Alain Gomis, Etalon d’Or 2013 : l’humilité et l’exigence chevillées au corps


Alain Gomis, Etalon d’Or 2013 : l’humilité et l’exigence chevillées au corps
Bien des heures après avoir remporté l’Etalon d’Or de Yennenga du 23-ème Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), samedi, pour son film ‘’Tey’’ (Aujourd’hui), Alain Gomis ne réalisait toujours pas ce qui venait de lui arriver, avouant lui-même qu’il est entré dans ‘’une sorte de tempête’’ en allant chercher son trophée.

Alain Gomis, pour qui le cinéma est une éternelle quête intérieure, est le premier Sénégalais à monter sur la plus haute marche du podium au Fespaco, 44 ans après la création de la manifestation (1969) et 41 ans après l’institution d’une compétition (1972). Mais son humilité et l’exigence qu’il entretient avec lui-même font qu’il ne pense rien ramener à sa personne.

‘’J’avais le sentiment que ce n’était pas moi, on était nombreux, que ce prix revenait à l’ensemble de ces personnes qui se battent pour le cinéma, que c’était l’aboutissement du travail sur plusieurs générations, sur plusieurs corps de métiers’’, a-t-il dit dans un entretien à l’APS, au lendemain de son sacre, ajoutant : ‘’J’avais l’impression qu’on était nombreux. Je pensais au plaisir que beaucoup de gens avaient. J’ai l’impression que ce n’était pas à moi qu’on s’adressait, mais à tout le monde.’’

Son ami Newton Aduaka, cinéaste nigérian, apprécie cette humilité de ‘’quelqu’un qui est conscient de ses possibilités et potentialités et sait en même temps qu’il y a tellement de choses à faire’’. ‘’Le cinéma du Sénégalais est un reflet de la société, mais il va dans les profondeurs de celles-ci pour suggérer ce qui est caché’’, explique Aduaka, lui-même lauréat de l’Etalon d’Or en 2007, avec ‘’Ezra’’.

Alain Gomis construit une carrière de cinéaste depuis une quinzaine d’années. Le cinéma est pour lui un moyen de construire sa personnalité, de traiter de sujets qui lui tiennent à cœur, de montrer des luttes sociales et politiques, de parler de croyances fortes, pas avec des slogans, mais avec des images, des intuitions.

‘’C’est ça le cinéma, sinon c’est du reportage, reprend Newton Aduaka. Il faut essayer de raconter des histoires auxquelles le public peut se connecter émotionnellement. C’est là que quelque chose se passe que les choses peuvent changer. Alain sait bien le faire.’’

Son film ‘’Tey’’, qui a fait ‘’l’unanimité’’ au sein du jury des longs métrages présidé par la réalisatrice Euzan Palcy, est un fabuleux conte sur la vie, même s’il raconte la dernière journée d’un homme, Satché (Saul Williams), qui sait qu’il va mourir et erre dans Dakar.

Samedi dernier, en allant prendre son trophée au stade du 4-Août, Gomis avait subi un vrai choc émotionnel, mais il avait pu trouver les mots justes pour dire le sens de la récompense : ‘’Moi qui suis fait de morceaux de Guinée-Bissau, de France, de Sénégal, je suis très heureux et très fier de pouvoir apporter le premier Étalon d’or au Sénégal’’.

‘’Tey’’ a été entièrement tourné à Dakar, une ville avec laquelle Alain Gomis entretient ‘’un rapport très fort’’. Il explique cet attachement : ‘’Pour moi, c’est la plus belle ville au monde, c’est une ville magnifique. D’abord cinématographique, chaque quartier est un univers en soi. Se balader à travers la ville, c’est se balader à travers différentes planètes. Où que vous placiez votre caméra, il va se passer quelque chose’’.

Le cinéaste qui a été révélé par ‘’L’Afrance’’, son premier long métrage (Prix Oumarou de la meilleure première œuvre en 2003 au Fespaco), ajoute aussitôt que ‘’la richesse du cinéma africain, aujourd’hui, c’est sa diversité’’.

‘’L’Afrance’’, film sur un étudiant sénégalais qui se retrouve du jour au lendemain sans papiers, s’est glissé entre trois courts métrages, ‘’Tourbillons’’ (1999), primé au Fespaco, ‘’Petite lumière’’ (2003), ‘’Ahmed’’ (2006), avant le deuxième long métrage, ‘’Andalucia’’ (2008), l’histoire de Yacine partagé entre ses identités de Français et de descendant d’immigrés venus du Maghreb.

Pourtant, Alain Gomis, né à Paris en 1972 d’un père originaire de Guinée-Bissau et d’une mère française, dans un milieu ouvrier, a mis du temps avant d’annoncer à sa famille, son père surtout, qu’il voulait faire du cinéma. Il ne l’a dit à son père qu’au moment de son premier film, de peur de l’inquiéter.

Gomis a d’abord étudié l'histoire de l'art. Il décroche ensuite une maîtrise de scénario à la Sorbonne, achète une caméra, anime des ateliers vidéo pour la ville de Nanterre où il réalise ce qu’il appelle de ‘’petits films’’, essentiellement sur le sur la jeunesse issue de l'immigration.

Depuis, pour réaliser ses œuvres, il n’a pas eu de gros budgets, mais a rencontré ‘’les bonnes personnes au bon moment’’. Dans la réalisation de ‘’Tey’’, une des ‘’bonnes personnes’’ qu’il a rencontrées sur son chemin est le producteur sénégalais Oumar Sall, responsable de Cinékap, qui a cru au projet de ‘’Tey’’ lorsque tout semblait irréalisable.

Dans ses films, Alain Gomis est face à lui-même : il traite de double culture, d’identité, d’exil, entre autres. ‘’J’ai vu des films qui m’ont appris des choses sur moi-même’’, explique-t-il, citant ‘’Gosses de Tokyo’’, film muet d’Ozu, tourné en 1932, ‘’À l’est d’Eden (1955), d’Elia Kazan, ‘’Crin blanc’’ d’Albert Lamorisse (1953).

Une référence sénégalaise ? Au moment de recevoir son prix à Ouagadougou, Gomis dit avoir ‘’beaucoup pensé’’ au réalisateur Djibril Diop Mambety (1945-1998), ‘’l’enfant terrible’’ du cinéma, qui a imposé une esthétique révolutionnaire dans les années 1970. ‘’Il (Mambety) m’accompagnait. Il fait partie des réalisateurs qui m’ont donné envie de faire du cinéma, qui m’ont intrigué, m’ont ouvert des portes’’, a-t-il relevé.

Le processus de création d’un film fait ressembler Alain Gomis à un sculpteur qui interroge la matière en essayant de lui insuffler une vie, tout en cherchant des évidences auxquelles le public peut adhérer. ‘’Les films me font avancer dans la vie’’, dit-il, en s’empressant d’ajouter que l’inverse est tout aussi vrai.

''Pour moi, le cinéma c’est trouver des endroits où on est ensemble. Il s’agit de voyager dans un film, de se créer sa propre expérience. C’est un voyage intérieur’’, relève le réalisateur à la longue silhouette, à la voix douce, au verbe clair et réfléchi. Chacun des mots qu’il prononce semble venir d’une sagesse et d’une attitude méditative qui se lisent dans ses yeux.

Ce caractère calme qui lui fait garder les pieds sur terre, malgré le succès de son film ‘’Tey’’ (une vingtaine de prix depuis un an), explique qu’il espère ‘’rester le même’’ : ‘’J’espère garder mes relations, … J’espère que ça ne changera rien (chez lui, dans sa manière d’être), et que ça changera tout (dans la manière dont le cinéma va évoluer au Sénégal, surtout pour les jeunes)’’.

Le film s’appelle ‘’Aujourd’hui’’, poursuit Alain Gomis, avant d’insister : ‘’C’est maintenant, ce n’est pas hier, ce n’est pas demain, c’est le présent. Ce n’est pas regarder en arrière, le passé étant en nous. Ce n’est pas attendre le futur, c’est faire les choses maintenant, tout de suite. Si cet Etalon peut servir à ça, ce sera bien’’.

D’où l’exigence qu’il s’applique dans son travail de tous les jours. Le cinéma sénégalais vient de gagner l’Etalon d’Or de Yennenga et dix autres prix au Fespaco 2013, ‘’mais il ne faut surtout pas se dire que c’est gagné’’, tempère Gomis.

‘’Il faut construire à partir de ça en travaillant deux fois plus, poursuit-il. A partir du moment où on commence à être satisfait, c’est la fin. C’est ce qui me donne envie de faire des films. Il m’est impossible de regarder mes films parce que je ne vois que des problèmes. Et c’est ce qui me donne envie, à chaque fois, de faire un prochain. Le jour où je serai content d’un film, je crois que j’arrêterai.’’


APS

Mardi 5 Mars 2013 - 16:52

















Google+


Partager ce site





02/09/2014 08:06

Produits chimiques : les agents de la douane formés sur les polluants organiques persistants

Produits chimiques : les agents de la douane formés sur les polluants organiques persistants
Quelques membres de la douane Sénégalaise ont été formés la semaine dernière, sur la convention relative aux polluants organiques persistants (Pop) et autre textes sur les produits chimiques. L’intérêt selon Aïta Sarr Seck, chef de la Division prévention et contrôle des pollutions et nuisances à la Direction de l’environnement et des établissements classés, et de restreindre puis éliminer totalement la production, l’utilisation, l’écoulement et le stockage des Pop. 
«Le Sénégal a ratifié la convention de Stockholm depuis 2003, mais il y a d’autres polluants organiques inscrits sur l’ancienne liste et c'est pour cela qu’il est nécessaire de former les agents des douanes sur ces polluants qui sont néfastes pour l’environnement et les êtres humains ». 
Habib Ampa Dieng, chef du bureau du recrutement à la division de la formation, a expliqué qu’il s’agissait lors de cette formation, de sensibiliser sur la convention relative aux polluants, de présenter la convention, ses aspects juridiques les engagements des Etats et plus particulièrement les agents des douanes. Ceci dans le souci que « les agents des douanes sachent reconnaître les polluants lorsqu’ils se présentent à nos frontières et qu’ils aient les bonnes attitudes pour le respect des engagements du Sénégal à l’égard de cette convention internationale » dira t-il. 
Aïta Sarr Seck a signalé que les POP « sont particulièrement préoccupants, en raison de leur persistance et leur grande capacité à se déplacer sur de longues distances...
22/08/2013 23:39

Une Grande Société de la Place recrute : Le Directeur Projets, Formulation, Qualite, Hygiene et Securite Alimentaire

 
                                MISSIONS ET PRINCIPALES RESPONSABILITES
 
Missions :
Construire un projet d’avenir pour le pôle alimentaire. Donner la direction et la maintenir dans les rubriques suivantes :
Conception de nouveau produit
Formulation et biochimie
Qualité
Sécurité alimentaire
Production de produits alimentaires

 
  • Elaborer les stratégies liées à la formulation, création, développement, analyses et caractérisation de produits, ainsi que sur les procédés de production et de conservation des aliments. 
  • Effectuer différentes analyses microbiologiques et biochimiques des composants des produits afin de t’assurer de leur qualité. 
  • Contrôler et de superviser la qualité des aliments transformés ou fabriqués afin qu’ils répondent aux normes gouvernementales et aux politiques de l’entreprise en matière de qualité.
  • Faire appliquer les règlements et les politiques en matière d’hygiène et de salubrité au sein de l’usine et d’en implanter de nouvelles afin de maximiser le processus de qualité des produits.
  • Mettre les processus en conformité à la législation, la réglementation, la toxicité, l'innocuité, et propose des orientations pour utiliser ces avantages pour la stratégie marketing. 
 
Responsabilités :
 
Le Directeur Projets, Formulation, Qualité, Hygiène et Sécurité alimentaire est responsable des points listés ci-après :
 
  • Construire des recettes en fonction des besoins des clients
  • Etude de nouveaux produits, la définition des gammes et de leur évolution, notamment lors des changements importants de composition des formules
  • Contrôle microbiologique des matières premières et produits fabriqués
  • Contrôle qualité sur toute la chaîne de production
  • Construire le plan de nettoyage et désinfection
  • Construire le plan de traçabilité des lots de production
  • Mettre en place un protocole de rappel des produits et de gestion de crise
  • Mettre en place un plan pour la gestion des allergies potentielles
  • Mettre en place un plan de prévention des risques phytosanitaires
  • Mettre en place la démarche HACCP
  • Assurer une veille législative
  • Participer au processus de gestion des réclamations clients
  • Mettre en place protocole de détermination des DLC et DLUO
  • Mettre en place dispositifs et protocoles pour garder les échantillons de produits
  • Mettre en place méthodologie d’analyse sensorielle et tests organoleptiques
  • Mettre en place les procédures de contrôle qualité et s’assurer de leur application
  • S’assurer de la calibration des instruments de mesure-
  • Plan en place un plan d’audit interne processus
  • Participer aux Comités de Pilotage du pôle alimentaire
  • Entretenir des relations régulières avec les partenaires du pôle alimenatire et organismes de recherches extérieures
  • Travailler en étroite collaboration avec la direction commerciale et développement ainsi que le(s) chef(s) produits
  • Travailler en étroite collaboration avec le responsable de la fabrication afin de prendre en compte, dans sa formulation, les contraintes technologiques propre à l’usine.
  • Communiquer en continu avec le responsable des achats
 
Compétences Requises :
Technologie alimentaire, biologie appliquée a la nutrition et alimentation
Technologie des emballages et emballeuses
Gestion des usines alimentaires et performance industrielle
Gestion des processus
Hygiène
Gestion des assets
Innovation et propriété intellectuelle
Gestion des coûts de production
 
Niveau formation
- Ingénieur Bac+4/5 Food processing – Quality - biochimie
- Expérience Professionnelle : 10 ans
 
Langues
- Français : Courant
- Anglais : Courant
 
Veuillez envoyer par E-mail votre dossier de candidature : CV + lettre de motivation en mentionnant le titre du poste à l’objet du courriel à recruteonesn@gmail.com
 
Bamba Toure
28/07/2013 00:40

Une Grande Société de la Place recrute : TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

Une Grande Société de la Place recrute : TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

Une Grande Société de la Place recrute
TECHNICO-COMMERCIAL EN INFORMATIQUE

 

Bamba Toure
13/06/2013 09:14

Une Grande Société de la Place recrute

Une Grande Société de la Place recrute
Bamba Toure
18/05/2013 01:13

COMMUNIQUE DE PRESSE ARTP

L’ARTP ACCOMPAGNE LE PELERINAGE DE POPENGUINE POUR ASSURER UNE BONNE QUALITE DE SERVICE DE TELECOMMUNICATIONS
 
L’ARTP met à la disposition du public :
 
1. Un Numéro Vert : le 800 200 200 
 
Ce numéro vert est destiné aux utilisateurs des services de la téléphonie mobile et Internet  présents à Popenguine durant le Pèlerinage  2013, pour leur permettre de saisir l’ARTP, en cas de dysfonctionnements ou de perturbations sur les réseaux des opérateurs Orange, Tigo ou Expresso.

Vous pourrez appeler gratuitement au 800 200 200 si vous êtes confrontés aux problèmes suivants :
  • difficultés à émettre ou recevoir des appels ;
  • difficultés à envoyer ou recevoir des SMS ;; 
  • difficultés d’accès à Internet à partir de votre téléphone portable ou clé Internet ;
  • coupures de communications ;
  • ou tout autre dysfonctionnement ou perturbation constaté sur les réseaux de téléphonie mobile.
Pour toute autre réclamation (aspects commerciaux, carte de recharge, facturation, restriction d’appel, etc.), veuillez contacter le service client de votre opérateur.  
 
Le numéro 800 200 200 sera opérationnel  du  samedi 18 mai 2013 à partir de 00h au lundi 20 mai 2013 2013 à 23h59mns.
 
2. Une équipe technique de l’ARTP sera également présente en permanence à Popenguine:

Pour s’assurer de la qualité des services offerts par Orange, Tigo et Expresso, l’équipe de l’ARTP effectuera régulièrement des tests qualitatifs à Popenguine et ses environs et sera en contact permanent avec les opérateurs pour veiller à ce qu’ils apportent des solutions adaptées si des perturbations sont constatées. 
 
L’ARTP souhaite un bon pèlerinage marial à la communauté catholique.
 
Abou Lo, Directeur général 
 
Bamba Toure
10/04/2013 22:32

VIP NEWS N°4

VIP NEWS N°4
VIP NEWS N°4
Bamba Toure
25/03/2013 22:48

Communiqué Rewmi

Communiqué Rewmi
Bamba Toure
14/03/2013 23:00

Office National de Formation Professionnelle

Office National de Formation Professionnelle
Bamba Toure
11/03/2013 12:04

RECRUTEMENT ASSISTANT IMMOBILIER

FICHE DE POSTE
 
MISSION

Il aura pour mission d’assister les cadres dirigeants et les consultants du groupe en charge du développement ou de la gestion de projets immobiliers.
Son rôle sera, entre autre de :
  • Organiser, à la demande des chefs de projets, les réunions de travail et de décisions nécessaires à l’avancement des projets, tant en interne au groupe qu’avec des participants extérieurs,
  • Contrôler la bonne exécution des plannings et assurer les relances nécessaires,
  • Veiller à la bonne circulation de l’information,
  • Représenter le groupe à toute réunion organisée par un prestataire extérieur ou sa présence serait souhaitée. Rendre compte de ces réunions,
  • Procéder, à la demande des chefs de projets, à la recherche d’information de toute nature.
 
Il aura également en charge d’entreprendre et de faire aboutir  l’ensemble des démarches administratives et juridiques nécessaires à l’avancement des projets : baux, dossiers d’autorisation de construire, constitution de SCI, relations avec les services fiscaux…
 
Il assurera  enfin la liaison entre le groupe et les notaires et avocats susceptibles d’intervenir sur les projets. 
 
FORMATION/EXPERIENCE
 
De formation juridico /économique, il aura 4 à 5 ans d’expérience professionnelle.
Cette expérience lui aura permis d’acquérir une bonne connaissance du secteur immobilier sénégalais : promoteurs, architectes et bureaux d’études, commercialisateurs,  entreprises de bâtiment, administrations …
 
Le poste est basé à Dakar mais demande une grande disponibilité.
 
Après une période d’activité probante, une évolution de carrière vers des responsabilités accrues pourra être envisagée.
 
Envoyez votre CV : recruteonesn@gmail.com
 
 
Bamba Toure
05/03/2013 23:16

CŒUR DE KAOLACK

CŒUR DE KAOLACK


Bamba Toure