sur la vie de sa station, non sans revenir sur sa personne et son histoire avec le journalisme.


La radio rewmi FM fête aujourd’hui son année d’existence quel bilan la rédactrice en chef que vous êtes tire-t-elle ? 

C’est un bilan très positif, une année de grands moments d’informations, de bonheur. Sur le plan rédactionnel, le professionnalisme a été respecté. Et comme l’équilibre est notre crédo, on a informé juste et vrai. 

Les animateurs, sympathisants et autres connaisseurs vous situent entre les 3 premières radios les plus écoutées, vous confirmez ? 

Je ne parlerai pas de rang mais, c’est sûr, nous sommes parmi les meilleurs. On est imbattable. Je le dis, parce qu’en une année, on a su se hisser au haut niveau, là où les autres l’ont fait en 4 ans d’existence. 

A vous entendre, c’est un défi du commencement qui est aujourd’hui relevé, c’est quoi votre secret ? 

On est une équipe de jeunes professionnels qui en veulent depuis le début. Dans la même veine, on a un président qui nous coache tous. Il nous félicite, quand on fait un bon boulot, mais nous recadre aussi quand il y a dérapage et toujours dans le souci de bien faire. Et en tant qu’humain, quand le patron vous fait confiance, vous motive, on ne baisse pas les bras. 

Ça c’est au niveau interne, mais au niveau externe, comment se porte le feed-back ? 

Les auditeurs et autres sympathisants nous appellent pour nous féliciter, mais aussi, pour émettre des critiques que nous recevons avec philosophie. Moi, on me reproche d’aller très rapidement mais, c’est avec ces critiques que j’ai appris à ralentir pour être mieux comprise. Et les suggestions viennent de partout, parce que par la magie du net, nous sommes suivis sur rewmi.com. En tout cas, la façon dont l’œil externe s’est intéressé à la radio en une année d’existence nous dépasse. 

Justement, on reproche au desk économie d’utiliser des termes techniques que le sénégalais lambda ne comprend pas, pourquoi ne pas privilégier la proximité, en s’intéressant au vendeur de poisson du quartier et à son chiffre d’affaires, pour reprendre ces critiques ? 

C’est parce que vous portez la parole des autres que vous dites ça mais, vous êtes là et vous savez que nous n’aimons pas les officiels. On fait des reportages de terrains vivants et qui intéressent le tout Sénégal. Même avec une info officielle, on demande l’avis de la population. On fait découvrir le pays et ses personnes ressources. Tout le monde se retrouve dans notre programme, du banquier au vendeur de «Thiaaf», en passant par toutes les autres couches. 

Alors, vous devez faire des émules ? 

Et c’est le cas. Des radios qui se disaient être les meilleures, aujourd’hui, ont changé de programme pour se conformer à nous. Nous avons amené une autre manière de donner l’info, de façon plus accessible. Et ça, nous le devons à nos têtes pensantes qui ne sont là que pour cogiter, faire et parfaire et, pour une seule fin : mieux capter l’audimat. Quand on chamboule tout dans le paysage, c’est parce qu’on fait bien notre boulot. 

A vous entendre, on a l’impression que le socle Rewmi Fm est bien arrimé, qu’est-il fait pour aller plus haut ? 

Ah là, Top secret ! Mais, je peux vous dire qu’on fait tout pour améliorer chaque secteur. Le promoteur a su miser sur des jeunes qui n’ont pas de bras cassés et qui ont cette capacité à travailler sans relâche. 

S’il y’avait quelque chose à maintenir, en matière de pratique et de comportement, que serait-ce ? 

L’entente parfaite, la corrélation dans les idées. Il est difficile de faire un distinguo entre journalistes, techniciens et ou animateurs. On prend le café ensemble, on mange ensemble et je pense, c’est ce qu’il faut maintenir. Le meilleur reste à venir et c’est là où les auditeurs nous attendent. 

Des choses à changer ? 

Je ne vois pas. Peut-être faire de l’outil de travail le nôtre et tant que le boss est là pour nous pousser, ça va aller. 

Et pour l’anniversaire, qu’est-ce qui se mijote ? 

Des best off, le bêtisier, très alimenté d’ailleurs, les meilleurs moments de la radio, de l’ambiance mais aussi des surprises. Nous invitons tout le monde à venir découvrir le savoir-faire de la radio du bonheur. 

Pour en venir à votre histoire avec le journalisme… 

Depuis toute petite, j’adore la communication et le journalisme. Je faisais des simulations à l’école, dans les pièces de théâtre, j’étais toujours le journaliste. Après le bac, je suis allée en France pour continuer mes études en langues et je suis revenue au bercail, intégrer une école de journalisme. J’ai démarré par l’animation musicale, la télé pendant deux ans, avant d’intégrer une autre radio. La communication, je l’ai commencée avec une ONG de la place, avant de rejoindre un groupe d’amis dans une agence de Communication. Je suis allée à convergence et en même temps, j’ai géré pas mal de campagne dans le domaine de la culture. Nous avons fait venir de grands artistes internationaux et ça a été un succès. Et aujourd’hui, je suis à Rewmi Fm, la meilleure. 

Recrutée comme présentatrice, vous avez été très vite promue, comment l’avez-vous vécu ? 

Avec modestie franchement. C’était une surprise, j’ai fait deux mois et j’ai été nommée rédactrice en chef. Je ne remercierai pas assez ceux qui m’ont fait confiance. Ça fait plaisir d’accéder à ce niveau, après sept ou huit ans de carrière. Je garde la tête sur les épaules. Je ne veux pas de bureau, je suis avec les journalistes et ceux de l’extérieur ne peuvent savoir que je suis ceci ou cela. 

On vous dit la présentatrice vedette de la radio. Des tentatives de débauche ? 

Quand on fait de bonnes choses, on est pisté de partout. Ce qui est intéressant, c’est de bien gérer ce qu’on vous confie. Et je souhaite que dans Dix ans, on fêtera ensemble Rewmi fm. 

Journaliste et communication, le mythe de l’objectivité n’est-il pas menacé ? 

Cela va de paire, je ne pense du tout. L’essentiel est de savoir faire la part des choses. En communication, on s’efforce de mettre dans la tête que tel produit ou individu est meilleur que les autres, alors que le journaliste, à défaut de commentaire ou d’analyse personnelle et objective, se limite au fait, rien qu’au fait, comme on a appris à l’école.

Côté femme, l’êtes-vous sénégalaisement ? 

Oui Absolument ! 

Cordon bleu ? 

Bien sûr. Les gens pensent que je suis une Toubab, en se référant à ma diction, mon comportement mais, je ne suis pas dans cette logique. A la maison, je tiens le fourneau et fait ce que les femmes sénégalaises font. 

Vos apparences sont Chichi….. 

Je ne parle pas parfaitement le wolof et j’évite de le parler, parce que les gens peuvent penser que c’est une mascarade. Ce n’est pas bien de juger la personne à son apparence, il faut me côtoyer pour me connaitre 

A quand le wolof à l’antenne ? 

Pendant la deuxième année promis. 

Célibataire ? 

Oui, mais pas un cœur à prendre. Je suis célibataire mais, je suis engagée. 

Et ton homme, c’est quoi son genre ? 

Doux, attentionné, pieux, et tout gentil. 

Dans le milieu médiatique ? 

Mystère et boule de gomme 

Dernier mot ? 

Je remercie l’équipe avec laquelle je travaille. Je ne suis pas toujours facile, toujours de bonne humeur. Et pourtant, ils font tout pour me relever, à chaque fois que je veux tomber.

Bamba Toure

Dimanche 28 Avril 2013 - 08:41

















Google+


Partager ce site





02/09/2014 08:06

Produits chimiques : les agents de la douane formés sur les polluants organiques persistants

Produits chimiques : les agents de la douane formés sur les polluants organiques persistants
Quelques membres de la douane Sénégalaise ont été formés la semaine dernière, sur la convention relative aux polluants organiques persistants (Pop) et autre textes sur les produits chimiques. L’intérêt selon Aïta Sarr Seck, chef de la Division prévention et contrôle des pollutions et nuisances à la Direction de l’environnement et des établissements classés, et de restreindre puis éliminer totalement la production, l’utilisation, l’écoulement et le stockage des Pop. 
«Le Sénégal a ratifié la convention de Stockholm depuis 2003, mais il y a d’autres polluants organiques inscrits sur l’ancienne liste et c'est pour cela qu’il est nécessaire de former les agents des douanes sur ces polluants qui sont néfastes pour l’environnement et les êtres humains ». 
Habib Ampa Dieng, chef du bureau du recrutement à la division de la formation, a expliqué qu’il s’agissait lors de cette formation, de sensibiliser sur la convention relative aux polluants, de présenter la convention, ses aspects juridiques les engagements des Etats et plus particulièrement les agents des douanes. Ceci dans le souci que « les agents des douanes sachent reconnaître les polluants lorsqu’ils se présentent à nos frontières et qu’ils aient les bonnes attitudes pour le respect des engagements du Sénégal à l’égard de cette convention internationale » dira t-il. 
Aïta Sarr Seck a signalé que les POP « sont particulièrement préoccupants, en raison de leur persistance et leur grande capacité à se déplacer sur de longues distances...
22/08/2013 23:39

Une Grande Société de la Place recrute : Le Directeur Projets, Formulation, Qualite, Hygiene et Securite Alimentaire

 
                                MISSIONS ET PRINCIPALES RESPONSABILITES
 
Missions :
Construire un projet d’avenir pour le pôle alimentaire. Donner la direction et la maintenir dans les rubriques suivantes :
Conception de nouveau produit
Formulation et biochimie
Qualité
Sécurité alimentaire
Production de produits alimentaires

 
  • Elaborer les stratégies liées à la formulation, création, développement, analyses et caractérisation de produits, ainsi que sur les procédés de production et de conservation des aliments. 
  • Effectuer différentes analyses microbiologiques et biochimiques des composants des produits afin de t’assurer de leur qualité. 
  • Contrôler et de superviser la qualité des aliments transformés ou fabriqués afin qu’ils répondent aux normes gouvernementales et aux politiques de l’entreprise en matière de qualité.
  • Faire appliquer les règlements et les politiques en matière d’hygiène et de salubrité au sein de l’usine et d’en implanter de nouvelles afin de maximiser le processus de qualité des produits.
  • Mettre les processus en conformité à la législation, la réglementation, la toxicité, l'innocuité, et propose des orientations pour utiliser ces avantages pour la stratégie marketing. 
 
Responsabilités :
 
Le Directeur Projets, Formulation, Qualité, Hygiène et Sécurité alimentaire est responsable des points listés ci-après :
 
  • Construire des recettes en fonction des besoins des clients
  • Etude de nouveaux produits, la définition des gammes et de leur évolution, notamment lors des changements importants de composition des formules
  • Contrôle microbiologique des matières premières et produits fabriqués
  • Contrôle qualité sur toute la chaîne de production
  • Construire le plan de nettoyage et désinfection
  • Construire le plan de traçabilité des lots de production
  • Mettre en place un protocole de rappel des produits et de gestion de crise
  • Mettre en place un plan pour la gestion des allergies potentielles
  • Mettre en place un plan de prévention des risques phytosanitaires
  • Mettre en place la démarche HACCP
  • Assurer une veille législative
  • Participer au processus de gestion des réclamations clients
  • Mettre en place protocole de détermination des DLC et DLUO
  • Mettre en place dispositifs et protocoles pour garder les échantillons de produits
  • Mettre en place méthodologie d’analyse sensorielle et tests organoleptiques
  • Mettre en place les procédures de contrôle qualité et s’assurer de leur application
  • S’assurer de la calibration des instruments de mesure-
  • Plan en place un plan d’audit interne processus
  • Participer aux Comités de Pilotage du pôle alimentaire
  • Entretenir des relations régulières avec les partenaires du pôle alimenatire et organismes de recherches extérieures
  • Travailler en étroite collaboration avec la direction commerciale et développement ainsi que le(s) chef(s) produits
  • Travailler en étroite collaboration avec le responsable de la fabrication afin de prendre en compte, dans sa formulation, les contraintes technologiques propre à l’usine.
  • Communiquer en continu avec le responsable des achats
 
Compétences Requises :
Technologie alimentaire, biologie appliquée a la nutrition et alimentation
Technologie des emballages et emballeuses
Gestion des usines alimentaires et performance industrielle
Gestion des processus
Hygiène
Gestion des assets
Innovation et propriété intellectuelle
Gestion des coûts de production
 
Niveau formation
- Ingénieur Bac+4/5 Food processing – Quality - biochimie
- Expérience Professionnelle : 10 ans
 
Langues
- Français : Courant
- Anglais : Courant
 
Veuillez envoyer par E-mail votre dossier de candidature : CV + lettre de motivation en mentionnant le titre du poste à l’objet du courriel à recruteonesn@gmail.com
 
Bamba Toure
28/07/2013 00:40

Une Grande Société de la Place recrute : TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

Une Grande Société de la Place recrute : TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

Une Grande Société de la Place recrute
TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

 

Bamba Toure
13/06/2013 09:14

Une Grande Société de la Place recrute

Une Grande Société de la Place recrute
Bamba Toure
18/05/2013 01:13

COMMUNIQUE DE PRESSE ARTP

L’ARTP ACCOMPAGNE LE PELERINAGE DE POPENGUINE POUR ASSURER UNE BONNE QUALITE DE SERVICE DE TELECOMMUNICATIONS
 
L’ARTP met à la disposition du public :
 
1. Un Numéro Vert : le 800 200 200 
 
Ce numéro vert est destiné aux utilisateurs des services de la téléphonie mobile et Internet  présents à Popenguine durant le Pèlerinage  2013, pour leur permettre de saisir l’ARTP, en cas de dysfonctionnements ou de perturbations sur les réseaux des opérateurs Orange, Tigo ou Expresso.

Vous pourrez appeler gratuitement au 800 200 200 si vous êtes confrontés aux problèmes suivants :
  • difficultés à émettre ou recevoir des appels ;
  • difficultés à envoyer ou recevoir des SMS ;; 
  • difficultés d’accès à Internet à partir de votre téléphone portable ou clé Internet ;
  • coupures de communications ;
  • ou tout autre dysfonctionnement ou perturbation constaté sur les réseaux de téléphonie mobile.
Pour toute autre réclamation (aspects commerciaux, carte de recharge, facturation, restriction d’appel, etc.), veuillez contacter le service client de votre opérateur.  
 
Le numéro 800 200 200 sera opérationnel  du  samedi 18 mai 2013 à partir de 00h au lundi 20 mai 2013 2013 à 23h59mns.
 
2. Une équipe technique de l’ARTP sera également présente en permanence à Popenguine:

Pour s’assurer de la qualité des services offerts par Orange, Tigo et Expresso, l’équipe de l’ARTP effectuera régulièrement des tests qualitatifs à Popenguine et ses environs et sera en contact permanent avec les opérateurs pour veiller à ce qu’ils apportent des solutions adaptées si des perturbations sont constatées. 
 
L’ARTP souhaite un bon pèlerinage marial à la communauté catholique.
 
Abou Lo, Directeur général 
 
Bamba Toure
10/04/2013 22:32

VIP NEWS N°4

VIP NEWS N°4
VIP NEWS N°4
Bamba Toure
25/03/2013 22:48

Communiqué Rewmi

Communiqué Rewmi
Bamba Toure
14/03/2013 23:00

Office National de Formation Professionnelle

Office National de Formation Professionnelle
Bamba Toure
11/03/2013 12:04

RECRUTEMENT ASSISTANT IMMOBILIER

FICHE DE POSTE
 
MISSION

Il aura pour mission d’assister les cadres dirigeants et les consultants du groupe en charge du développement ou de la gestion de projets immobiliers.
Son rôle sera, entre autre de :
  • Organiser, à la demande des chefs de projets, les réunions de travail et de décisions nécessaires à l’avancement des projets, tant en interne au groupe qu’avec des participants extérieurs,
  • Contrôler la bonne exécution des plannings et assurer les relances nécessaires,
  • Veiller à la bonne circulation de l’information,
  • Représenter le groupe à toute réunion organisée par un prestataire extérieur ou sa présence serait souhaitée. Rendre compte de ces réunions,
  • Procéder, à la demande des chefs de projets, à la recherche d’information de toute nature.
 
Il aura également en charge d’entreprendre et de faire aboutir  l’ensemble des démarches administratives et juridiques nécessaires à l’avancement des projets : baux, dossiers d’autorisation de construire, constitution de SCI, relations avec les services fiscaux…
 
Il assurera  enfin la liaison entre le groupe et les notaires et avocats susceptibles d’intervenir sur les projets. 
 
FORMATION/EXPERIENCE
 
De formation juridico /économique, il aura 4 à 5 ans d’expérience professionnelle.
Cette expérience lui aura permis d’acquérir une bonne connaissance du secteur immobilier sénégalais : promoteurs, architectes et bureaux d’études, commercialisateurs,  entreprises de bâtiment, administrations …
 
Le poste est basé à Dakar mais demande une grande disponibilité.
 
Après une période d’activité probante, une évolution de carrière vers des responsabilités accrues pourra être envisagée.
 
Envoyez votre CV : recruteonesn@gmail.com
 
 
Bamba Toure
05/03/2013 23:16

CŒUR DE KAOLACK

CŒUR DE KAOLACK


Bamba Toure